Retrouvez-nous sur :
  • Rejoignez nous sur Facebook
  • Rejoignez nous sur Instagram
  • Rejoignez nous sur Pinterest
  • Rejoignez nous sur Twitter

Grand ménage de printemps dans mon job !

Le printemps donne des envies de renouveau et d’y voir plus clair. Et même le travail n’échappe pas à cette envie de tri ! Découvrez quelques pistes pour mettre un peu d’air frais et mieux s’épanouir dans votre job.

Le printemps donne des envies de renouveau et d’y voir plus clair. Même le travail n’échappe pas à cette envie de tri. Comment mettre un peu d’air frais dans son job  pour mieux s’ épanouir ? 9 français sur 10 rêvent de changer de métier et près de 16% des créateurs d’entreprises ont au moins 50 ans. Alors pourquoi pas vous ?

On fait le bilan !

Happés par la routine du quotidien, rares sont les moments pris pour se poser et réfléchir. Et pourtant, cet inventaire est essentiel. Avant de vouloir tout balayer, on s’offre une vision globale pour mesurer notre bien-être au travail : Qu’est-ce qui me plaît ? Me déplaît ? Quels sont mes domaines de compétences ? Quelles responsabilités sont les plus dures à assumer ?

Pour répondre à toutes ces questions, pensez à noter le bilan de votre journée : moments difficiles, instants positifs, missions réussies… Idéal pour en apprendre plus sur vous.

Prendre soin de soi dans le milieu professionnel et analyser est primordial. Un salarié sur 4 aurait déjà subi un « burn-out » au cours de sa carrière (surcharge de travail, stress, mauvaise ambiance…).

On fait du tri !

Sur la base de vos notes, c’est le moment de creuser. Pourquoi tel dossier vous a-t-il pesé moralement ? Est-ce le sujet ? L’équipe ? Les objectifs ? Panne de résultats ? Qu’est-ce qui aurait pu renverser la situation ou relancer votre motivation ? La frontière entre votre vie personnelle et professionnelle est-elle assez marquée ?

En analysant un peu plus en profondeur, vous parviendrez à mettre le doigt sur les forces et les faiblesses de votre quotidien au travail. Il vous faudra ensuite faire une liste séparée en 2 colonnes : ce que vous souhaitez conserver en l’état face à ce que vous désirez changer (en l’améliorant ou en vous en séparant).

On fait du rangement !

L’idée est de trouver le juste équilibre entre ce que vous souhaitez et ne souhaitez plus. Bien entendu, vous ne parviendrez pas à vous affranchir de toutes les contraintes. Ce serait trop beau ! La vie professionnelle est aussi faite de concessions. Vous pouvez toutefois avoir une nouvelle vision de vos tâches, en vous organisant différemment par exemple : déléguer les projets qui vous plaisent moins ou les commencer le matin pour vite vous atteler aux sujets plus motivants.

Le principal ? Le plaisir dans votre poste et réussir à trouver du positif dans chacune de vos responsabilités et dans la qualité de votre travail.

On se rebooste !

Mettre de l’air frais dans votre poste rebooste. Sachez lâcher prise. À la cinquantaine, on donne du sens et on organise ses priorités. Cherchez la source de votre épanouissement lors de votre temps libre, en vivant vos passions pleinement.

On ose tout balayer si c’est nécessaire et on sort de sa zone de confort !

Quand votre mal-être au travail perdure, c’est peut-être le moment d’avancer dans votre vie en changeant d’entreprise ou même de profession. Une nouvelle carrière après 50 ans, c’est possible et même très excitant ! Cela vous demandera bien entendu de sortir de votre zone de confort, de vous mettre en danger.

Prendre le risque de se retrouver au chômage passé 50 ans ou de choisir une reconversion, c’est une décision difficile, on le sait. Pourtant, il est important de ne pas trop s’attarder sur la colonne des risques face à celle des opportunités : la première sera toujours plus longue ! 

On se prépare pour faire face aux objections !

« Trop qualifiés, trop chers, difficiles à manager, moins motivés, moins dynamiques », les idées reçues sur les quinquas ont la vie dure et il vous faudra démonter les préjugés un à un.
Changer de boite, choisir une autre voie… Difficile de sauter le pas. Mais le jeu en vaudrait la chandelle paraît-il. Et si vous redonniez du sens à votre vie ? Et si être quinqua sur le marché du travail constituait un atout plus qu’un obstacle ? Les temps changent et l’expérience est un atout. 

On relance sa carrière même après 50 ans !

Oui, à 50 ans, fort heureusement, nous ne sommes pas périmés ! Oui, nous serons confrontés à la jeune génération qui maîtrise souvent mieux les nouvelles technologies et les langues étrangères. Mais 30 années d’expérience, c’est un bagage à porter avec fierté. C’est une maturité à défendre, l’habitude de gérer le stress et une prise de recul nécessaire pour maîtriser les situations de crise. C’est une crédibilité, une assise, une légitimité, un réseau étoffé.

C’est le moment idéal pour se pencher sur la réalisation de soi car la retraite est encore loin ! Vous avez toujours rêvé d’ouvrir un salon de thé, de tenir un restaurant ou de reprendre vos études ? Un bilan de compétences vous aidera à y voir plus clair sur vos capacités, vos envies, votre projet professionnel ainsi que toutes les formations qui s’offrent à vous.

Conclusion :

Remettre parfois un peu d’ordre dans ses idées, c’est essentiel pour le bien-être professionnel. On passera en moyenne près de 100 000 heures au travail dans notre vie, autant y être heureux, non ?

Alors que vous décidiez juste d’améliorer,  de donner une autre dimension à votre job actuel, de prendre du recul ou de vous reconvertir complètement…on ne prend pas la décision sur un coup de tête. Rendez-vous dans un prochain article, on vous guidera pour ce virage professionnel !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

4 commentaires sur l'article “Grand ménage de printemps dans mon job !

  1. J ai lu avec beaucoup d intérêt votre article. A 56 ans, suite à un stress professionnel, envie de tout plaquer alors que j exerce un métier qui me passionne j ai décidé de faire un bilan de compétences. Ce bilan me fut très bénéfique, me permettant de me retrouver en tant que personne, de comprendre la raison de ce stress professionel, et de faire des changements dans certaines facettes de ma vie.
    Aujourd’hui hui, je suis toujours dans la même entreprise, j ai demandé une mutation, mon salaire à légèrement baissé, j ai revu mes priorités dans mon travail, et j ai gagné en qualité de vie. Bref, j’ai retrouvé un équilibre, heureuse d aller travailler mais aussi heureuse de rentrer chez moi.
    Bonne réflexion ?

    1. Merci beaucoup Véronique pour ce témoignage de vie qui va inspirer je l’espère nos abonnées. IL faut beaucoup de courage pour engager un virage, prendre du recul pour faire un point pour mieux définir ses envies, son avenir et de donner du sens. Je suis heureuse de savoir que votre virage est réussi. Bon week end à vous. Laurine et Nathalie.

    1. Bonsoir Sandrine,

      Merci pour ce gentil commentaire.
      Moi aussi à 52 ans comme vous c’est une reconversion et que du bonheur 🙂
      Sortir de sa zone de confort est aussi avancer, faire des choix et chaque moment est expérience.
      Je vous souhaite une belle soirée.
      Nathalie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *