Les raisons pour lesquelles vous devriez absolument adopter la promenade contemplative

La marche contemplative n'est pas une façon de se dérober à ses problèmes. Elle permet plutôt de compartimenter les choses et de s'accorder une parenthèse de quiétude que nous méritons tous. C'est une activité qui peut me faire beaucoup de bien si je l'entreprends seule. Elle m'invite à prendre mon temps et à apprécier ma propre présence, au sein d'un environnement plus grand que moi.

promenade contemplatrice

La marche contemplative n’est pas une façon de se dérober à ses problèmes. Elle permet plutôt de compartimenter les choses et de s’accorder une parenthèse de quiétude que nous méritons tous. C’est une activité qui peut me faire beaucoup de bien si je l’entreprends seule. Elle m’invite à prendre mon temps et à apprécier ma propre présence, au sein d’un environnement plus grand que moi.

La promenade contemplative, c'est quoi ?

Cette activité transforme la marche, habituellement réservée au fait de se rendre d’un point à un autre, en une expérience d’écoute et d’observation. Je prête attention à ce qui m’entoure, mais aussi à moi-même. Je prends conscience de la texture du sol sous mes pieds, de la caresse de l’air sur ma peau, et aussi du rythme naturel de ma respiration.

Beaucoup de gens associent la promenade contemplative à une forme de méditation active. En termes plus simples, il s’agit d’une activité qui me permet de me recentrer sur moi-même et sur le moment présent, notamment grâce au mouvement. C’est une pause bien méritée dans un monde qui tourne parfois trop vite et où on a rapidement fait de s’identifier à ses problèmes ou à sa routine.

Mais concrètement, ça donne quoi ? La promenade contemplative n’a rien de sorcier. Je choisis de marcher pour mon plaisir, en laissant les différents stimulus extérieurs chatouiller mes sens. Je fais une note mentale de laisser mes soucis et préoccupations derrière moi pour apprécier l’instant T.

Les avantages de la promenade contemplative

Si je fais face à des problèmes dans ma vie personnelle, et que j’ai du mal à m’en dissocier, cette pratique aide à prendre du recul. Elle permet d’atteindre une meilleure clarté d’esprit et même de trouver des solutions, sans même y avoir pensé consciemment.

Tout comme toute autre pratique contemplative, la promenade permet de se reconnecter avec soi-même et avec le monde qui nous entoure. Elle revient à être en marchant, par opposition à penser en marchant. Et par être, j‘entends être dans le moment. J’en reviens au concept de la méditation, qui est la plus redoutable et la plus douce des armes pour reprendre le contrôle sur sa propre existence.

Toute activité impliquant la pratique de la contemplation consciente est une méditation en soi. À l’inverse, n’être focalisée que sur des objectifs (aller ici, se rendre là-bas) en oubliant la joie simple de savourer la balade elle-même, de profiter des petits détails qui nous entourent, de porter un regard nouveau sur le monde.

Pour s’en détacher, il n’y a pas plus efficace que la contemplation. Nous n’avons pas tous la patience ou l’envie de nous poser pour observer et contempler ce qui nous entoure sans bouger. La dimension active de la marche permet alors d’occuper l’esprit, qui coordonne les mouvements et la respiration. Les sens peuvent alors eux aussi profiter de la balade et s’émerveiller des petites choses de la vie. Quant à l’esprit, il finit par se calmer et par apprécier cette petite promenade lui aussi. À la fin de ma promenade contemplative, je me sens reposée, sereine et bien plus en phase avec moi-même.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.