fbpx
Site de rencontres : je me lance ! - Image d'une femme tenant un coeur

Notre vie sentimentale s’offre une seconde jeunesse grâce à Internet et aux sites de rencontre.

Serait-il le meilleur moyen de faire des rencontres après 50 ans ? On dépasse alors les nombreux préjugés et on se dit que oui, il est possible d’aimer plusieurs fois, trouver l’amour d’un soir ou le partenaire d’une seconde vie. Et c’est même très drôle 😉 Entre les pseudos sur-prometteurs, les beaux discours et les rencontres inédites, si on ne trouve pas l’amour, on aura au moins bien ri !

Retrouver l’amour après 50 ans

Une vie bien rangée, une maison en province, 2 beaux enfants et un labrador. Et puis un jour, la machine déraille. Sans trop savoir pourquoi. Séparée et divorcée en un instant, nous voilà célibataire, seule à plus de 50 ans. Bien évidemment ce n’était pas prévu au programme ! Les copines nous rassurent : « tu rencontreras de nouveau quelqu’un, ne t’inquiète pas ! ». Au fond, elles ont raison, mais plus facile à dire qu’à faire. Où ? Quand ? Comment ?

Nos groupes d’amis étant déjà formés, les occasions de nouvelles rencontres sont plus rares. Il y a bien sûr ces diners arrangés, où l’on se retrouve, comme par hasard, assise à côté du célibataire de la soirée : « Il serait parfaiiiiiiiit pour toi ». Merci, mais non merci… Il faut bien se rendre à l’évidence : Internet et les sites de rencontres facilitent alors grandement la mission. On se lance !

Dépasser les préjugés des sites de rencontre

Halte aux idées reçues. On a tous déjà entendu des avis défavorables sur ce mode de rencontres. « Les sites de rencontre, c’est fait pour enchainer les conquêtes », « Sur les sites de rencontre, il ne reste que des seconds choix », « Fais attention, il n’y a que des psychopathes ». Et bien non, on ne trouve pas sur ces sites que des personnes malveillantes cachées derrière leurs pseudos. On y trouve des millions de célibataires à la recherche de la même chose que nous finalement : quelqu’un pour partager un verre, une nuit ou le reste d’une vie. Échanger sur la toile n’est pas plus risqué que dans la vraie vie : il y a finalement Monsieur et Madame tout le monde. Même nous, on y est presque !

Le choix du site de rencontres

Quel site choisir ?

De nombreux sites ont fait leur apparition ces dernières années : rencontres par âge, par affinité, par religion ou niveau social… Les filtres sont nombreux. Lequel privilégier ? L’important est de choisir un site sur lequel on pourra être certain de la sincérité des personnes dans leurs démarches. Des personnes avec des attentes similaires aux nôtres. Pour cela, les sites de rencontre mettent en place des critères de fiabilité pour valider les profils. Les échanges façon SMS bourrés de fautes sont bloquants ? On se tournera par exemple vers un site moins populaire mais plus élitiste (le prix de l’abonnement nous guidera un peu).

Quelques exemples

Petite sélection de sites, mais il en existe bien d’autres ! Souvent, 14 jours d’essai sont proposés.

  • EliteRencontre : un site de rencontre par affinité. Le + : les questions du test de personnalité permettent au système de matchmaking d’analyser notre personnalité et de ne nous mettre en relation qu’avec des célibataires qui nous correspondent.
  • Meetic : certainement le plus connu, ce site de rencontres serait à l’origine de plus de 8 millions de couples et le préféré des célibataires. Le + : des Events chaque mois partout en France : soirées, diners, ateliers…
  • Parship : c’est le site de rencontres parmi les plus coûteux : on y retrouvera donc certainement les plus motivés à trouver l’amour. Le + : 75% ont plus de 35 ans.
  • Disons demain : réservé aux célibataires de plus de 50 ans. Le + : des sorties organisées (randonnées, dégustations, apéro conviviaux, voyages…).
  • Tinder : un peu plus axé pour les jeunes. Le + : la plus grande communauté de célibataires du monde.

La création de profil

La décision de s’inscrire est prise. Petit coup de stress, on se lance. On s’appuie sur l’expérience d’une bonne copine car l’aventure ne fait que commencer. Petites larmes en se disant qu’on ne veut plus être seule. Petit verre de vin pour se donner du courage et on y va !

Le grand saut : vient le moment clé de la création de profil. Que dire ? Que montrer de soi ? Il faut avant tout retenir un point essentiel : être honnête avec soi-même pour être honnête avec l’autre. Inutile de trafiquer sa photo de profil, la réalité nous rattrapera tôt ou tard. Perdre 15 kilos ou prendre 15 cm à l’heure du rendez-vous ce sera compliqué, avouons-le. Alors on reste soi-même. Bien évidemment, l’idée n’est pas non plus d’afficher ses défauts. L’honnêteté a ses limites et il faut bien laisser une part de mystère. Partageons plutôt ce qui nous tient à cœur : un loisir qu’on aimerait en commun avec sa future moitié, une passion pour la cuisine ou les voyages… On en dit assez pour créer l’intérêt et attiser la curiosité. Pour le reste, on compte sur les échanges de messages pour passer à l’étape séduction.

Le choix des rencontres

La sélection des profils

Qui choisir ? Comment sélectionner la bonne personne ? Nos attentes à 50 ans ne sont plus les mêmes qu’à 20 ou 30 ans. Aujourd’hui, on sait ce qu’on souhaite et surtout ce qu’on ne souhaite plus. Après le fameux questionnaire de personnalité et avoir « dégainé » sa carte bleue, on accède enfin aux photos.

Notre homme idéal est censé être là, merci au super algorythme du site qui nous offre le catalogue ! Vient alors l’étape cruciale et ô combien drôle de la découverte des profils. « La loose », me revient en image la pub de la vache qui rit (trop lourd, trop musclé…). Celui qui se tient fièrement devant sa voiture avec la chaine au cou ? On oublie. Lui là, avec sa moto, son bateau… Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à poser devant leur véhicule ? Ah lui se la joue grand sportif escaladant les montagnes et lui grand poète ne parlant qu’en tirades… Au secours !!! Et ces pseudos… Au mieux ils font sourire, au pire ils nous donnent envie de fuir, on ne va pas se mentir. On reprend donc un petit verre (avec modération bien sûr), et on continue car on est censée trouver !

Les échanges

Alors, que vais-je écrire ? Euh un peu timide la première fois… « Bonjour j’ai vu votre profil et je souhaiterais échanger un peu… » J’accepte le « badinage » et j’envoie un petit smiley ! De toutes façons, il est bien moins difficile pour son ego de se voir refuser une invitation derrière son écran qu’en face-à-face. Petit conseil, répondre et communiquer, c’est un vrai job à plein temps ! Et quand on télécharge l’appli, les notifications s’enchainent ! Il faudra donc penser à s’organiser sinon on répondra vite à l’un en pensant répondre à l’autre… De beaux quiproquos à l’horizon !

L’avantage aussi, c’est qu’on élimine vite les beaux parleurs et les phrases toutes faites : « Je suis généreux, calme, j’ai envie de partager ma route avec l’être aimé. J’aime les couchers de soleil, les longues balades avec mon chien et je suis passionné par mes poissons rouges. J’aime la vie douce ! ». Waouh, ça donne envie !!! Une bonne copine m’a dit il faut communiquer avec 3 profils pour en sélectionner un seul.

La première rencontre

Le lieu de la rencontre

Ca y est ! Le courant est passé et le rendez-vous est fixé… Quel stress de replonger des années en arrière, à l’époque de nos premiers amours. Pour une première rencontre, il est conseillé de privilégier un lieu public plutôt que de se rendre au domicile de notre rencard. Sans tomber dans la paranoïa, n’oublions pas que nous ne connaissons pas quelqu’un après quelques messages échangés sur la toile. Il est aussi préférable de partager un tête-à-tête autour d’un diner plutôt que d’un film ! Et par prudence, on informe sa bonne copine…

S’enfuir ?

Epilation, maquillage, lingerie, robe noire et talons… Ce soir, on sort le grand jeu et on se prépare à toute éventualité… Oups ! Le voilà. Avec un peu de chance, il n’a pas trop menti avec sa photo. Sinon elle datera de 15 ans, quand il affichait 20 kilos de moins et avait encore des cheveux ! Tout se passe en quelques minutes. On sait tout de suite si le courant va passer. Et si ce n’est pas le cas, il faut dire que la soirée va être loooooongue. Et mon thé trop chaud qui ne refroidit pas ! Au premier texto de la bonne copine, on trouve l’excuse pour s’enfuir « Désolée, elle a besoin de moi TOUT DE SUIIIIIITE !!!! ».

Ou rester ?

Tout autre scénario. Par chance, la soirée se déroule bien. Très bien même. On profite alors de ce bon moment. Ces premiers instants seront peut-être les premiers souvenirs d’une longue histoire. Vient le moment de régler le restaurant. On partage la note ? On le laisse payer car il joue le gentleman. Aaaah ! Ça cogite sévère pour un oui et pour un non. Je le suis pour un dernier verre ? Je lui laisse mon 06 ? On se retrouve projetée à l’âge de nos 16 ans.

Après le rendez-vous on se dépêche d’échanger nos anecdotes avec les copines et on se rend compte que certaines multiplient les rencontres. Elles se mettent même à faire ce qu’elles n’ont jamais osé. Une seconde jeunesse finalement. Et on se dit qu’un jour on finira par la rencontrer la bonne personne.

Conclusion :

C’est prouvé ! La vie de couple permet de vieillir en meilleure santé et de vivre plus longtemps. L’amour n’a pas d’âge alors profitons-en ! Créons notre profil en ligne et ouvrons notre cœur. Les sites de rencontre sont un nouveau moyen de partage et une opportunité supplémentaire de rencontrer l’homme d’une nuit ou d’une vie. Vivons avec notre temps, rions et prenons du recul. L’aventure s’annonce riche en anecdotes à raconter aux copines !

Quelques stats

Nous serions plus de 11 millions d’internautes de plus de 50 ans, soit 25% des utilisateurs sur la toile. 96 % se disent prêts à tomber amoureux et à s’engager dans une relation sérieuse.* C’est déjà positif !

*Etude de l’institut français des seniors.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *