Comment stimuler sa mémoire

S’il y a bien un sujet qu’on évoque entre quinquas et plus, c’est bien celui de la mémoire. Comme on prend soin d’autres parties de son corps, la mémoire s’entretient. Découvrez les principales raisons de la perte de mémoire et 8 façons simples pour stimuler sa mémoire et prendre soin d’elle.

comment stimuler sa memoire apres 50 ans

Stimuler sa mémoire ?

S’il y a bien un sujet qu’on évoque entre quinquas et plus, c’est bien celui de la mémoire…et dans le quotidien, nos enfants nous le rappellent : « Mais maman, tu sais bien, je te l’avais dit !»… oups, c’est fort probable ?

Comme on prend soin d’autres parties de son corps, la mémoire s’entretient. Et plus nous stimulons notre cerveau, plus nos capacités d’enregistrer et de restituer restent actives.

Cela ne demande pas d’effort particulier, mais une hygiène de vie, de la curiosité et de la concentration. On vous livre les principales raisons de nos oublis quotidiens et 8 conseils simples pour stimuler sa mémoire après 50 ans.

 

Manque d’attention ou problème de mémoire ?

Il peut être fréquent d’oublier le code de sa carte bancaire, d’égarer ses clés, de manquer une date importante et comble du comble, de laisser la liste de course sur la table…

Alors faut-il s’inquiéter ? Le manque d’attention des gestes du quotidien ne traduit pas forcément un déclin de la mémoire. Il faut juste faire des efforts pour se souvenir des événements, par exemple noter les points importants sur un carnet et toujours ranger ses clés ou ses lunettes dans un même endroit…

Rassurez-vous, si notre cerveau « fonctionne » moins bien…il paraît que c’est naturel ! Plus on avance dans l’âge, plus les neurones vieillissent. La mémoire est alors fragilisée. Il ne faut pas désespérer pour autant, car on peut la stimuler !

Et la bonne nouvelle est que nous développons par ailleurs d’autres facultés, comme celle de prendre du recul et de savoir résoudre des problèmes. Ouf !

 

Les principales raisons de nos oublis

 

Un haut niveau de stress

L’état émotionnel est un des facteurs qui parasite le processus de mémorisation au niveau du cerveau. Trop d’émotions, de frustrations, d’inquiétudes, de peurs peuvent engendrer des trous noirs et/ou parfois même des bafouillements. On sait que le mauvais stress peut amoindrir la mémoire et les fonctions cognitives.

Le manque de sommeil

Notre cerveau a besoin de sommeil, s’il n’en a pas assez, il nous alerte et commence à nous « jouer des tours ». Les pertes cognitives, trous de mémoire arrivent plus fréquemment quand les personnes ne dorment pas assez.
Alors un peu de repos, moins de fatigue et la mémoire reviendra…

Une pathologie ?

Lorsque les troubles s’installent et se répètent avec des pertes de repères dans le temps et dans l’espace, il est bon de consulter. C’est souvent l’entourage qui les détecte.
À ce stade, un dysfonctionnement au niveau du système de stockage, de l’enregistrement ou de la récupération d’informations peut être probable.
Le spécialiste cherche à identifier l’origine, la fréquence des troubles par des tests. On craint tous la maladie d’Alzheimer, mais beaucoup d’autres pathologies peuvent affecter la mémoire. Seul le diagnostic confirmera les soins à porter.   

Les solutions pour stimuler sa mémoire

Il faut savoir que développer sa mémoire après 50 ans, c’est totalement possible. La mémoire relève tout d’abord de l’entretien d’une bonne hygiène de vie :

Faire le plein d’activités cérébrales

Tout comme l’activité physique aide à garder notre corps en bonne vitalité, les activités de stimulation mentale permettent de garder notre cerveau en forme.

Comment ? Amusez-vous le plus possible et prenez du plaisir à vous challenger ! On le sait, on retient mieux ce qui nous intéresse.
Alors au choix et en fonction de vos centres d’intérêt : privilégiez les jeux de réflexion (tarot, échec, scrabble, etc.), apprenez par cœur un texte ou une poésie, inscrivez-vous à des cours de théâtre, mémorisez la liste des choses à faire pour la journée plutôt que de l’écrire…
Chaque petit effort de concentration renforce la confiance en soi, indispensable au bon fonctionnement de la mémoire.

Se booster avec le sport.

La pratique régulière d’une activité physique régulière est bénéfique pour le cerveau. Marche, jogging, vélo, natation, on se booste !

Un cerveau bien oxygéné favorise une bonne concentration. L’activité physique augmente le flux sanguin dans tout votre corps, y compris dans votre cerveau. Cela contribue à garder la mémoire vive et en plus c’est bon pour le moral !

Petit rappel : Pour la plupart des adultes en bonne santé, il est recommandé de faire au moins 150 minutes par semaine d’activité aérobie modérée, comme la marche rapide, ou 75 minutes par semaine d’activité aérobie vigoureuse, comme le jogging – de préférence répartie sur toute la semaine si vous n’avez pas le temps pour un entraînement complet, faites quelques promenades de 10 minutes tout au long de la journée.

Entretenir une vie sociale

Rejoindre une association, faire partie d’un club, rester en contact avec des personnes, multiplier les échanges et les liens sont importants.
L’interaction sociale stimule, oblige à s’adapter à différents publics et à répondre à des sollicitations variées.  La dépression, le stress et la solitude sont les ennemis de la mémoire.

Adopter un régime alimentaire approprié

Une alimentation saine et équilibrée est un des secrets d’une bonne santé, elle est aussi bonne pour votre cerveau que pour votre corps.
Pour améliorer la mémoire, les aliments riches en Oméga-3 ou en fer sont à privilégier (lentilles, haricots rouges et blanc, soja, huile de colza, graines de lin, noix, amandes, noisettes, noix de cajou, pistaches, pistaches, spiruline, wakamé, palourdes etc.).

Mangez des fruits, des légumes et des graines. Vous pouvez aussi choisir des aliments avec des sources de protéines faibles en gras, comme le poisson, les haricots et la volaille sans peau.

Ce que vous buvez compte aussi. Trop d’alcool peut entraîner de la confusion et des pertes de mémoire.

S’organiser

Nous sommes plus susceptibles d’oublier des choses si notre maison est encombrée et que nos notes sont en désordre. L’astuce est de consigner les tâches, les rendez-vous et autres événements dans un cahier spécial, un calendrier ou un agenda électronique.

Il est utile de prévoir un endroit pour ranger son portefeuille, ses clés, ses lunettes et autres articles essentiels.

Il faut aussi limiter les distractions et ne pas faire trop de choses à la fois. Si vous vous concentrez sur les informations que vous essayez de mémoriser, vous êtes plus susceptible de vous en souvenir plus tard.

Casser la routine

Pour stimuler sa mémoire, il est vivement conseillé d’éviter les routines.

Insérez des brins de nouveauté dans vos journées et élargissez votre réseau pour découvrir de nouvelles personnes et profiter de moments d’échanges agréables. Cassez les habitudes permet de garder le cerveau en alerte !

Méditer

Des études prouveraient les effets positifs de la méditation sur la concentration et le cerveau. Alors vous pouvez tester avec quelques applications !

Limiter l’afflux d’information et les « jonglages » d’un site à un autre

La digitalisation, les informations en continu, les réseaux sociaux « polluent » notre concentration. Limitez les écrans et soyez rigoureuse avec cette sursollicitation. Les réseaux sociaux ont une vilaine tendance à nous éparpiller et ils fatiguent vite si nous en perdons la maîtrise.

Si vous suivez ces recommandations pour stimuler sa mémoire après 50 ans, vous êtes certaine de bien vivre votre âge, d’être bien dans votre corps et d’être au top dans votre tête. Vous pourrez ainsi vous lancer de nouveaux défis. Rien de plus rassurant pour affirmer encore plus le bonheur et la féminité. Alors, prenez bien soin de vous ! Vous le valez bien et votre cerveau aussi.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

2 commentaires sur l'article “Comment stimuler sa mémoire

  1. Est_il besoin de vous remercier pour ce rayon de soleil que vous m apportez grâce à 50 ans dans le vent.
    J’ai un doux plaisir à lire vos articles et y trouve toujours une bonne inspiration….. même si j’ai encore du mal à la mettre en action.
    Cependant,je veux vraiment que vous sachiez combien vos stimulation à travers vos différents thèmes sont « agréables »pour une femme de 53 ans qui a radicalement changé de vie et qui se pose beaucoup (trop) de questions.
    Vivre semble simplement être votre moyen de trouver l’équilibre et le bonheur !
    Pour cela : Mille mercis à votre petite équipe si chaleureuse. Virginie

    1. Merci Virginie pour ce gentil message, ça nous va droit au coeur.
      Nous sommes heureuses de savoir que nos articles vous inspirent.
      Très belle semaine à vous et à bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *