Quinqua : comment mieux apprécier son corps ?

Trop grosse, trop maigre, pas assez musclée… beaucoup d’entre nous n’assument pas toujours certains aspects de leur corps, et encore moins arrivées à 50 ans. Plus l’âge avance, plus ce comportement tend à s’accentuer et crée un certain mal-être. Pourquoi est-il si difficile d'assumer son corps ?

mieux apprécier son corps quinqua

Trop grosse, trop maigre, pas assez musclée… beaucoup d’entre nous n’assument pas toujours certains aspects de leur corps. Une attitude qui bien des fois génère des complexes et qui finit par entamer l’estime de soi.
Plus l’âge avance, plus ce comportement tend à s’accentuer et crée un certain mal-être, ce qui ne sera pas une bonne chose aussi bien pour nous que pour notre entourage. À 50 ans comme avant, l’acceptation de soi, avec ses qualités et ses défauts, est le premier pas vers le bonheur.

Pourquoi est-il si difficile d'assumer son corps à 50 ans ?

Le premier facteur qui favorise cette mésestime de soi n’est autre que le regard des autres, et l’idée qu’on s’en fait. Depuis des années, la télévision et les magazines semblent dicter les codes de l’apparence. Silhouette fine, teint parfait, cheveux longs et soyeux et surtout… jeunesse. La société s’est vite adaptée à ces caricatures, quitte à vouloir transformer son apparence. Aujourd’hui, on ne vit plus que pour les ventres plats, les fesses rebondies, les visages lisses et les abdos bien marqués.

Pourtant, ces images ne reflètent en rien la réalité. Mais bien que nous soyons au courant de ce fait, nous ne pouvons nous empêcher d’avoir des complexes. Les femmes sont souvent les principales victimes de ces standards de beauté. Mais les hommes aussi commencent à suivre le pas.

À 50 ans, le corps change, la ménopause arrive, et l’image de soi s’écroule. La pression est d’autant plus importante avec l’âge : les rides se forment, les cheveux blancs apparaissent, la peau se détend… et l’estime de soi en prend un vilain coup. Prendre de l’âge est une qualité et non un défaut.

Mais le fait est que nous avons été élevées à suivre les standards. Nous avons été habituées à plaire aux regards des autres. Parfois, l’estime des autres à notre égard est même plus importante que celle que nous avons pour nous-mêmes. Cette non-acceptation de son propre corps peut avoir été déclenchée par un regard, une remarque, une comparaison… Elle peut aussi provenir de nos proches ou d’inconnus, comme elle peut provenir de nous-mêmes (la petite voix).

Accepter son corps

assumer son corps à 50 ans

Le premier pas vers l’acceptation de son corps est le refus de se conformer aux « normes ». Ces personnes auxquelles nous nous comparons, ces femmes lissées au botox qui cumulent emploi de haute volée, vie de famille exemplaire, médailles sportives et trouvent encore le temps de voyager ne sont pas la vraie vie. Il n’y a donc pas grand intérêt à vouloir leur ressembler.

Pour assumer son corps, il faut déjà éviter de se comparer aux autres. Qu’il s’agisse d’une actrice du même âge que vous, de votre amie du lycée ou de la mère d’un copain de notre fils. Les seules règles que nous aurons à suivre seront celles relatives à notre santé. Il faudra donc changer sa manière de penser et de se voir soi-même. De plus, les choses qui vont aux autres ne nous iront pas forcément.

Ne pas succomber à la pression de la société

Ne pas céder à la pression de la société ne veut pas dire se négliger. Au contraire. À 50 ans, nous devons prendre soin de notre corps sans avoir à courir après un idéal impossible à atteindre. Nous avons eu 20 ans, nous ne les avons qu’une fois, et cela, nous ne pourrons pas le rattraper. Mais rien ne nous empêche pour autant de chérir ce corps que nous avons actuellement, car il est le reflet de nos expériences vécues, les bonnes comme les mauvaises. Il existe mille et une manières de mettre en valeur son corps. Les vêtements et les accessoires que nous portons y sont aussi pour beaucoup. N’hésitons pas à demander de l’aide pour cette tâche : une fois le style trouvé, nous ne pourrons qu’apprécier le corps qui le porte.

Enfin, il est important de se dire que chacune d’entre nous passera par l’étape de la vieillesse. À moins d’être Jennifer Lopez ou Cindy Crawford (et d’avoir beaucoup d’argent) garder son corps d’il y a 30 ans est quasi-impossible. La culture du corps est un travail de longue haleine qui nécessite une grande volonté et de la discipline… Si nous ne sommes pas prêtes à nous investir, et que ce qui compte pour nous, c’est le naturel, mieux vaut apprendre à apprécier ce que nous avons.

Donnons-nous les moyens d'aimer notre corps

Pour aimer et assumer notre corps de quinqua, il faut s’en donner les moyens, à commencer par le valoriser. La première personne qui doit et qui peut nous aider est nous-mêmes. Tous les jours, nous devons nous convaincre que nous avons du potentiel. Exploitons les éléments que nous trouvons (même secrètement) attirants chez nous. N’ayons pas peur de tester de nouvelles choses pour faire de chaque partie de notre corps un atout. S’il le faut, procédons à de petits changements pour augmenter un brin notre self estime. Une nouvelle coupe de cheveux, une nouvelle couleur, des faux ongles, un nouveau look… Bref, de petites choses qui nous boostent sans tomber dans le radical et l’extravagance.

Ces changements devront toutefois aller de pair avec l’attitude. Rien ne sert d’adopter un nouveau look si c’est pour continuer à se dénigrer. S’il le faut, changer nos fréquentations peut également aider si celles-ci ne savent pas nous apprécier correctement. Bien que l’avis des autres ne devrait pas tant compter, des compliments ici et là peuvent redonner courage.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

3 commentaires sur l'article “Quinqua : comment mieux apprécier son corps ?

  1. Merci pour cet article très vrai. Passé la cinquantaine nous avons effectivement du mal à nous retrouver dans tout ce que les médias diffusent.
    Nous cherchons à nous comparer, et face à nous il y a souvent l’image d’une femme jeune au corps parfait. C’est plus vendeur!
    S’épanouir passe par accepter son corps et l’affirmer en refusant de se conformer aux diktats de la mode et du marketing.
    Par contre, petite question : Pourquoi les deux photos de cet article représentent visiblement les jambes de jeunes femmes ? Contradictoire, c’est bien difficile de s’accepter…
    Belle semaine à toutes,

  2. Bonjour,
    Eh bien, cet article tombe à point.
    En Septembre et début Octobre, je me suis rendue chez Arm… Thie… et je me suis fait une petite séance de shopping. Cela faisait bien longtemps, plusieurs années que je portais toujours mes jeans et mes mêmes hauts ! J’achetais bien de temps en temps un petit truc mais rien de concluant. Je me suis laissée tenter par des essais de vêtements que je ne pensais pas me convenir. Je me suis trouvée belle. Je me suis achetée une petite robe d’hiver bleue , un pantalon 7/8 un peu moulant alors que jamais je ne pensais que ça m’irait et 3 hauts. Dans ce magasin que je ne fréquentais pas, ce que j’ai apprécié c’est qu’ils ont des vêtements de toutes les couleurs. C’est vraiment très agréable. Mon budget ne m’a pas permis de m’acheter une 2ème petite robe, rouge pour celle-ci, que j’aimais bien. J’ai eu la surprise en octobre de recevoir des promotions par mail et hop je me suis achetée ma petite robe rouge à 50%.
    Oui oui oui, ça fait du bien de porter de nouveaux vêtements. Quand je les porte, je me sens rajeunie , pimpante et jolie !
    Pensez à soi, ça fait du bien ! Osez changer de boutique et de style. Essayez, c’est parfois surprenant !

    1. Merci ChrisdeLorraine pour ce partage.
      Vous avez bien raison !
      Il est vrai que parfois nous n’osons plus tester de nouvelles choses…
      Mais ce n’est pas grave, ça arrive à tout le monde.
      Il faut alors se faire violence car souvent au bout du chemin on en retire que du bon !
      Prendre soin de soi et profiter de ces petits moments qui font du bien. Voila ce qui est essentiel.
      Excellente semaine à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.