Procrastiner ? Promis, demain j’arrête !

Remettre à demain ce que l’on pourrait faire aujourd’hui… C’est là tout l’art de la procrastination. On a tous tendance à reporter les corvées ou les missions un peu pénibles. Et c’est plutôt compréhensible, non ? Pourtant, la moitié des personnes préfèrent se débarrasser tout de suite des tâches peu attirantes pour avoir l’esprit tranquille

Article Procrastiner ? Promis, demain j'arrête - Photo d'une femme allongée dans l'herbe, relax
Remettre à demain ce que l’on pourrait faire aujourd’hui… C’est là tout l’art de la procrastination. On a tous tendance à reporter les corvées ou les missions un peu pénibles. Et c’est plutôt compréhensible, non ?

Pourtant, la moitié des personnes préfèrent se débarrasser tout de suite des tâches peu attirantes pour avoir l’esprit tranquille et se consacrer ensuite aux choses plus agréables. Et si on essayait juste une fois, pour voir ce que ça faisait ? On pourrait, par exemple, commencer par l’une de ces situations :

Retrouver la chaussette jumelle. Si si, à l’achat, elles étaient bien deux ! Alors on sort le cabas rempliiiiii de chaussettes uniques, on fait le fond des paniers à linge, elles sont bien quelque part ces chaussettes fugueuses. Bonne nouvelle ! Ça marche aussi avec les Tupperware© et leur couvercle. Prêt pour une chasse aux trésors digne des plus grands Indiana Jones ?

Déclarer ses impôts avant la date limite. Vous savez, ce fameux « J’ai le teeeeeeemps »… Et on se retrouve à faire sauter le site des impôts, parce qu’on fait partie des millions de proscratinateurs qui attendent la dernière minute pour se connecter. C’est décidé, la prochaine fois je n’attends pas le dernier jour.

Payer ses factures en temps et en heure. Vous l’avez reçu, cette facture d’électricité ou d’eau. Vous l’avez vu, LA date limite de paiement. Vous l’avez bien en tête. Ce serait facile de sortir le carnet de chèque, timbrer son enveloppe et ne plus en parler. Et pourtant, on ne peut pas s’en empêcher, on dépose la facture sur la piiiiiile géante de courriers à traiter et on se dit « On verra plus tard, je me ferais bien un p’tit thé là ».

Réserver ses vacances. Plutôt sympa non ? Et pourtant, vous faites peut-être partie de ces personnes qui passent des heures, des jours, des semaines sur la toile pour dénicher LE plus bel hôtel. Hors de question que le couvre-lit ne vous plaise pas… Vous vous dites qu’il y a mieux, moins cher… Et vous remettez la décision à demain. Jusqu’au jour où l’avion est plein, tout comme l’hôtel que vous aviez repéré. Merci la procrastination 😉 Bon ben on recommence depuis le début. Qu’est-ce qui est encore dispo ?

Se remettre au sport. Faut vraiment que je me bouge. Et que je reprenne une alimentation équilibrée. Allez après le mariage de la cousine, l’anniversaire de tonton et le baptême du petit dernier de la famille… Je m’y remets. Ah oui, mais je vais quand même profiter de mon week-end entre copines. Et après il y a la saison des barbecues… Ce serait dommage de ne manger que de la salade ou de louper l’apéro parce que je suis en pleine séance de sport…Vous l’avez compris, on a toujours une bonne excuse pour remettre à demain ses bonnes résolutions. Heureusement que le 1er janvier existe ! Il n’est pas si loin le prochain 1er janvier, si ?

Prendre soin de soi. Les ados demandent du temps, le travail aussi. Il faut vraiment que j’aille chez l’esthéticienne, dans mon souvenir, je n’avais pas de mono-sourcil y a quelques semaines ! Le vernis écaillé sur mes orteils mériterait quand même une belle retouche et si je peux tricher et laisser mes jambes en jachère en hiver, sauf que les robes estivales ne me permettent pas de remettre la séance épilation à plus tard ad vitam aeternam… À moins que je n’enfile encore un jean aujourd’hui. On verra demain ? 😉

Refaire ses papiers d’identité. On a le temps, le voyage c’est que cet été finalement ! Et puis vient le fameux jour du dépôt de la demande de passeport. On m’envoie refaire les photos au photomathon parce que je souris « un peu quand même là » et que mon regard n’est pas « tout à fait face à l’objectif » (dites-le si je louche !). Quand je reviens enfin avec les nouvelles photos, l’ordi de la secrétaire de mairie bugue. Elle n’accède pas à mon dossier pré-rempli. Je cherche la caméra cachée. J’essaie de la soudoyer pour accélérer la procédure. Rien n’y fait. On m’invite à prendre un nouveau rendez-vous dans 4 semaines, période chargée oblige, la période des vacances approchant à grands pas. Ça je le sais, puisque je suis justement là pour ça ! Bien évidemment, je ne reçois pas à temps mon passeport et je regarde mes cousines s’envoler pour la Grèce sans moi. Promis, la prochaine fois, je n’attendrai pas la dernière minute…

Appeler pour dire merci ou joyeux anniversaire. On l’a tous fait un jour… « Ah oui, il faut que je l’appelle pour dire merci », « Faut pas que je zappe son anniversaire cette année. Je l’appelle après la réunion. Bon en sortant du boulot. Je le ferai ce soir… ». Et bim bam boum. Nous voilà le lendemain, la semaine d’après, le mois d’après comme pour rire. Souhaiter un anniversaire avec un mois de retard, moyen. Remercier pour un cadeau de Noël à Pâques, pas mieux finalement. C’est décidé, pour le prochain anniversaire, je m’y prends la veille s’il le faut ! 😉

Aller plus loin :

Mais au fait, pourquoi procrastine-t-on ?

« Ne remets jamais au lendemain ce que tu peux faire le jour même »
Généralement, trois principales raisons nous poussent à la procrastination :

  • La mission ne nous plait pas ou n’est pas intéressante,
  • Nous avons peur d’échouer et manquons cruellement de confiance en nous,
  • Nous ne savons pas par où commencer.

D’autres facteurs peuvent aussi nous éloigner de notre objectif et nous pousser à remettre à plus tard :

  • Il y a toujours quelque chose pour nous distraire (smartphone, télé…),
  • On a tendance à penser que les petites choses se règleront très vite, pas la peine de s’y mettre maintenant,
  • Parce que c’est la science qui le dit ! Certaines personnes sont nées avec une différence dans la constitution du cerveau (le mystérieux cortex pré-fontal d’après les chercheurs, c’est sérieux là !).
  • Des psychothérapeutes avancent même que la procrastination concerne surtout les personnes intelligentes : très cérébrales, elles se font une montagne des choses à faire, réfléchissant beaucoup aux tâches à effectuer. Nous voilà rassurés ! Nous ne sommes pas un peu paresseux mais curieux, ouverts sur le monde 😉

Mais quelle que soit la raison de cette procrastination, il existe quelques astuces pour la combattre.

Comment vaincre le procrastinateur qui est en nous ?

Stress, majorations des amendes, lettres de relance pour factures payées en retard… La procrastination n’est pas sans conséquences. Pour y remédier, il est important de prendre le temps de faire un état des lieux. Pourquoi je remets tout à plus tard ?Ensuite, on s’organise, on planifie même les plus petites tâches.

On applique la méthode des « 5 minutes ». Je m’y mets 5 minutes, je m’accorde une pause de 15 minutes. Puis je m’y remets 5 minutes. Ce temps précieux suffira parfois à accomplir la mission qui nous rebutait. Mieux ! Il n’est pas rare de poursuivre dans sa lancée, même au-delà des 5 minutes. Finalement, le plus dur c’était de s’y mettre.

On pense aussi à s’encourager et à se récompenser. Allez, on met notre musique préférée à fond. C’est parti pour le ménage, et après on plonge dans un bain chaud.

Paradoxalement, en tant que procrastinateur, vous êtes incroyablement efficace et rapide. Essayez dès aujourd’hui, vous verrez ! 😉

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *