fbpx
Les copines quinquas, illustration d'une bande de copines de 50 ans toutes différentes
Ola les quinquas, reconnaissez-vous les copines ?

La #connectée

Son portable est sa troisième main. Elle est pire que ses ados. Elle prend en photo tous ses plats et textote sous la table en pensant qu’on ne la voit pas. Elle a 3653 amis sur FB et pose un jour de congé pour Black Friday. Lol, Mdr, tkt, Snap, WhatsApp, Messenger et Insta…on connait tout de sa vie merveilleuse. Sauf le matin au réveil ! Là, elle évite de poster.
Et vraiment pour lui faire plaisir, on lui dit : « Tu veux faire un selfie avec moi ? »

La repulpée

Elle ne passe jamais devant une glace sans regarder ses rides, son sourire, ses seins. Elle a tout testé (micro blading, acide hyaluronique, injections, lifting…). Fashion victime, elle connait les dernières tendances et surtout tous les bons plans Séphora. Elle ne dit surtout pas qu’elle est grand-mère.
Et vraiment pour lui faire plaisir, on lui dit : « oh, c’est fou ce que tu ne fais pas ton âge ! »

La débordée

Elle a encore souvent des enfants à la maison. Working girl ambitieuse, elle peut être aussi la chef d’une famille recomposée. Elle te donne des créneaux pour déjeuner avec elle à 45 jours mais elle les annule le jour-même. Toujours en retard mais ce n’est jamais de sa faute, les excuses sont improbables !
Et c’est souvent elle qui dira : « Non mais là, à partir de la semaine prochaine, ça va aller mieux… ».

La parfaite

C’est la bonne copine qui sait tout de tout. Tenue soignée, routine organisée, maquillage un peu trop marqué, chemisier avec les plis du fer sur les manches et mocassins cirés. Ses enfants sont Extraordinaires, comme son mari est en déplacement tout le temps et elle dit qu’elle « assume » toute la maison. Elle peste sur Danielle, la femme de ménage qui n’a pas vidé la poubelle de l’étage, sur Ophélie, la dogsitter qui n’a pas sorti Pupuce et Philippe le jardinier qui n’a pas fini de tailler la haie…
Et vraiment pour lui faire plaisir, on lui dit : « Comment fais-tu pour tout faire, tu places la barre tellement haut qu’on ne t’arrive pas à la cheville ! »

La Quinqua Bio

C’est notre deuxième médecin. Dans son sac de chanvre, on trouve « rescue » en spray, un roll on aux huiles essentielles, une brosse à dents en bambou, une cup et des mouchoirs en tissus. Elle sent bon l’ylang ylang, le géranium ou la vanille.
Végane, elle n’achète qu’en vrac et tente le zéro sucre, zéro déchet, zéro gluten, zéro viande, zéro lactose, zéro excipient, zéro vaccin et la slow cosmétique. Elle est à fond dans le « Do it Yourself » mais ça ne lui réussit pas toujours surtout quand les bandes de cire sucre/miel laissent tous les poils et restent collées à ses jambes ou quand sa lessive « faite maison » a bouché les évacuations…
Et vraiment pour lui faire plaisir, on lui dit : « Hummm, délicieux ton tofu au jabuticaba ! »

La fausse Bio

Elle s’intéresse à son hygiène de vie, sa santé mais elle n’a pas toutes les infos parfois ! Pourtant elle a bonne conscience : elle achète ses fruits et ses légumes au magasin bio du coin, elle préfère l’acérola à la vitamine C… Elle recycle mais ne sait pas où jeter les pots de yaourts vides. Elle désherbe son jardin mais discrètement met les déchets verts dans la poubelle des ordures ménagères. Elle boit du Coca et mange du Nutella en cachette. Au moindre insecte, elle vaporise Fulgator sur guêpes et bourdons.
Et c’est souvent elle qui dira : « C’est incroyable ce que les gens jettent dans les bennes alors qu’il y a une déchetterie pour cela ! »

La Quinqua Zen

Eco voyageuse, ses vacances sont toujours des expériences. Jeûne dans le Vercors, méditation dans un monastère ardéchois, et parfois selon son budget plus exotique : massages ayurvédiques en Inde, bain de vapeur traditionnel au Maroc, elle revient toujours cool et détendue. Autour d’une tasse de tisane à la camomille et près d’une bougie à la bergamote, elle t’invite à une séance de pilates ou de yoga derviche au coucher du soleil.
Et vraiment pour lui faire plaisir, on lui dit : « Tu peux réveiller ma joie de vivre ? »

La Méno-déprimée

Tout est gris ou noir comme ses 7 chats. Son mari l’a quittée, ses enfants sont grands et elle est désespérément seule. Elle sent la croquette, sa coupe de cheveux est maintenue toute la journée grâce à la fameuse pince à douche. Son jogging gris, sa polaire noire et ses chaussettes de tennis à deux bandes dans les crocs à fourrure sont ses meilleurs amis. Elle se jette avidement sur le chocolat car en plus elle vient de recevoir sa convocation à la coloscopie pour ses 50 ans. Au secours !
Et vraiment pour lui faire plaisir, on lui dit : « Tu vas y arriver, c’est une mauvaise passe mais il y a forcément quelqu’un qui s’intéressera à toi ! »

La Sportive des Rentrées

En septembre ou en janvier, son planning est chargé car forcément c’est l’heure des bonnes résolutions. Elle souhaite mincir et se remodeler car « ses fesses sont toutes molles ». En général, cela ne dure que trois mois…
Cette année, tout est aqua ! Aquabike, aquagym, aquazumba, aquajump, aquaponey (euh…non c’est une erreur) et pourtant elle a horreur que ses cheveux soient mouillés. Heureusement, le coach, il est trooop beau ! La séance finie, elle te dit que c’est super ! Bon on ne lui dira pas que son rimel a coulé et qu’elle ressemble à une sorcière…
Et vraiment pour lui faire plaisir, on lui dit : « t’as pas un peu minci ? »

La Sportive Addict

Son planning est chargé car elle est « total addict au sport ». C’est bon pour la santé, son moral et ça crée des endorphines. (Elle ne sait pas bien comment et pourquoi mais elle l’a lu sur internet). Elle ne cherche pas la performance mais à se dépenser à fond, toujours à donf ! Elle look sans cesse ses fesses, ses ailes de batman et son ventre pour dompter la cellulite. Randos, course, vélo, tous les parcours sont dans l’appli et elle envoie des kudos tous les jours.
Et c’est souvent elle qui dira en mangeant une pomme avec sa bouteille d’eau et 2 gélules de spiruline : « moi tu vois, j’évacue dans le sport et cela me permet de faire des écarts ! »

La Fêtarde

Profil plutôt célibataire, ses sorties sont programmées selon le site OVS ou le cours de danse. Ça commence le vendredi soir, elle organise le week-end par SMS avec les copines. Soirées salsa, concerts, cabarets dansant, pronostics pour savoir qui sera là, ce qu’elle va mettre…Les soirées se prolongent, un peu d’alcool et de fatigue, on n’a plus 20 ans !
Et c’est souvent elle qui dira : « Tu sais quoi ? Pour la soirée Rock / Latino à la Shounga, y’aura Patrice et Denis, faut y aller ! »

Bon, au final les quinquas, il y a vraiment une petite partie de chacune d’entre nous dans ces personae !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

2 commentaire sur “Les copines quinquas

  • carole vega

    Ah Ah OUI je me retrouve dans toutes ces quinquas, et c’est le plus des quinquas, on ne répond plus à un profil, on est tous ces visages à la fois, on a déjà tout testé, on est riches en expériences et remplies de sagesse.
    Plus objectivement c’est aussi qu’on parle moins de beauté et on fait moins de selfies, on laisse place à ses filles qui vous rappellent qui vous étiez (qui sont superbes et font votre fierté, et que vous partagez sur insta ou FB) Et en plus, elles vous piquent les dernières marques que vous avez dénichées au black friday (et forcément ça leur va mieux à elles !) Mais on les aime tellement…
    Mais pas de nostalgie dans le retour des quinquas, c’est justement le partage de tout ça qui fait du bien et permet de relativiser. C’est le plaisir de savoir qu’on n’est plus seules devant ces réalités et qu’on est plus fortes ensemble !

    Répondre
  • Solange

    Oui j’en reconnais certaines!!!
    Bonne année à l’équipe !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *