Mes parents vieillissent, que faire ?

Ils voient moins bien, leur ouïe n'est plus ce qu'elle était, ils sont plus fatigués, moins réactifs… Nos parents vieillissent, et le choc est parfois violent lorsque nous nous en apercevons. Nous devenons alors petit à petit les parents de nos parents. Ce changement est difficile à digérer, mais il faut bien l'accepter pour mieux l'appréhender.

parents vieillissent

Ils voient moins bien, leur ouïe n’est plus ce qu’elle était, ils sont plus fatigués, moins réactifs… Nos parents vieillissent, et le choc est parfois violent lorsque nous nous en apercevons. Surtout lorsque la dépendance et la maladie s’installent. Brutalement ou à petites doses, nous finissons par prendre conscience que leurs réflexes ne sont plus ce qu’ils étaient. Même si on se voile la face, un jour vient où l’affaiblissement physique devient indéniable et nous nous retrouvons au pied du mur. Nous devenons alors petit à petit les parents de nos parents. Ce changement est difficile à digérer, mais il faut bien l’accepter pour mieux l’appréhender.

Accepter ce qui est tout à fait naturel

Quelles que soient nos relations avec nos parents, compliquées ou paisibles, réaliser qu’ils prennent de l’âge demande une certaine acceptation de notre part. Il nous faut lâcher prise et faire preuve de maturité. Le plus souvent, la plupart d’entre nous n’ont pas conscience qu’ils puissent devenir vieux, ils sont un peu éternels à nos yeux. Si jusqu’à une certaine période nos parents étaient travailleurs et dynamiques, ils sont désormais moins vifs et ça commence à se voir.

L’acceptation de la vieillesse de nos parents signifie accepter l’idée de la mort. Celle de nos parents en premier, mais également la nôtre. Par conséquent, nous devons affronter l’idée de notre propre vieillissement et ça, il faut avouer que ça fait peur. Que faut-il donc faire face à cette situation ? Fuir ?

Accepter le vieillissement de nos parents n’est pas seulement une étape douloureuse. C’est aussi l’occasion de voir la vie autrement. Une méditation de notre part sur le sens de l’existence s’impose également. Pour les enfants quinquas que nous sommes, cette étape n’est jamais simple. En effet, l’image d’autonomie, d’autorité et de pleine forme physique s’affadit. Nous voyons s’inverser le rôle parent-enfant. De protégés, nous passons à protecteurs et comprenons que c’est désormais à nous d’assurer la relève.

Respecter leurs nouvelles habitudes

Les habitudes de nos parents ne sont désormais plus les mêmes. Il nous faut donc trouver l’équilibre entre les stimuler afin de leur éviter de sombrer et les laisser se reposer. Il serait de bon ton de passer les voir régulièrement, mais sans trop s’attarder, surtout le soir. Nous pouvons emmener nos enfants avec nous. En effet, les grands-parents sont toujours ravis de voir leurs petits-enfants. Il faut toutefois prendre le temps d’expliquer à ces derniers que mamie et papi sont fatigués et qu’il ne faut donc pas trop les chahuter. Aussi, il est important de respecter les horaires des repas lorsqu’on va manger avec eux. La plupart des personnes âgées ont des horaires auxquels elles tiennent.

Passer du temps avec eux

Nos parents apprécieront que nous les accompagnions pour faire les courses tout en respectant leurs habitudes. C’est l’occasion de profiter d’un moment avec eux après les courses, dans un café par exemple.

Certains de nos parents ont des difficultés à se déplacer et ne peuvent donc plus tout faire par eux-mêmes. Dans ce cas, nous pouvons leur demander de quoi ils ont besoin avant d’aller faire nos propres courses. La plupart d’entre eux ne demandent pas de l’aide de façon spontanée, de peur de déranger. Nous devons donc prendre régulièrement des nouvelles et veiller à ce qu’ils ne manquent de rien.

Leur offrir un accompagnement

Pour ceux de nos parents qui ont du mal à réaliser toutes les tâches de la vie quotidienne, plusieurs solutions ont été mises en place. Même si nous ne pouvons pas forcément leur faire la cuisine tous les jours, nous pouvons faire appel à un service de livraison de repas par exemple. Aussi, une aide-ménagère peut passer nettoyer la maison de temps en temps.

Après le décès de l’un des parents, il arrive que le second ait besoin d’un accompagnement ponctuel ou constant. Cela peut également simplement être dû au processus normal de vieillesse. Nous pouvons alors envisager de placer notre père ou notre mère (ou les deux) en maison de retraite. Ce n’est pas une décision facile à prendre, car ils aiment souvent rester chez eux, mais elle est souvent nécessaire. Il est important de choisir une maison correcte, où les personnes âgées sont bien traitées et pas loin de chez nous. Il sera ainsi plus facile de leur rendre visite assez souvent.

Accueillir les parents âgés chez soi est aussi une solution à envisager. Si cette solution paraît simple, elle est aussi éreintante, autant sur le plan physique que moral. En effet, il faudra veiller sur les parents, mais aussi sur les enfants. L’équilibre familial peut s’en ressentir et cela peut avoir un impact sur notre couple. Nous devons donc prendre sur nous et faire un maximum d’efforts.

Voir nos parents vieillir demande un changement de regard. C’est un mouvement qui doit se faire dans les deux sens. En effet, il enrichira considérablement la relation avec nos parents, mais aussi celle avec nos enfants !

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, 

Recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

One thought on “Mes parents vieillissent, que faire ?

  1. C’est totalement mon cas… je me retrouve totalement dans cet article ! C’est compliqué de voir mes parents vieillir et devenir dépendants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.