Retrouvez-nous sur :
  • Rejoignez nous sur Facebook
  • Rejoignez nous sur Instagram
  • Rejoignez nous sur Pinterest
  • Rejoignez nous sur Twitter

Quand l’esprit Feng Shui entre dans nos maisons

En quête du vivre zen ? Découvrez le Feng Shui, cet art ancestral de faire circuler l’énergie vitale pour produire harmonie et abondance. Si vous êtes novice en la matière, on vous épargne quelques allers/retours en Chine, suivez le guide sans bouger de chez vous !

En quête du vivre zen et heureux dans sa maison, certaines règles d’aménagement pourraient nous aider à un meilleur équilibre dans notre vie ? Le Feng Shui, littéralement « vent » et « eau » en chinois, est l’art ancestral de faire circuler l’énergie vitale (Chi) de manière optimale pour produire harmonie et abondance. Considérée comme une véritable source de vitalité qui nourrit à la fois le corps et l’esprit, cette science a pour base différentes théories chinoises. Elle est si complexe que certains en ont fait leur métier.

Si vous aussi êtes novice en la matière, on vous épargne quelques allers/retours en Chine : suivez le guide sans bouger de chez vous 😉

Les objectifs du Feng Shui

Faire circuler l’énergie
Assurer la plénitude physique, morale et intellectuelle
Chasser le stress et les mauvaises vibrations
Ré-énergiser la maison
Éloigner les nuisances et la négativité
Retrouver paix et harmonie
Rétablir l’équilibre intérieur, gagner en sérénité et en bien-être
Augmenter la qualité de vie et la productivité
Et bien d’autres bienfaits au quotidien

L’équilibre Yin-Yang

Le Feng shui est notamment basé sur la présence de deux forces contraires, le Yin et le Yang. Ces deux principes coexistent dans la nature et seraient à l’origine de l’énergie vitale qui nous entoure et que l’on retrouve aussi en nous. Le principe ? Rien n’est jamais noir ou blanc, tout est dans l’équilibre, dans l’harmonie du yin-yang, le yang symbolisant l’agir et le yin, le lâcher-prise.

Pour respecter l’équilibre yin-yang, il faut avant tout savoir les identifier dans les formes et matériaux de notre intérieur. Leurs choix et associations agiront sur la qualité énergétique de chaque pièce.

Alors, qu’est-ce qui est yin, qu’est-ce qui est yang ?

Ce qui est YANG :

Les matériaux : les matières dures, lisses et brillantes (verre, acier, marbre…).
Les formes : les droites.

Ce qui est YIN :

Les matières lourdes : bois, étoffes épaisses…
Les formes : les courbes (excepté le cercle).

Concrètement, comment faire rentrer l’esprit Feng shui à la maison ?

> Ne pas faire barrière au Chi pour faire circuler la bonne énergie

Le Chi (prononcé Tchi), c’est cette énergie vitale, en perpétuelle circulation. Le Chi doit pouvoir pénétrer chez vous par grands mouvements circulaires sans se heurter à des obstacles qui le ralentissent. Il passe également par la porte d’entrée.

On veillera à ne pas bloquer sa venue (désordre dans l’entrée, meuble trop volumineux, faible éclairage) et on optera donc pour une déco minimaliste. On pensera par exemple à installer un mobile ou un carillon. Ils ont un effet calmant : ils neutralisent les énergies négatives qu’ils éparpillent et rétablissent aussi l’équilibre dans les pièces au plafond très haut.

> Laisser entrer la lumière

Dans l’idéal, votre nid douillet devrait être inondé d’une lumière généreuse naturelle, grande pourvoyeuse de Chi. Si ce n’est pas le cas, pour dynamiser votre espace vital, pensez à laisser dans au moins une ou deux pièces les lumières allumées (préférez les ampoules basse tension pour votre porte-monnaie et la planète !).

Pour renforcer l’effet lumineux dans les pièces un peu sombres ou bas de plafond, vous pouvez ajouter des touches de couleur : coussins, plaids, déco… Pensez aussi à accrocher quelques miroirs qui donnent l’impression de pièces plus spacieuses et reflètent la lumière naturelle. Plus étonnant, diffuser une musique tonique permettra de remonter l’énergie d’une pièce un peu terne.

> Faire place nette : ordre, propreté, rangement !

Le désordre est un gros consommateur d’énergie vitale, il retient le passé et bloque l’énergie. Les poubelles doivent être vidées, les carreaux nettoyés et les pièces bien aérées. À vos plumeaux 😉 La poussière et le Feng Shui ne font pas bon ménage !

Débarrassez-vous aussi du superflu. On accumule trop de choses (revues, objets, vêtements…). Jetez tout ce que vous n’utilisez pas, de ce dont vous n’avez pas besoin et ce que vous n’aimez plus. (Marie Kondo vous aide si besoin !). Le Chi ne sera pas le seul à apprécier la maison rangée !

> Miser sur les plantes, miroirs et parfums d’ambiance

Les plantes

Installez des plantes à la maison (effet positif prouvé sur le bien-être et la réduction du stress) mais aussi au bureau. Action garantie sur les flux d’énergie, les initiatives et l’esprit d’entreprise. Pensez à placer à gauche de la télé une plante verte pour éliminer les ondes négatives.

Les miroirs

On misera aussi sur le miroir qui contribue à la bonne circulation. Attention toutefois à son emplacement. On évitera de le placer face à une fenêtre ou à une porte sous peine de chasser les énergies.

Les parfums

Les parfums ont le pouvoir d’influer sur l’énergie d’une pièce. Les encens japonais conçus en harmonie avec le printemps apportent fraîcheur et gaieté (cerisier, prunier, lotus…).

> Éloigner les mauvaises vibrations

De nombreux points peuvent être vecteurs de mauvaises vibrations.
Tout objet émet une onde de forme, qu’elle soit positive ou négative :

  • Aucun fauteuil du salon ne doit tourner le dos aux portes ou à la cheminée pour permettre au Chi de circuler. Les sièges doivent toujours être en nombre pair pour l’harmonie dans la famille.
  • Les poutres traversant le plafond coupent en deux l’énergie vitale d’une pièce : l’espace en dessous doit rester vierge.
  • Le choix des tableaux aux murs imprègne et conditionne les lieux de leur énergie particulière : on oublie donc les couleurs tristes, les formes agressives.
  • Les formes tranchantes ou pointues, appelées « flèches secrètes », génèrent des vibrations agressives (même les plantes aux feuilles rigides en forme d’épée), elles ne doivent pas se diriger vers les personnes.
  • Remplacez la vaisselle ébréchée, les plantes mortes… Elles bloquent l’énergie vitale de votre intérieur.

Le Fenshui dans la chambre parentale

  • Le pied ou la tête de votre lit ne doivent pas être dirigés vers une porte ou une ouverture (perte d’énergie et de sécurité).
  • Si possible le lit doit être positionné le plus loin de la porte de la chambre.
  • Il ne doit pas se refléter dans un miroir, pour ne pas renvoyer les ondes négatives évacuées par le corps pendant le sommeil.
  • Bannissez tous les appareils électriques émetteurs d’ondes même en veille, les fils électriques entassés, tout comme les plantes vertes pour ne pas stimuler le Chi.
  • Choisissez une parure de lit avec peu de motifs et plutôt en coton ou en lin (matière naturelles).
  • Pour la lumière, optez pour des lampes de chevet avec un effet doux et tamisé plutôt qu’un plafonnier.
  • Pour le sol, on préfèrera le parquet et si vous avez du carrelage, disposez quelques tapis de sols.

Et bien sûr, la chambre est ordonnée, les vêtements sont rangés dans un dressing fermé, même par un rideau si vous n’avez pas de porte !

Conclusion

Avez-vous déjà ressenti ce besoin vital d’être dans un environnement ordonné et harmonieux ? De retrouver un certain équilibre ? D’éloigner les nuisances, la négativité ? Sans le savoir, vous appliquez certainement déjà inconsciemment certains principes du Feng Shui au quotidien.

Nous espérons que nos petites astuces rapides à mettre en place vous aideront à aller plus loin dans la quête de la sérénité. Le bien-être en soi commence chez soi, alors vous démarrez quand ?

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *