fbpx
7 gestes zéro déchet pour la salle de bain - Photo d'objets zéro déchet, brosse à dent en bambou, disques lavables, cosmétiques à faire soi-même

Après l’article cuisine zéro déchet,  aujourd’hui, on s’attaque à la salle de bain avec 7 conseils et gestes faciles pour améliorer à la fois sa santé et celle de la planète !

 

1. Des lingettes lavables en coton ou en bambou
Le principe du zéro déchet est de stopper l’usage unique. Cela concerne ainsi les lingettes et cotons jetables que l’on consomme au moment de se démaquiller. L’alternative : des lingettes lavables faciles à trouver ou à coudre soi-même ! Il existe une multitude de matières et textures : bambou, chanvre, coton… Le tuto, c’est par ici.

2. La brosse à dent en bambou
Au même titre que les cotons démaquillants ou les cotons-tiges, la brosse à dents fait partie des produits du quotidien les plus polluants. Pourquoi pas opter pour la brosse en bambou ? Elle est entièrement biodégradable (bonjour compost !) et totalement dépourvue de plastique !

3. On fabrique son propre dentifrice
Fabriquer son dentifrice soi-même, c’est super simple et une belle alternative face aux dentifrices vendus en grande surface dont les emballages sont très controversés. Pour un dentifrice maison, il existe une multitude de recettes avec des ingrédients comme le bicarbonate de soude, l’argile blanche, le charbon actif et les huiles essentielles…

4. On fabrique ses cosmétiques soi-même
Shampoings, savons, gommages, on opte pour le Do It Yourself (DIY), autrement dit, le fait maison ! Internet et le réseau Pinterest regorgent de recettes 100% naturelles et composées d’ingrédients faciles à trouver. On limitera ainsi les emballages de la salle de bain et surtout certains produits nocifs qui composent nos cosmétiques habituels.

5. On adopte des cosmétiques solides
Si on manque de temps pour fabriquer ses propres soins, on adopte les cosmétiques solides ! Adieu donc aux gels douche dans les emballages plastiques et bonjour à la savonnette et au shampoing en barre. On retrouve désormais ce type de cosmétique un peu partout sur Internet, dans les boutiques de vrac ou les magasins bio. A tester !

6. Cotons-tiges en bois ou oriculi
Les cotons-tiges plastiques peuvent être remplacés par des cotons-tiges biodégradables sans BPA, ni produits chimiques. Autre alternative : l’oriculi (un terme déposé par la marque Lamazuna), qui est un cure-oreille en bois de bambou réutilisable.

7. On passe à la cup menstruelle (ou on convertit son ado)
Nos tampons et serviettes hygiéniques représentent un budget, remplissent la poubelle rapidement et en plus, on ne maîtrise pas toujours les composants. Avec la cup menstruelle, tous les inconvénients s’envolent, c’est simplement un coup de main à prendre 😊

 

Vous voici désormais bien armé pour une salle de bain zéro déchet !
Gardez en tête que l’important ce n’est pas d’être parfait mais de progresser à sa manière, sans pour autant se mettre la pression !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *