Pas de rééducation du périnée sans travail de la posture !

On n’y pense jamais et pourtant notre périnée se rappelle souvent à notre bon souvenir au pire moment ! L’incontinence d’effort est souvent un sujet encore tabou, alors qu’il touche 3 millions de femmes en France. Avoir un périnée tonique permet d’éviter ces petits désagréments, mais aussi des complications plus sérieuses. On fait le point sur travail postural et périnée !

50 ans dans le vent - Rééducation du périnée et travail de la posture - Photo d'une femme souriante faisant des excercices pour le périnée sur une swissball

On n’y pense jamais et beaucoup d’entre nous ne savent même pas où il se trouve. Le périnée se rappelle souvent à notre bon souvenir au pire moment. On rit trop fort d’une blague ou on décide enfin de se remettre au sport et oups, petite fuite urinaire… L’incontinence d’effort est souvent un sujet encore tabou, alors qu’il touche 3 millions de femmes en France. Avoir un périnée tonique permet d’éviter ces petits désagréments, mais aussi des complications plus sérieuses.

Un travail de fond avec la rééducation périnéale

Lorsqu’on parle du périnée, on pense systématiquement aux séances de rééducation offertes aux femmes après un accouchement. Mis à rude épreuve par le poids du bébé à la fin de la grossesse, le périnée a en effet besoin de rééducation à ce moment précis de la vie d’une femme.

Mais la rééducation périnéale peut être proposée par un médecin à d’autres moments. En effet, avec l’âge, le périnée a tendance à se relâcher. Pour éviter les fuites urinaires, les douleurs, la sensation de pesanteur pelvienne ou, dans des cas plus graves, la descente d’organes, votre médecin peut vous prescrire des séances de rééducation du périnée. Celle-ci peuvent être effectuée par une sage-femme ou un kinésithérapeute. Elles seront remboursées à condition d’avoir été prescrites par un médecin. Le praticien a à sa disposition trois méthodes de rééducation périnéales différentes : la sonde d’électrostimulation, la sonde de biofeedback ou la méthode manuelle classique.

Le travail postural au quotidien pour protéger son périnée

Ne pensez pas que quelques séances de rééducation périnéale chez un professionnel de santé seront suffisantes pour garder un périnée tonique à vie. Le périnée souffre beaucoup de notre mauvaise posture. On se tient mal et cela affaiblit notre périnée. Il est donc important d’en prendre conscience et de pratiquer des exercices posturaux chez soi, afin de garder un périnée tonique sur le long terme. Le problème essentiel dans notre posture réside dans la bascule en avant de notre bassin et la courbure de notre dos.

Ainsi, la première chose à faire est d’apprendre à contracter son périnée. Mais où se trouve-t-il donc ? Pour beaucoup de femmes, c’est un grand mystère : comment muscler un muscle que l’on ne voit pas ? On ne va pas vous mentir, il n’est pas évident de contracter les muscles de son périnée du premier coup. Pour y parvenir, il faut faire comme si vous reteniez à la fois une envie d’uriner et un gaz. Oui, ce n’est pas très glamour tout ça… Attention, il ne faut ni rentrer le ventre, ni contracter les fesses en effectuant ce mouvement. Plus facile à dire qu’à faire !

Vous verrez, à force de vous concentrer sur la bonne façon de faire, vous finirez par y arriver. Et vous pourrez alors réaliser tranquillement à la maison tous les exercices posturaux dans lesquels on vous demande de contracter votre périnée.

A l’université d’Aix-Marseille, on s’est beaucoup intéressé sur l’importance de la posture sur la sangle périnéale. La sage-femme Chantal Fabre-Clergue enseigne aux professionnels la méthode LOGSURF. Vous pourrez retrouver toutes les informations sur le site lesbaleinesbleues.fr
C’est une technique qui permet « de retrouver un contrôle volontaire des différents muscles striés du périnée afin de les rendre plus performants. Elle consiste à faire travailler les patients en équilibre sur une demi-buche, des tractions avec un élastique solidaire de la buche ».

Exercices pour le périnée à faire à la maison

Inspirés du yoga ou du Pilates, les exercices permettant de renforcer le périnée sont nombreux. Pour la plupart, ils ne nécessitent aucun matériel et sont accessibles à tous, peu importe le niveau de départ. Une des spécialistes du périnée Bernadette de Gasquet a conçu une série d’exercices. Médecin et professeure de yoga, elle a développé une méthode douce basée sur la connaissance du corps de la femme.

La fausse inspiration thoracique

C’est l’exercice le plus connu proposé par Bernadette de Gasquet. Pour le faire, il faut s’allonger sur le dos, le bassin bien droit. Expirez profondément sans pousser sur le bas du ventre. Et lorsque votre expiration est arrivée au maximum, fermez la bouche et pincez-vous le nez tout en essayant d’inspirer. Vous sentirez alors votre ventre se creuser et tous vos organes remonteront.

L’ascenseur

Il faut visualiser un ascenseur dans son corps. Contractez votre périnée : vous êtes au premier étage. Relâchez puis contractez en essayant de remonter les muscles du périnée un peu plus haut : vous êtes au deuxième étage. Continuez ainsi jusqu’à arriver à la contraction maximale, au quatrième étage.

Le demi-pont

Allongée au sol sur le dos, vos jambes sont repliées et vos pieds en appui sur le sol. Contractez le périnée en expirant lentement, serrez les fesses et basculez le bassin pour parvenir à décoller les fesses du sol. Maintenez la position pendant dix secondes, puis revenez au sol en déroulant la colonne vertèbre après vertèbre.

Une sonde périnéale connectée en complément

Enfin, pour les adeptes de la technologie qui souhaiteraient compléter leur programme de rééducation périnéale à la maison, une sonde périnéale connectée est une bonne alternative en complément d’un travail postural. Outil technologique connecté à votre téléphone portable, la sonde vous permet de faire des exercices de tonification du périnée.

La sonde Emy de Fizimed se connecte par Bluetooth à une application dans laquelle 20 exercices sont proposés pour tonifier son périnée.

C’est un dispositif médical, basé sur le principe du biofeedback : la sonde détecte les contractions et vous suivez vos progrès en temps réel. Vous avez accès à des dizaines d’exercices ludiques.

La sonde périnéale Emy permet d’obtenir une amélioration de la tonicité du périnée au bout de quelques semaines d’utilisation en complément de séances prescrites ou seule à la maison.
Elle a été développée par des professionnels de santé.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *