Ces tips qui vont vous aider à passer le cap et à surmonter la ménopause

La ménopause est un phénomène temporaire et naturel. Bouffées de chaleur, baisse de libido, relâchement de la peau, sautes d’humeur, etc. Les fluctuations hormonales pourraient bien nous rendre chèvres. Puisque cela dure quelque temps et qu’il faut bien s’y faire, voici quelques astuces pour passer le cap en toute sérénité (ou presque).

happy quinqua ménopause sereine

La ménopause est un phénomène temporaire et naturel. Ce n’est pas une maladie, mais c’est tout de même une période assez difficile à traverser. Bouffées de chaleur, baisse de libido, relâchement de la peau, sautes d’humeur, etc. Les fluctuations hormonales pourraient bien nous rendre chèvres.

Puisque cela dure quelque temps et qu’il faut bien s’y faire, voici quelques astuces pour passer le cap en toute sérénité (ou presque).

1. Prendre soin de soi

L’alimentation

On le dit, on le répète, et on continuera à le faire : une alimentation variée et équilibrée est à la base d’une bonne santé. Quand nous mettons du sans plomb dans un moteur diesel, ça ne se passe pas très bien. Pour le corps humain, c’est la même chose. Il lui faut le bon carburant. 

Les conseils : Consommer des aliments riches en antioxydants et en vitamines essentielles au bon fonctionnement de l’organisme, en fibres qui facilitent le transit intestinal, et en protéines qui renforcent le métabolisme général. Éviter les aliments trop gras, trop salés, trop sucrés. Et la consommation d’alcool doit rester sporadique.

Le sport

On le dit, on le répète et on continuera à le faire : Une activité physique régulière contribue à préserver la santé et à ralentir le vieillissement du corps. En plus, rester physiquement active est source de beaucoup de satisfactions. Cela permet aussi parfois d’aller à la rencontre des autres.

Les conseils : Pratiquer un sport doux (marche, yoga, gym, natation) et le faire de façon régulière. À la ménopause, les os se fragilisent et les articulations se relâchent, un sport d’intensité modérée mais régulier les renforcera. À l’inverse s’il est pratiqué de façon trop violente, il contribuera à les fragiliser encore plus.

L’hygiène de vie

L’hygiène de vie passe par l’alimentation et la pratique régulière du sport (on le dit, on le répète … on connaît bien la chanson), mais aussi par le sommeil. À la ménopause, les sueurs nocturnes et les troubles anxieux peuvent en altérer la qualité. Il est important de trouver des solutions pour le rendre plus réparateur.

Les conseils : Pour éviter les écrans le soir, préférons-leur un bon livre. Et puis, mettre en place une routine du coucher marche aussi bien pour nous que pour les enfants si on en fait un moment apaisant. Les plantes sous toutes leurs formes (tisanes, compléments alimentaires) peuvent aider à retrouver un meilleur sommeil.

Les soins de la peau

Notre peau de cinquantenaire commence à se relâcher, à marquer plus fortement les rides et à s’affiner en devenant plus fragile, des tâches pigmentaires peuvent même commencer à apparaître. Il est temps de changer nos routines de soins.

Les conseils : Après 50 ans, les soins doivent s’adapter au changement de nature de notre peau. Il faut être plus constante et surtout plus douce. Le maître mot est l’hy-dra-ta-tion. Pour le visage, mais aussi pour les mains et le corps. Mais surtout, surtout, il faut la protéger du soleil.

2. Surveiller sa santé physique et mentale

Traitements de substitution ou à base de plantes

Les professionnels de santé prescrivent parfois des hormones de substitution pour minimiser les bouffées de chaleur, les sautes d’humeur et autres symptômes de la préménopause. Mais la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de rester prudent quant aux dosages et à la durée de tels traitements.

Sans en arriver à prendre plus de compléments alimentaires que de légumes dans un repas, il apparaît que certaines plantes soient assez efficaces pour aider à passer le cap. Et il existe des traitements alternatifs dont les bienfaits sont incontestables (acuponcture, sophrologie, etc.).

Les conseils : Demander conseil à son pharmacien. Il connaît les plantes bénéfiques, les traitements les mieux adaptés. De plus, les médecines alternatives ont souvent des solutions naturelles à tous les petits maux du quotidien. 

Les dépistages

De 50 à 74 ans, il y a une série de dépistages à faire régulièrement. Cette systématisation des bilans de santé a pour but de repérer certaines maladies le plus tôt possible afin de mieux les prendre en charge. Il est dans notre intérêt d’être rigoureuse sur ce sujet, parce qu’à partir de la ménopause, notre organisme se fragilise et nécessite une surveillance. 

Les conseils : Aller régulièrement chez son médecin traitant, son dentiste, son gynécologue et son ophtalmologue. Même si cela paraît inutile de le faire sans être malade, ces professionnels de santé seront capables de répondre à nos interrogations et de nous diriger vers les spécialistes et les dépistages obligatoires.

S’épanouir sexuellement

Ne plus être fertile ne signifie pas qu’on doit cesser de se faire plaisir. À la ménopause, le rapport à la sexualité change, c’est une redécouverte à laquelle il faut s’ouvrir. D’autant plus que la phase coïncide souvent avec le départ des enfants devenus adultes et la réorganisation d’une vie à deux.

Les conseils : Prendre en charge les problèmes de sécheresse intime avant tout, pour éviter des douleurs qui gâcheraient tous nos efforts. Et puis, c’est essentiel, recréer le lien à deux et pas seulement sous la couette. Retrouver de la complicité pour redécouvrir de nouveaux plaisirs partagés.

Accepter le changement et en parler

À l’instar de l’adolescence et des grossesses entre autres, la préménopause est une période de la vie. Elle est donc par définition temporaire. Il faut regarder la crise existentielle qu’elle provoque comme une réadaptation à un nouveau corps et à un nouveau rythme de vie.

Et puis, pour que l’entourage nous comprenne mieux et que le médecin sache où nous orienter, il faut oser parler de ces désagréments qui nous gâchent la vie. Le prolapsus génital, la sécheresse vaginale, par exemple sont des tabous à faire tomber. 

Les conseils : Patience et acceptation. Mais pas de laisser-aller ! Si nous ne nous négligeons pas dans cette phase difficile, nous devrions pouvoir devenir des cinquantenaires épanouies. Et si le moment est vraiment trop difficile à vivre, pour ne pas sombrer dans la dépression, il ne faut surtout pas hésiter à demander de l’aide.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, 

Recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

One thought on “Ces tips qui vont vous aider à passer le cap et à surmonter la ménopause

  1. Bonjour Claire, premier message que je laisse sur le blog et pourtant je lis tous les articles que j’adore ! Ils sont toujours remplis de bienveillance, d’ondes positives et le tout sur un ton humoristique. Vos articles me sont toujours utiles avec leurs petites astuces. Merci pour cette note de gaité qui fait le plus grand bien au moral.
    J’espère que le mariage s’est bien passé ! Pour moi c’était le baptême des derniers nés. Des jumeaux, une première dans la famille.
    Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.