Les belles rencontres font des portraits : Sophie, sexologue

Le sexe reste un sujet délicat, personnel et tabou. Et pourtant, il pose des interrogations : comment éviter la routine, explorer de nouveaux territoires, est-ce que l’on « fait bien », mon partenaire est-il satisfait ? On a rencontré Sophie, sexologue, qui lève le voile sur ces thèmes d’une façon totalement ouverte et décomplexée.

Evoquer notre intimité n’est pas chose aisée. Chacun écrit sa propre histoire avec ses rencontres, ses souvenirs et ses expériences. Omni présent dans les pubs, les media, les films… le sexe reste néanmoins un sujet délicat, tabou, personnel. Il est souvent source d’a priori, de conflits et de non-dits. Il pose des interrogations : comment éviter la routine, explorer de nouveaux territoires, est-ce que l’on « fait bien », mon partenaire est-il satisfait ?… Et même entre copines, il n’est pas toujours facile d’en parler.  Alors, vers qui peut-on se livrer sans jugement ?

On a rencontré Sophie, qui est Sexologue depuis plusieurs années. Formée à la Thérapie Sexofonctionnelle, à la Psycho-Sexopositive et à la Thérapie de Couple, Sophie démystifie le sujet. Elle intervient régulièrement sur France Bleu, organise de nombreuses conférences et séminaires et consulte dans 2 cabinets.

Sophie, c’est tout d’abord une personnalité charmante et pêchue, qui aborde tous les thèmes d’une façon totalement ouverte et décomplexée. Très pédagogue, elle te met vite à l’aise ! Une vraie boule d’énergie, pleine de sourires ! Oser franchir le cap de prendre rendez-vous pour une consultation en Sexo, c’est avant tout prendre soin de soi ! Merci beaucoup Sophie pour ce bon moment !

Le portrait

Sophie, peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 45 ans, je suis une jeune mariée et j’ai deux grands enfants de 18 et 23 ans. Dans ma vie professionnelle, j’ai eu plusieurs métiers liés aux soins et à l’univers médical. J’ai choisi d’étudier la sexualité humaine (la « sexologie ») car il me semble évident que la sexualité, tant dans sa dimension personnelle, de partage, corporelle qu’intellectuelle ou affective… est l’une des choses les plus fortes et les plus merveilleuse à vivre.

D’une façon plus générale, je suis une optimiste et une hédoniste ! J’aime l’idée de trouver du plaisir dans toute chose ! Je me suis d’ailleurs formée à la psychologie positive, une approche qui me ressemble et que je mets un point d’honneur à appliquer dans ma façon de travailler.

J’exerce depuis 2015 à Montélimar dans la Drôme, mais aussi à Valence. Je reçois dans mes cabinets, des femmes et des hommes qui viennent consulter seuls ou en couple. Je propose également les téléconsultations.

Pourquoi vient-on consulter un sexologue ?

Quand on commence à penser à consulter, cela se fait en général en plusieurs étapes. Parler de sexualité n’est absolument pas naturel (encore moins avec un étranger !).
1ère étape : on y pense, on réfléchit (on va visiter le site internet…) et finalement on prend enfin rendez-vous !
2ème étape : Le doute ! Le temps passe, on se projette et on se demande ce que l’on va dire, de quoi va-t-on parler ? 
3ème étape : En sortant de la consultation, on a le sourire, la patate, pas forcément encore toutes les réponses à ses questions, mais on se demande pourquoi on a tant attendu !

Plus sérieusement, on consulte un sexologue :
– Soit parce que l’on rencontre une difficulté, un dysfonctionnement d’ordre physiologique, médical ou contextuel et/ou que l’on est en souffrance. Dans ces cas-là, une fois mon anamnèse faite, je propose une prise en charge pluridisciplinaire. Elle me permet de m’appuyer – pour l’aspect médical – sur mon réseau de praticiens de santé afin d’assurer la prise en charge de la façon la plus efficace, rapide et complète !

– Soit parce que l’on n’est pas complètement satisfait de sa sexualité, de comment on a bâti son intimité, du rapport que l’on entretient avec son corps, de son imaginaire…
C’est une motivation à consulter qui me plait beaucoup, parce qu’alors, on va chercher à SEXplorer ! (rires). Un temps pour soi qui va souvent solliciter trois axes : la tête, le cœur et le corps !

Bien entendu, à aucun moment le thérapeute ne sera dans le jugement. Il n’y a pas de « norme » dans la sexualité. Toutes les sexualités pourront être prises en compte. J’aime à dire que je suis là pour écouter, mettre des points positifs en avant, puis faire des propositions « de travail » ! Et croyez-moi, parfois, il y a des « devoirs » plutôt sympas à ramener à la maison (rires).  L’objectif sera toujours d’accompagner le patient tout en le laissant avancer à son rythme, qu’il/elle puisse prendre le chemin qui lui ressemble et lui semble favorable.

Enfin, une approche pédagogique et la plus ludique possible me semble primordiale, afin d’assurer une bonne compréhension des choses pour mieux les appréhender. « Vulgariser » n’est pas un gros mot pour moi, c’est un impératif !

Quels sont les principaux motifs de consultation que tu constates ?

– Chez les femmes : la baisse de libido, l’anorgasmie (l’absence d’orgasme), les dyspareunies (douleurs pendant la pénétration), le vaginisme (la pénétration du vagin est rendue impossible par des contractions involontaires du périnée).
– Chez les hommes : les troubles de l’érection, l’éjaculation précoce, la baisse de libido, l’addiction au porno…
– Au sein des couples : la différence d’intérêt pour la sexualité, la routine, l’infidélité, l’infertilité ou à contrario, la parentalité qui peuvent venir contrarier l’équilibre de la sexualité dans le couple…
 

Quelle est ta vision de l’intimité ?

Il me semble que l’intimité provient à la fois de « l’inné » (comprendre ce que je n’ai pas « choisi » : mon physique, mon éducation, ma religion, ma culture…), mais aussi de « l’acquis » (ce qui est le fruit de mon expérience de vie : mes réussites, mes échecs, mes craintes, mes espoirs, mes fantasmes…).
A mon avis, l’intimité regroupe tout ce qui nous compose et nous définit. Tout ce que l’on a de plus personnel (avouable et non avouable !), tout ce que l’on est capable de connaître, découvrir et pourquoi pas, donner de soi !

Là encore, on pourrait dire qu’elle s’appuie sur ces trois axes :

  • La tête (la raison),
  • Le cœur (l’affect, les sentiments),
  • Le corps (avec les 5 sens pour langage et aux commandes le cerveau !).

Le sexologue va essayer de vous accompagner dans cette introspection positive, pour dégager des compétences (oui, oui, y compris sexuelles, mais pas que !) et des savoir-faire, des savoir-être, des envies, des objectifs… Il aide à prendre conscience de son intimité et peut-être aller plus loin pour SEXplorer !

Quels sont les sujets les plus abordés par les femmes quinquas (et plus) dans ton cabinet ?

  • Prendre en compte la différence d’intérêt pour la sexualité dans le couple,
  • Cultiver sa libido,
  • Gérer l’impact de la ménopause sur son intimité,
  • S’amuser avec son désir et valoriser l’instant présent,
  • (Re)trouver la femme épanouie en soi,
  • Habiter son corps (imparfait ?) de femme !

Les femmes ménopausées peuvent avoir du mal à passer ce cap. « Ménopausée et ridée », et alors ?  Indépendamment de la vie amoureuse, sexuelle et hormonale, l’épanouissement d’une femme peut passer par la capacité à habiter son corps de femme et à l’assumer !

Je prends un plaisir tout particulier à les accompagner pour qu’elles (re)trouvent quelle type de femme épanouie elles ont envie de devenir. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour se (re)découvrir en femme séduite et séduisante !

 

On partage tout secrets et sourires…

Quel est le plus beau souvenir de ta carrière professionnelle ?

Il s’agit d’un couple que j’ai suivi. Après 35 ans de mariage et quelques consultations autour de la routine et du fait de rester connectés, Monsieur (70 ans) m’a confiée : « je suis retombé amoureux de ma femme ». Et son regard pétillant en disait long !

Comment fais-tu pour être toujours coquine ?

Je crois que je suis de nature positive et plutôt « gourmande » des bonnes choses de la vie à table, en amitié, en amour… Alors, c’est assez facile finalement !

As-tu une jolie recette d’amour à partager ?

Petit clin d’œil à mes racines italiennes, je pense à un Pesto de tomates séchées au parmesan avec de l’huile d’olive, des pignons de pin et des noix.

On le dégustera avec son amoureux(se), les yeux dans les yeux et en partageant une cuillère ! Ou toute seule, et alors, on pourra même mettre les doigts dans le bol !

Es-tu gourmande et peux-tu résister devant une religieuse au chocolat ?

Oui ! Je suis sans aucun doute capable de résister mais ce sera beaucoup plus compliqué pour moi avec du salé ! J’aime la charcuterie maison, un beau plateau de fromages avec un petit verre de vin ! Mais d’ailleurs, quid de cette question ? Pourquoi résister ?!? (Rires).

Aurais-tu un livre coquin à partager ?

J’en ai plusieurs mais pour ce premier contact avec « 50 ans dans le vent », il me vient spontanément le livre de l’une de mes formatrices Alexandra Hubin. Elle a écrit « Je sexopositive » et je pense que cela plaira aux femmes dans le vent…

Je sexopositive de Alexandra Hubin et Caroline Michel – Editions Eyrolles.

Quel est le plus joli cadeau que la vie t’ait offert ?

Connaitre l’Amour bien sûr ! Avoir la chance d’être maman : de contribuer à faire grandir un petit homme devenu un très bel homme (dans tous les sens du mot), d’accompagner la métamorphose d’une petite fille vers une femme avec toute sa beauté, ses fragilités et sa complexité…

Et enfin connaître le privilège de bâtir une vie à deux, puisque c’était mon souhait, dans le respect, la bienveillance et avec LA pointe de folie qui nous tient en haleine !
Être amoureuse et savourer l’amour…

Peux-tu faire une dédicace à toutes les quinquas dans le vent ?

Aimez-vous. Amusez-vous. Sachez vous provoquer parfois et osez vous Sexplorer si l’envie vous en prend !

En savoir plus

Vous pouvez poser vos questions à Sophie sur les thèmes séduction, vie de couple, sexualité… en commentaires ci-dessous. Indiquez vos Prénoms, Noms, Age et votre situation amoureuse et nous sélectionnerons quelques questions auxquelles Sophie répondra.

Sophie Ramirez est sexologue. Elle reçoit du lundi au samedi en consultation dans ses cabinets de Valence et Montélimar dans la Drôme. Elle pratique aussi les téléconsultations (par Skype, Messenger…). Chroniqueuse « Sexperte » pour France Bleu, elle anime les « Apéro-sexo » dans la région drômoise. Elle organise aussi les Ateliers Sensu’Elles et le séminaire d’été « les Semaines Sensu’Elles » lessemainessensuelles.com.

Prix de la consultation, 1 heure individuel : 50€ / 1 heure couple : 70 €
Vous bénéficiez de -10 € en indiquant que vous venez de la part de 50ansdanslevent sur le prix de la première consultation !

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *