Retrouvez-nous sur :
  • Rejoignez nous sur Facebook
  • Rejoignez nous sur Instagram
  • Rejoignez nous sur Pinterest
  • Rejoignez nous sur Twitter

Sexe : libérée, délivrée à 50 ans et plus

A un âge où on assume ses choix et ses envies, mettons un grain de folie et d’originalité avec son mari ou son chéri. C’est une des meilleures périodes de la vie pour amorcer ou poursuivre un virage plein de de fougue et de passion. Du piment, de la fantaisie, de la nouveauté, c’est décidé à 50 ans et plus, on ose !

A l’âge de maturité où l’on assume ses choix et ses envies, osons mettre un grain de folie et d’originalité avec son mari ou son chéri. L’esprit et le corps s’entretiennent ! C’est une des meilleures périodes de la vie pour amorcer ou poursuivre un virage plein de fougue, de passion et de liberté. Du piment, de la fantaisie, de la nouveauté, on fait le ménage et on avance. C’est décidé, à 50 ans et plus, on ose !

Couples qui durent ou couples naissants, la cinquantaine offre un épanouissement personnel et la possibilité de tenter de nouvelles expériences. Nos enfants souvent partis, la charge familiale est devenue moins pesante. Plus libre dans notre emploi du temps et dans notre esprit, nous avons le temps maintenant pour penser à nous !

On cultive le désir et on lutte contre la monotonie

Exit le lit ! On va tester la solidité de l’évier, de la table de cuisine ou de la nouvelle commode (oups). On varie les positions, le jour, l’heure, les lieux, les tenues, la lumière, la musique… On crée la surprise. Surtout on sort de la chambre ! On essaie le jardin, la terrasse, la nature. Les expériences deviennent plus débridées, légères et créatrices et cela maintient le désir.

On trie les vieilles culottes

Elles sont pourtant si confortables. Gardez-les pour la gym (et encore…). Ce blanc passé sur votre culotte-caleçon « style petit bateau », ça ne fait pas rêver ! Des jolis dessous vous feront plaisir et donneront un côté sexy irrésistible et désirable.

Les préliminaires et le baiser

Le baiser est une portée d’entrée dans l’intimité de l’autre, il ouvre la porte vers l’envie. Il rassure, favorise l’abandon. Avec une grande sensualité, on alterne des petites touches sur les lèvres, le corps, le cou, les zones érogènes, puis on revient sur la bouche, la lèvre supérieure. Léger ou appuyé, on joue la carte de la tendresse, des câlins, des caresses. On profite de ce délicieux instant que l’on peut faire durer. Le baiser stimule, excite et favorise la libido. Tous les préliminaires sont importants et font partie intégrantes de la sexualité et du jeu.

On perd la tête, on s’abandonne et on l’assume

Prendre du plaisir c’est en recevoir, en donner et trouver le bon tempo. Pour que la sexualité soit un plaisir, on ne censure pas son imagination tout en respectant son partenaire, ce qui est primordial. On atteint la plénitude si on ne craint pas de perdre le contrôle mentalement et physiquement. On échange, on crée un espace de confiance dans lequel chacun peut exprimer librement ses attentes et ses réticences. On lui fait plaisir et on se fait plaisir. On peut lui murmurer des mots coquins, parfois crus et s’encourager. On lui dit ce que l’on apprécie, ce qui nous ferait plaisir et ce que l’on projette de faire…

Douceur et fougue éveillent les sens. La sexualité ne se base pas seulement sur un orgasme. Introduisez le jeu, prenez des initiatives, soyez coquine, souriante et bienveillante ! On « pimente » l’expérience avec des sex-toys si les deux sont consentants.

On assume son corps

De la cellulite ? Qui n’en a pas ? Du ventre ? Et bien oui, c’est parce qu’on est gourmande, fêtarde et qu’on se ressert à l’apéro ! Alors, on oublie nos complexes et on assume nos imperfections sans culpabilité. Plus affirmée, nous avons confiance en nous et sommes à même d’être plus libérées. L’épanouissement sexuel est plus intense si nous acceptons notre corps. Notre confiance en nous nourrit la désinhibition. Vous profiterez ainsi de sensations nouvelles avec une grande intensité.

Et quand c’est une nouvelle rencontre ?

Entre timidité et désir, on apprend à se découvrir. Rencontre d’un soir ou histoires plus longues, l’amour n’a pas d’âge. Dans une période de séduction, on se retrouve ado ! Maux de ventre, cerveau débranché, concentration à l’ouest… Un ado, oui, mais avec de l’expérience !
Faites-vous confiance et surtout, pas de relation « sans latex » !

En mode « vieux couple »

Lutter contre la monotonie est essentiel. Le toucher, la tendresse, les baisers sont importants. En toute intimité, on imagine, on surprend, on réinvente et on tente de nouvelles expériences pour rompre le quotidien. Chaque attention participera à une sexualité « vivante ».
Libérez-vous des tabous et osez !

Les troubles physiologiques

Quand certaines d’entre nous rencontrent quelques petits troubles physiologiques, la jouissance ne se met pas entre parenthèse. Si la ménopause peut momentanément entraîner une baisse de la libido, il existe vraiment aujourd’hui des moyens de parer à cela pour éviter que ne s’installe une période de doutes.

Pour aller plus loin

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *