Ostéoporose, les explications !

S'il y a des maladies que l'on associe spontanément avec ménopause, l'ostéoporose en fait sans doute partie. Qu'en est-il précisément ? Pourquoi apparait-elle souvent autour des 50 ans, qui plus est chez la femme ? Peut-on la prévenir et comment l'éviter ?

S’il y a des maladies que l’on associe spontanément avec ménopause, l’ostéoporose en fait partie. Comme le diabète, on connait son nom, mais qu’en est-il précisément ? Pourquoi l’ostéoporose est-elle souvent diagnostiquée autour des 50 ans, qui plus est chez la femme ? Peut-on l’éviter  ? Que faire si l’on en a ? Voici des réponses.

L’ostéoporose, quelques explications

L’ostéoporose, c’est LA maladie de l’os. Lorsque l’on en est atteint, nos os perdent en densité et en qualité sur différentes parties de notre corps . Les conséquences : les os deviennent moins résistants aux contraintes qu’ils reçoivent dans la vie de tous les jours, lorsque l’on bouge par exemple mais surtout lorsque l’on tombe. Les os peuvent alors plus facilement se casser. L‘os est un tissu vivant. Les cellules qui le composent, comme toutes celles du corps humain, naissent, meurent et se renouvellent en permanence tout au long de notre vie. Autour de 45 ans, à cause des changements hormonaux, les cellules des os se renouvellent moins rapidement qu’elles ne meurent.  C’est pour cela que le risque de développer de l’ostéoporose est présent.

Comment savoir si je présente un risque ?

En France, environ 39 % des femmes de 65 ans et plus sont atteintes d’ostéoporose, et 70 % chez les plus de 80 ans. A partir de 50 ans, ces chiffres augmentent au fil des années. Quelle population de femmes est-elle « plus à risque » ? 

Celles qui :

  • ont des cas d’ostéoporose dans leur famille,
  • sont ménopausées à 40 ans ou avant,
  • sont très minces,
  • bougent peu,
  • consomment du tabac ou de l’alcool,
  • ont pris des corticoïdes,
  • ont certains problèmes de thyroïde,
  • ont une carence en vitamine D ou en calcium.

Bonne nouvelle : Ce n’est pas parce que vous avez de l’ostéoporose que vous allez en souffrir, ou  être victime de fractures. Mais pour cela il faut suivre une bonne hygiène de vie.

Pourquoi est-elle problématique ?

Le problème n’est pas l’ostéoporose en soit mais surtout le risque de développer des fractures. Les fractures sont le plus souvent liées à des chutes et concernent principalement les personnes qui pratiquent des activités sportives (à risque de chute) et celles qui présentent des troubles de l’équilibre.

Prévenir l’ostéoporose

Les facteurs de risque de l’ostéoporose sont bien connus. C’est pourquoi on peut  être pro-actives et limiter le risque d’en développer. Il n’est jamais trop tard pour mettre en place de bonnes habitudes de vie qui auront pour effets de prévenir l’ostéoporose mais aussi bien d’autres problèmes de santé.

Voici quelques conseils facile à mettre en place :

  • Privilégier les aliments riches en calcium (eaux riches en apport calcique, laitages, poissons, tofu, amandes, etc.). Les produits laitiers ne sont pas les seuls aliment à contenir du calcium.  On en trouve aussi dans les végétaux ( par exemple dans les choux, brocoli) et les légumineuses.
  • Consommer des aliments riches en vitamine D (poissons gras, jaune d’œuf, huile de foie de morue, le lait de soja…), s’exposer dans de bonnes conditions au soleil l’été et  se supplémenter si nécessaire. (Demander à votre praticien de santé).
  • Surveiller son poids pour ne pas être trop maigre (pour une fois, c’est dans ce sens !)
  • Pratiquer régulièrement une activité physique, par exemple marcher au moins 3 fois par semaine 30 minutes à une heure à un bon rythme.
  • Modérer sa consommation d’alcool et ne pas fumer.
  • Vérifier sa vue (source fréquence de chute lorsqu’elle baisse) et bien se chausser.

Soigner l’ostéoporose

Le principal traitement de l’ostéoporose reste avant tout l’application de tous ces conseils préventifs. Il existe parfois des traitements médicamenteux qui sont prescrits par votre médecin dans certaines circonstances et souvent une fois l’ostéoporose établie. Les conseils hygiéno-diététiques sont fondamentaux pour limiter l’impact négatif de l’ostéoporose sur la santé générale.

Bon à savoir : l’examen médical qui mesure la masse de calcium contenue dans l’os (son contenu minéral) est appelé la densitomérie. Une densité osseuse faible est un indicateur de fracture.


Article rédigé avec la collaboration de Nelly Darbois, Kinésithérapeute.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *