Dompter les sueurs nocturnes (à la ménopause) !

Les sueurs nocturnes se caractérisent par des réveils brutaux, en pleine nuit, gênée par une transpiration excessive, et de façon répétée. Elles peuvent venir de causes multiples, mais Intéressons-nous à celles qui sont dues au bouleversement hormonal que provoque la ménopause.

sueurs nocturnes transpiration la nuit

Les sueurs nocturnes (aussi appelées hyperhidrose) se caractérisent par des réveils brutaux, en pleine nuit, gênée par une transpiration excessive, et de façon répétée.

Elles peuvent venir de causes multiples : surstimulation du système nerveux sympathique, terreurs nocturnes, apnée du sommeil, syndrome des jambes sans repos, hyperthyroïdie, reflux gastro-œsophagien, infections diverses, médicaments, et même certains cancers.

Intéressons-nous à celles qui sont dues au bouleversement hormonal que provoque la ménopause.

Les sueurs nocturnes ont un impact sur la qualité de notre sommeil

L’hyperhidrose nocturne a sur notre santé mentale et physique un impact à ne surtout pas négliger. En effet, les conséquences d’un tel phénomène se font sentir dès le premier jour avec le résultat sur une journée normale d’un réveil trop brutal et d’une nuit interrompue. 

Elles se traduisent par des troubles de la mémoire, de la concentration et de l’attention, somnolence. Mais aussi par des difficultés à gérer l’humeur, perte d’efficacité et même une augmentation de la sensibilité à la douleur. En bref, les sueurs nocturnes nous font passer de vilaines journées.

Mais les effets délétères d’un déficit chronique de sommeil peuvent être encore plus graves à long terme. En effet, outre le vieillissement plus rapide de la peau, des troubles du sommeil durables peuvent favoriser l’apparition de maladies. Sont concernés la dépression, les maladies cardiovasculaires et le diabète, entre autres. Les risques de surpoids et d’obésité, de diminution des défenses immunitaires sont aussi augmentés.

Quels traitements possibles contre l’hyperhidrose ?

Les traitements médicamenteux s’attachent à soigner la cause directe de l’hyperhidrose du sommeil. Afin d’écarter les autres causes possibles du problème, le médecin procède avant tout à un examen clinique et prescrit des analyses.

Une fois établi qu’il est bien dû à la ménopause, un traitement à base d’hormones de substitution peut être prescrit. Mais c’est une solution à laquelle on n’aura recours qu’en cas de sueurs nocturnes répétées. Parfois même intenses et qui engendrent une gêne importante dans notre quotidien.

Les astuces naturelles pour lutter contre les sueurs nocturnes

Avant d’en venir à des traitements lourds de conséquences, et tant que cela reste possible, il vaut tout de même mieux trouver des solutions naturelles et des habitudes préventives pour faciliter un sommeil réparateur.

Alors, pour préserver une atmosphère respirable dans la chambre, il faut essayer de maintenir la température à 19 °C maximum. Pour ce faire, il est conseillé de ne pas trop chauffer en hiver. Puis de bien aérer la pièce avant d’aller se coucher, et d’installer un ventilateur en été. 

Concernant les textiles (linge de lit et pyjamas), le mieux est de les choisir en fibres naturelles afin qu’ils puissent absorber la transpiration. 

Dans la journée et surtout le soir, éviter les épices et les plats riches difficiles à digérer. Boire beaucoup d’eau permet de mieux réguler la température interne du corps et d’évacuer les toxines.

Et enfin, pour un meilleur sommeil, calmer son esprit avant de se coucher est important. Quelle que soit la façon de le faire (yoga, lecture …), il faut se préserver des écrans, des boissons existantes et s’occuper de soi pour bien se détendre.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, 

Recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.