Défi : Je range à la méthode KonMari

Qui aurait cru que l’art du rangement déchaîne tant de passion ? Que vous soyez dérangée du rangement ou fée du logis, vous serez séduite par Marie Kondo et sa célèbre méthode KonMari. La Mary Poppins du bonheur en est sûre : ranger notre maison pourrait changer notre vie. Prête à relever le défi ?

Défi : Je range à la méthode KonMari - Image de vêtements et chaussures féminines

Qui aurait cru que l’art du rangement déchaîne tant de passion ? Que vous soyez dérangée du rangement ou fée du logis, vous serez séduite par Marie Kondo et sa célèbre méthode KonMari. La Mary Poppins du bonheur en est sûre : ranger notre maison pourrait changer notre vie. Prête à relever le défi ?

Réorganiser mon intérieur et ma manière de penser

S’alléger l’esprit

Améliorer l’organisation de notre intérieur aiderait à améliorer notre vie ! En jetant et en remettant de l’ordre dans nos affaires, on cherche à s’alléger l’esprit, à se libérer d’un poids. Le rangement devient quasi spirituel et méditatif. C’est vrai qu’avec 4/5 sacs poubelles à la déchetterie, on se sent tout de suite plus léger 😉

Dans son best-seller traduit en 35 langues, Mari Kondo, consultante japonaise en rangement l’affirme : ranger notre maison pourrait changer notre vie. Une maison ordonnée serait même le premier pas vers le bien-être, vers le « mieux-être ». Le rangement serait une forme d’introspection, de catharsis. Le moyen de redémarrer sa vie sur des bases plus saines.

La méthode KonMari avec sa « magie du rangement » serait une solution efficace pour :

  • changer notre vision des choses sur les objets
  • modifier notre façon de gérer le quotidien
  • donner envie aux autres membres de la famille de ranger à leur tour
  • rendre notre habitation plus agréable.

« Si vous rangez tout en une seule fois, et non petit à petit, vous pouvez modifier de manière spectaculaire votre état d’esprit. Le changement opéré est si profond qu’il touche à vos émotions et influe irrésistiblement sur votre mode de pensée et vos habitudes au quotidien. »

Opter pour le minimalisme

Prendre conscience que l’accumulation d’objets nous est néfaste… Que le désordre rend anxieux et que plus nous possédons de choses, plus nous avons de mal à les ranger. Le minimalisme est un art de vivre, l’art d’apaiser sa vie et son esprit en désencombrant son foyer. Il nous invite à nous séparer de tous les objets inutiles et à ne conserver que le nécessaire, l’apprécié.

Limiter le gaspillage

Le rangement est aussi le premier pas vers un état d’esprit anti-gaspillage. Accumuler encore et encore, oublier ce que contiennent nos placards, faire des stocks de nourriture sans même avoir le temps de les consommer… Pour gaspiller moins, accumulons moins !

Je trie, je jette, je range…

TRIER : un grand remue-ménage dans ma vie

A priori rien de bien sorcier et pourtant ! En se séparant d’un objet, nous avons un peu le sentiment d’abandonner une partie de nous-mêmes. « Noooooooon, pas ce chemisier, on ne sait jamais, la mode est un éternel recommencement ».  Il y a aussi les « serial stockeurs », qui accumulent encore et encore… « Comment ça, se séparer de mes 12 mugs ébréchés ? 😉 » Pourquoi accumuler autant d’objets sans réelle utilité ? Le processus de tri doit servir le résultat final. Y voir plus clair dans nos placards, dans notre vie. Désencombrer notre maison pour alléger notre vie.

JETER : se libérer du désordre

« Ça peut toujours servir », « C’est du gâchis de jeter, je vais plutôt le glisser tout au fond là-bas », « Mon jean préféré ? Je ne rentre plus dedans mais on ne sait jamais… ». Les excuses pour conserver les objets sont nombreuses. Elles nous empêchent d’avancer et de libérer de la place pour demain, pour notre avenir. Passons à l’acte sans se poser (trop) de questions. Et plutôt que de jeter, on fait don de nos objets ou on participe à des vide-greniers !

RANGER : une place pour chaque chose…

…et chaque chose à sa place ! De cette manière, on se crée un espace disponible, correspondant à notre moi idéal. La façon dont on range serait même le reflet de notre personnalité (Aïe, ça viendrait donc de là une personnalité un peu dérangée ???). N’ayons pas honte, si plus de 8 millions de personnes ont vu leur vie transformée avec Marie Kondo, nous aussi on peut changer. Et ça commence même maintenant !

Place à la pratique !

Selon la méthode KonMari, il ne faut pas ranger par pièce mais par catégorie et dans un ordre précis. C’est parti pour le défi !

Défi : Je range à la méthode KonMari - Cérémonie - Ilustration d'une femme méditant dans son salon

MON DÉFI RANGEMENT

Le cérémonial de départ

Comme pour chaque rite de passage, il existe une célébration, un cérémonial codé. La méthode KonMari nous invite à nous agenouiller au sol, à fermer les yeux et à visualiser la maison. C’est un moment précieux, presque hors du temps, pour remercier pour tous ces bons moments passés dans chacune des pièces.

Pour communiquer avec la maison, il faut se concentrer sur le ressenti, visualiser le résultat final : où souhaitons-nous en venir ? Quel est le résultat final attendu ? Allez courage, personne ne vous regarde. Ça peut paraitre un peu perché (voire beaucoup !), mais ça fait partie du processus. Vous sentez cette communion ? Ca y est, votre intérieur vous habite ? Promis la suite est plus pragmatique 😉

ÉTAPE 1 : LES VÊTEMENTS

Tous les matins, c’est le désespoir devant l’armoire et on se dit « Je ne sais pas quoi mettre !!!!!! ». Notre dressing a beau déborder, difficile d’y trouver son bonheur. Lassitude, effet de mode, changement de goût… Le temps n’est pas le meilleur ami de nos vêtements. Alors pourquoi tout garder ?

Ce que dit la méthode KonMari :

  • Regrouper tous les vêtements sur un lit en veillant à faire une pile la plus regroupée possible.
  • Observer et réaliser la tonne de vêtements qu’on détient.
  • Se dire qu’avec tous ces achats on aurait pu faire le tour du monde non ? J
  • Passer en revue les vêtements un à un et ne garder que ceux qui nous rendent heureux.
  • Si l’on se sépare d’un vêtement, le remercier pour tous les moments passés en sa compagnie.
  • Ranger les vêtements que vous souhaitez garder dans un seul et même endroit.
  • Pour le pliage des vêtements, Marie Kondo préconise le pliage à la verticale, un peu technique il permet un gain de place. Le tuto, c’est ici.

Comment savoir si un vêtement nous rend heureux ?

Commencer par votre vêtement préféré et mémoriser la réaction produite dans votre corps. Pour vous aider à trier, posez-vous aussi quelques questions : dans quels vêtements vous sentirez-vous le mieux ? Depuis combien de temps ne l’avez-vous pas porté ? Attention, ne tombez pas dans le piège de conserver des pièces pour les transformer en vêtements de nuit ou d’intérieur. Si vous ne les portez plus depuis un moment, il est temps de vous en séparer. Ça pique un peu, on le sait mais vous y parviendrez. Et si votre corps hurle de douleur, « nooooon !!!! pas ça », alors conservez. L’idée c’est de mettre à mal le désordre, pas de vous briser le cœur.

Défi : Je range à la méthode KonMari - Avant / Après des tiroirs de vêtements

ÉTAPE 2 : LES LIVRES

Défi : Je range à la méthode KonMari - Avant / Après des livres

Votre bibliothèque qui déborde ? Vos livres s’empilent un peu partout chez vous ? Vous en retrouvez aux toilettes, sur votre table de chevet ou pour rehausser les pieds de votre lit ? Les livres sont une réflexion de nos pensées et de nos valeurs. Alors même si on souhaiterait tous les conserver, il est intéressant de se demander s’ils méritent réellement une place chez nous ? Un livre qu’on aura (peut-être) envie de relire dans quelques années se retrouvera facilement à la bibliothèque municipale. Est-ce qu’il est vraiment utile de le conserver chez nous tout ce temps ?

Ce que dit la méthode KonMari :

  • Comme pour les vêtements, rassembler l’ensemble de vos livres en un seul lieu.
  • Commencer par réveiller les livres en tapotant dessus. On a dit, de la bonne énergie. On dépasse les préjugés 😉
  • Pour savoir quels livres garder précieusement, se demander « si je conserve ce livre, cela profitera-t-il à ma vie à venir ? »
  • Se demander à nouveau : ce livre me procure-t-il du bonheur ?
  • Remercier les livres dont on se sépare.
  • Trouver une place pour les livres qu’on souhaite garder.

En rangeant nos livres, on voit quels types d’informations sont importants pour nous à cet instant précis.

ÉTAPE 3 : LES PAPIERS

Les courriers s’entassent derrière la cafetière, vous les mettez de côté en vous disant qu’il faudra sérieusement les trier un jour. Et ce jour heureux est arrivé. Fini le temps de procrastiner, adieu l’excuse de la phobie administrative.

Ce que dit la méthode KonMari :

  • Regrouper TOUS les papiers administratifs de la maison en un seul et même lieu.
  • Les ranger en 3 catégories :
  • Les papiers en attente de traitement (facture à régler, etc.)
  • Les documents importants à conserver définitivement (contrat, assurance…)
  • Les documents divers auxquels on se réfère régulièrement (recettes découpées dans un magazine…)
  • Pour les autres papiers, c’est bien simple, Marie Kondo s’en sépare. Direction le recyclage !
Défi : Je range à la méthode KonMari - Avant / Après des papiers administratifs

ÉTAPE 4 : LES « KOMONO »

La catégorie des « komono » est la catégorie la plus vaste. Elle regroupe ce qu’on retrouve dans la cuisine, la salle de bain, le garage : tous les objets divers. Tous les ustensiles, les outils, les fonds de tiroirs, les placards qui débordent. Un peu effrayant à l’idée de tous les rassembler et de les trier et pourtant il faudra s’y mettre. Marie Kondo nous conseille de les trier dans cet ordre :

  • CD et DVD
  • produits de soin pour la peau
  • maquillage
  • accessoires
  • objets de valeurs (passeport…)
  • appareils électroménagers (accessoires d’appareils photos…)
  • fournitures de la maison (médicaments, détergents…)
  • ustensiles de cuisine
  • outils…

L’idéal ? Utiliser de petites boites de rangement pour les regrouper et leur trouver une place.

Défi : Je range à la méthode KonMari - Avant / Après des tiroirs

ÉTAPE 5 : LES OBJETS A VALEUR SENTIMENTALE

Certainement les plus difficiles à jeter, les objets à valeur sentimentale doivent être triés en dernier. Ils risquent sinon de bloquer le processus de rangement et faire dérailler toute la belle machinerie mise en place. Ce serait dommage. Oui vous avez hâte de trier vos photos. De vous replonger dans vos souvenirs. Vous la sentez déjà votre madeleine de Proust ?

Un vieux plat à tarte fendu ne ramènera pas une grand-mère partie. On dira alors « Merci » à l’objet de nous avoir fait penser à un être aimé, mais que son travail est terminé. La méthode KonMari ne nous amènera pas à mesurer le degré d’attachement envers un objet mais bien le bonheur qu’il nous procure. Il fait battre votre p’tit cœur ? Gardez-le.

Conclusion

Vous êtes prête à accomplir ces 5 étapes de la méthode KonMari ? Cela vous demandera du temps et de l’investissement mais la sensation du devoir accompli n’a pas de prix.Les défis sont faits pour être relevés. On trie, on jette, on range et on invite le bonheur chez nous ! Sans pression, à notre rythme on se livre à un grand nettoyage de printemps. Et on se dit que tant qu’il reste temporaire et modéré, le désordre offre un moment de liberté, de spontanéité, de vie dans la maison.

Et pour aller plus loin :

Mari Kondo en quelques chiffres, ça donne ça :

  • Le Times en a fait l’une des 100 personnalités les plus influentes au monde en 2015. Impressionnant, non ?
  • 8 millions de vies transformées après la lecture du livre « La magie du rangement »
  • Un best-seller, La magie du rangement, traduit en 35 langues (ah oui quand même… même en rajoutant latin au mieux nous on arrive à 3, 4 langues dans l’équipe)
  • 1 frange et 1 série sur Netflix rien que pour elle, entre 2 autres séries de super-héros.
Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

One thought on “Défi : Je range à la méthode KonMari

  1. Je teste la méthode konmari et je trouve ça magique et évident.
    Chaque chose à sa place. C’est long à faire mais absolument génial.
    À tester à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *