Quinqua et toujours pas mariée, est-ce dingue si je m’achète une alliance ?

À l'âge de 50 ans, la société attend d'une femme qu'elle soit mariée. Or, à cet âge, toutes les femmes n'ont pas les mêmes objectifs ni les mêmes priorités. Il existe d'ailleurs de nombreux avantages à être quinqua célibataire. Si l'envie nous prend, pourquoi ne pas nous offrir une alliance ?

quinqua célibataire

À l’âge de 50 ans, la société attend d’une femme qu’elle soit mariée. Or, à cet âge, toutes les femmes n’ont pas les mêmes objectifs ni les mêmes priorités. Il existe d’ailleurs de nombreux avantages à être quinqua célibataire. Si l’envie nous prend, pourquoi ne pas nous offrir une alliance ?

50 ans et toujours pas mariée, une hérésie

Dans la société, il est assez mal vu qu’une femme ait 50 ans et ne soit toujours pas mariée. Cette pression sociétale complexe de nombreuses femmes qui sont injustement qualifiées de vieilles filles. Pour éviter d’être la risée de tout le monde, un grand nombre de femmes se lancent dans le mariage sans amour. La plupart de ces unions se soldent par un échec presque évident. Après quelques années de vie conjugale, retour à la case départ.

En réalité, avoir 50 ans et être une quinqua célibataire ce n’est pas une mauvaise chose en soi, car il n’y a pas une limite d’âge pour se marier. Il est possible de le faire à n’importe quel moment, surtout lorsque le partenaire idéal est trouvé. Il est toujours possible de le trouver à 70 ans. Le mariage ne garantit d’ailleurs absolument rien, ni l’amour ni le bonheur. Il a été démontré que de nombreux mariages se sont terminés par le divorce. Il ne sert donc à rien de se précipiter très tôt pour se marier, et de redevenir célibataire dans les années qui suivent.

Une rupture plus facile sans mariage

Une rupture amoureuse fait toujours mal. Lorsqu’elle survient après le mariage, cela crée cependant beaucoup plus de dégâts. Il faudra d’abord consacrer une majeure partie de notre temps aux démarches administratives, puis dépenser beaucoup d’argent. Pour finir, la gestion des enfants devient un véritable casse-tête. Ils sont le plus souvent les plus gros perdants dans toute l’histoire. Or, lorsqu’il n’y a pas de mariage, en cas de rupture, chacun prend ses affaires et se dirige vers une nouvelle aventure. C’est pourquoi être une quinqua célibataire comporte bien de nombreux points positifs.

Acheter une alliance, pour se faire plaisir à 50 ans

L’alliance n’est pas un gage d’amour. L’attention, l’écoute, les déclarations, les actes… Ce sont plutôt ces petits éléments qui démontrent les sentiments d’un homme pour sa partenaire. Si nous sentons au fond de nous que c’est le bon, nous n’avons alors pas besoin d’une bague pour confirmer une évidence.

Il est vrai qu’avoir une alliance à son annulaire gauche est toujours agréable. Cela permet de faire passer un message selon lequel nous sommes déjà engagées. A priori nous ne sommes pas intéressées par les avances de qui que ce soit. Une quinqua pas mariée n’est pas forcément à la recherche d’un partenaire contrairement à ce que pensent la majorité des gens. Avoir 50 ans et être célibataire, et s’offrir à soi-même une alliance n’est pas synonyme de désespoir. La plupart de celles qui le font ne sont pas dans la logique de combler un complexe, mais plutôt de se faire plaisir à elles-mêmes. En plus de décourager les dragueurs trop envahissants, une alliance est avant tout un bijou. Il n’y a donc aucun mal à s’en offrir une.

Nous pouvons donc nous faire plaisir si nous sommes une quinqua pas mariée à 50 ans. S’acheter une alliance permet de se lier à soi-même et ainsi de s’épanouir seule. Pas besoin donc d’avoir 50 ans et d’être mariée pour profiter de la vie.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, 

Recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.