Les rubriques

Sur 50 ans dans le vent, on aborde des sujets sérieux… sans se prendre au sérieux ! Amour & Sexo, Santé, Nutrition, Bien vieillir, Bien-être et Psychologie, Carrière… On vous offre une vision nouvelle de toutes ces thématiques avec un filtre sourire et l’expertise de nos intervenants.

Comment surmonter la perte d’un proche ?

Nous avons eu, ou nous aurons toutes à connaître l’immense douleur de perdre un proche. Afin de pouvoir traverser ces périodes inéluctables, il faut s’efforcer de se focaliser sur ce qui, dans notre vie nous permet de poursuivre le chemin. Bien que chaque cas soit singulier, voici quelques conseils qui peuvent aider à surmonter ce moment difficile.

Tendinite : le bobo qui nous ré-apprend la patience

Motivés parce c’est la rentrée ou parce qu’il fait beau, on a envie de débuter une nouvelle activité. Course à pied, tennis, danse, salle de sport, nous voilà lancés ! Et parfois vite arrêtés par une douleur bien embêtante, la tendinite. Attardons-nous sur les moyens de la prévenir et de la traiter, particulièrement après 50 ans.

Late Bloomer, tout le monde le peut !

Il n’y a pas d’heure pour assumer nos envies, nos rêves et embrasser notre destin. Être en phase avec soi, balayer les conventions, lâcher prise, ne « pas passer à côté », une belle expérience de quinqua dans le vent non ? Si vous aussi vous vous sentez l’âme d’un late bloomer, découvrez ce témoignage.

Bouquins papier ou e-book ?

Il y a ceux pour qui rien ne vaut l’odeur du papier et ceux qui préfèrent de loin le côté pratique : toute la bibliothèque qui tient dans seulement 188 g, poids d’une liseuse… Livres classiques ou dans leur version numérique : dans quel camp vous placez-vous ?

Sexe : libérée, délivrée à 50 ans et plus

A un âge où on assume ses choix et ses envies, mettons un grain de folie et d’originalité avec son mari ou son chéri. C’est une des meilleures périodes de la vie pour amorcer ou poursuivre un virage plein de de fougue et de passion. Du piment, de la fantaisie, de la nouveauté, c’est décidé à 50 ans et plus, on ose !