Bien s’alimenter quand il fait chaud

Et voilà, la canicule attendue est là ! On cherche l’ombre, la fraicheur, l’air… Mais quels sont les aliments à privilégier dans ces moments pour éviter les carences ? Quels sont ceux qu’il faut réduire et surtout comment prévenir la déshydratation ? On fait le point !

Et voilà, la canicule attendue est là ! On cherche l’ombre, la fraicheur, l’air ! Ma grand-mère disait que l’ombre du tilleul est la plus agréable, mais pas si simple de trouver un tilleul !

Plus sérieusement, quels sont les aliments à privilégier pour éviter les carences, quels sont ceux qu’il faut réduire et surtout comment prévenir la déshydratation ? Bien s’alimenter en cette période est important car la chaleur réduit nos apports nutritionnels (nous mangeons moins) et notre organisme « évacue » plus d’eau et de sels minéraux par la transpiration. Il est donc important de compenser ces pertes et ces manques. Comment ?

1. Boire de l’eau régulièrement

Et oui de l’eau ! C’est la seule boisson indispensable car la déshydratation est un des principaux risques en période caniculaire. Quid du café, du thé, de la petite pression, du rosé ou encore des sodas ? Et bien non, ils ne désaltèrent pas et doivent être consommées en quantités très limitées. Certains ont en plus un effet diurétique qui n’est pas recherché.

Le conseil : boire de l’eau avant de ressentir la soif. Et bien sûr, veiller aux populations les plus exposées comme les nourrissons et les personnes âgées.

Petit rappel : il est conseillé de boire un 1,5L à 2L par jour. Remplissez par exemple une bouteille en verre avec de l’eau le matin, laissez-là à portée de votre vue toute la journée. Ne consommez pas l’eau trop froide afin d’éviter crampes ou tout désordre intestinal.

>>> Voir l’article Quelle eau choisir ?

2. Consommer des aliments qui contiennent le plus d’eau

Ils vont contribuer à apporter et compléter les apports hydriques de l’organisme.
On privilégie les fruits et les légumes frais. Par exemple le melon, la pastèque, les fraises, les pêches, les pommes en sorbet, c’est rafraîchissant et délicieux ! Ou encore le concombre, les tomates, la salade verte, les courgettes. On essaie de les consommer froid de préférence.
La menthe que l’on retient pour son effet fraicheur (menthol). On la consomme en boisson froide avec du citron et de l’eau ou en tisane.

3. Pendant les fortes chaleurs, éviter aussi certains aliments

On évite tous les aliments diurétiques car ils favorisent l’élimination. On réduit autant que possible le café, le thé noir, les boissons caféinées.
On évite les pâtisseries, les bonbons, le sucre raffiné.
On compose nos repas de façon légère et colorée pour aiguiser l’appétit avec des soupes froides, des gaspachos, des compotes de fruits, des jus de fruits frais.

4. Dernière astuce : Le sac isotherme !

Pour ne pas risquer l’intoxication alimentaire et rompre la chaîne du froid, on le prend quand on fait ses courses !

Sources : Lanutrition.fr, ANSES : Agence Nationale Sécurité Alimentation, Environnement, Travail.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *