Internet : 5 gestes éco-responsables au quotidien

En surfant sur la toile, on détériore quotidiennement la planète. L’impact écologique du numérique est inquiétant. Et si pour compenser notre navigation sur la toile on mettait en place des choses simples, au quotidien ? Nous avons sélectionné pour vous 5 gestes éco-responsables et faciles.

Internet : 5 gestes éco-responsables au quotidien - Photo d'une personne naviguant sur une tablette

Clic, clic, clic… On surfe quotidiennement sur la toile. Clic clic clic, on détériore ainsi quotidiennement la planète. L’impact écologique du numérique est sans appel : si Internet était un pays, il serait le 3ème plus gros consommateur d’électricité. Une recherche sur Google pourrait, à ce qu’on dit, chauffer une tasse de thé. Ça refroidit d’un coup.

Et si pour compenser notre navigation sur la toile on mettait en place des choses simples, au quotidien ? Comme ça, d’un clic, sans bouger de chez nous. Un petit geste sur le web pour une grande action pour la planète. Nous avons sélectionné 5 gestes éco-responsables qu’on partage avec vous.

1. JE SURFE DIFFÉREMMENT SUR LA TOILE

Chaque recherche sur Google contribue au réchauffement climatique avec 7g de CO2 produits soit 500 milliers de tonnes de CO2 par an. Et si on surfait autrement ? Des moteurs de recherches engagés voient le jour et nous offrent une belle alternative pour déculpabiliser nos clics. On vous en a sélectionné 3, à découvrir et à utiliser au plus vite :

  • Ecosia : le moteur de recherche qui plante des arbres
    Ecosia fonctionne comme n’importe quel moteur de recherche classique, mais avec une différence de taille : les bénéfices sont utilisés pour planter des arbres. Près de 50 millions d’arbres ont déjà été plantés grâce aux utilisateurs.
  • Lilo : en rejoignant la communauté solidaire du moteur de recherche Lilo, nos recherches web financent des projets sociaux et environnementaux.
    Presque 1 500 000€ ont déjà été collectés.
  • Ecogine : ce moteur de recherche associatif reverse quant à lui ses bénéfices à des associations environnementales choisies par le vote des internautes.

Transformer nos clics en bonnes actions pour la planète ? On adore le principe !

2. JE GÈRE MIEUX MES MAILS

Toutes les heures, environ 10 milliards d’e-mails sont envoyés à travers le monde, sources énormes de consommation d’énergie pour alimenter les serveurs informatiques. Mais à notre échelle, ça donne quoi ? Envoyer 30 mails par jour pendant un an correspondrait à plusieurs milliers de km d’essence utilisés en voiture. Alarmant, non ? Pourtant il est difficile de se passer de mails. Alors comment limiter notre impact écologique ?

Bonne nouvelle, quelques réflexes simples permettent d’agir en faveur de la planète :

  • Enlever la signature automatique pour réduire le poids de l’email
  • Limiter l’envoi d’emails au strict nécessaire
  • Supprimer les mails inutiles au fur et à mesure et penser à vider la corbeille
  • Installer un logiciel anti-spams (les spams représenteraient autant d’énergie consommée que plus de 2 millions de foyers américains annuellement !)

3. JE CLIQUE ÉTHIQUE

On le sait, consommer éthique participe à la préservation et la durabilité de notre Terre, avec des écoproduits respectueux de l’environnement. Mais sur le web, comment fait-on ? Pour consommer éthique, il faut savoir choisir les bons sites. Certains nous aident en affichant clairement leur engagement dans le développement durable.

Pour consommer éthique sur la toile, évitons aussi de succomber au made in China. Si les tarifs sont attractifs, les achats sur ces sites sont un vrai fléau pour la planète. Des estimations récentes suggèrent qu’entre un quart et un tiers des émissions de carbone de la Chine et de sa pollution de l’air seraient liées aux exportations du pays. Ca invite à réfléchir, non ?

La vraie bonne idée ? Repérer en ligne les artisans et les créateurs près de chez nous, pour supprimer les heures d’avion ou de paquebot nécessaires pour livrer notre colis.

4. JE LIMITE LE STREAMING VIDÉO

En 2020, le streaming vidéo (Netflix et autres services) captera 80% du trafic web mondial. Loin de nous l’idée de conseiller de sauter un épisode sur 2 ou de zapper la 3ème saison de notre série préférée. Mais pour info, regarder un film en basse définition permet de consommer quatre à dix fois moins d’énergie qu’un visionnage du même fichier en haute qualité.

5. JE FAIS DES DONS GRATUITS

On rêve tous de pouvoir financer un projet solidaire. Mais notre budget n’est pas toujours aussi généreux que nous. Via Goodeed, on finance enfin des projets solidaires sans dépenser un seul centime. Le principe ? Les quelques secondes de publicités visionnées sont transformées en dons. Une bonne action utile et gratuite comme on les aime. Près de 20 millions d’euros ont déjà été récoltés, notamment en faveur de l’environnement.

Si le web représente un danger pour la planète, il n’en reste pas moins une mine d’or d’informations. Profitons-en pour développer notre curiosité écolo ! La toile est le lieu idéal pour s’informer (bonnes pratiques, tutos écolos…). Alors utilisons Internet pour sensibiliser notre communauté ! Les réseaux sociaux prennent alors une toute autre dimension.
Des gestes simples à mettre en pratique au quotidien, on adore et la planète aussi !

Pour aller plus loin dans l’engagement :

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *