Êtes-vous plutôt thé ou plutôt café ?

Nous sommes nombreux à être accros au café ou au thé. Tous les deux présentent des bienfaits pour l'organisme s'ils sont consommés sans excès. Alors faut-il choisir ? On fait le point avec Sophie, naturopathe.

Pour commencer, tous les 2 contiennent de la caféine, bien connue pour son effet psychostimulant. Appelée parfois théine lorsqu’elle est issue du thé, il s’agit pourtant bel et bien de la même molécule (la caféine). Au moment de sa découverte, cette homologie n’avait pas été mise en évidence immédiatement, c’est pourquoi elle porte un nom différent.
Pourtant, les effets ressentis suite à la consommation de café ou de thé ne sont pas semblables. D’une part, la concentration en caféine est très variable d’une espèce de thé à l’autre et elle dépend aussi de la durée et de la température d’infusion… A quantité égale, le café a une concentration plus forte en caféine (de l’ordre de 50 à 140 mg par tasse) que le thé (de 0* à 140 mg par tasse, voire d’avantage pour le thé en poudre du type matcha).

*Exemple : le thé Rooïbos ne contient pas de caféine.

Le thé possède une molécule que le café ne possède pas : la théanine, un acide aminé. En association avec la caféine, elle agit sur nos fonctions cognitives et limite l’effet de la caféine sur notre organisme. De plus, les tanins présents dans le thé ont tendance à limiter l’assimilation de la caféine.

Le saviez-vous ?
Qu’il soit noir, blanc ou vert, les feuilles de thé utilisées proviennent de la même plante. La différence de couleur et de propriétés du thé est liée au degré d’oxydation des feuilles, variable selon le procédé de fabrication mis en œuvre.

Combien de tasses par jour puis-je consommer ?

Il est recommandé de ne pas dépasser 2 à 3 tasses par jour. La répartition idéale serait de consommer une tasse de café et deux de thé, maximum. Inutile de choisir, ces deux boissons possèdent des bienfaits. Bien sûr, chacun peut avoir sa préférence, c’est une question de goût !

Dans tous les cas, privilégiez les formes entières : le thé en feuilles, plutôt qu’en sachets (car le thé broyé est souvent de moins bonne qualité), et le café en grains, plutôt qu’en capsules ou en dosettes.

Avec ou sans lait ? De préférence sans. Le lait inhibe les propriétés protectrices du thé. Lorsqu’il est ajouté au café, il le rend indigeste et peut être source de ballonnements. Si vraiment vous ne pouvez pas consommer du thé sans lait, pensez aux laits végétaux (amande, noisette, etc).

Le saviez-vous ?
La consommation de thé vert limite l’absorption du fer.
Veillez donc à boire votre tasse de thé en dehors des repas.

Peut-on en prendre le soir ?

Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres a l’effet d’hypervigilance qu’induit la caféine. Pourquoi ? La caféine se fixe sur les récepteurs de l’adénosine, entrant en compétition avec cette substance présente naturellement dans notre organisme, à l’effet relaxant. Le nombre de ces récepteurs étant variable d’une personne à l’autre, les ressentis liés à la prise d’une tasse de café sont propres à chacun. Par ailleurs, il y a aussi une part de génétique, déterminant la quantité d’enzymes disponibles pour la métabolisation de la caféine.

Ainsi, certains individus peuvent tout à fait prendre un café le soir sans avoir de difficulté à dormir par la suite. Bien sûr, il paraît plus logique de consommer sa tasse de café en début de journée, pour faire le plein d’énergie. En cas de besoin d’attention accrue le soir, comme lors de la conduite nocturne par exemple, une tasse de café peut toutefois être la bienvenue.

Concernant le thé, le mieux est de le sélectionner avec un faible taux de caféine (ex : Bancha) ou en étant exempt (ex : Rooïbos, Honeybush Tea, etc). Au sujet du café décaféiné, vérifiez que l’élimination de la caféine a été réalisée sans solvants, car sinon, des traces résiduelles de ces substances chimiques risquent d’être présentes dans votre boisson.

Peut-on devenir accro ?

Oui, une accoutumance est possible dans une certaine mesure et selon la quantité consommée. L’effet tonifiant recherché est basé sur la sécrétion d’hormones par les surrénales, comme l’adrénaline. Cela procure un effet boostant avec une plus grande capacité de concentration, que le corps cherche à entretenir. D’où l’envie de maintenir un dosage suffisant en caféine, par la consommation à plusieurs moments de la journée d’une tasse de café, de thé, mais aussi de soda type coca, qui en contient également.

Un excès de caféine est néfaste pour la santé, car le corps s’épuise et se fragilise à long terme, par cette stimulation continuelle. Veillez donc à trouver le juste équilibre. De plus, la consommation de caféine est déconseillée aux personnes ayant une maladie cardiaque, des troubles du sommeil, de la nervosité, des ulcères gastriques et de l’hypertension.

Alternatives naturelles

Il existe d’autres boissons naturellement énergisantes, comme le guarana et le maté, pour rebooster votre énergie. Comme les autres boissons caféinées, consommez-en avec modération (en remplacement de votre consommation de café ou de thé, mais pas en supplément).

Une autre façon de consommer du thé :
la recette du thé matcha au lait végétal

Mettre dans une tasse une cuillère à café de thé matcha, et ajouter 3 cuillères à café d’eau chaude (60-70°C) pour délayer la poudre. Ajouter progressivement du lait végétal de votre choix (amande, riz, etc), préalablement chauffé ou non, en remuant le tout à l’aide d’un agitateur.

Si nécessaire, ajouter une pincée de sucre de coco puis mélanger. Enfin, saupoudrer de quelques grains de cardamome broyée pour parfaire cette délicieuse boisson dynamisante !

Et si vous avez encore 2 minutes

Le thé

Originaire d’Asie
Issu du théier, Camellia sinensis
Se consomme après infusion des feuilles

Effets positifs :
Psychostimulant (0 à ++, variable selon le type de thé), antioxydant (surtout le thé vert), protection cardiovasculaire, relaxant, allié minceur

Le café

Originaire d’Ethiopie
Issu du caféier, Coffea arabica
Se consomme après percolation des grains

Effets positifs : Psychostimulant +++, antioxydant, protection cardiovasculaire

Sophie Marchais

Sophie Marchais

Docteur en pharmacie et Naturopathe. Sophie rédige les articles de la rubrique santé, bien-être. Elle est experte par sa formation dans la connaissance des plantes, des mécanismes du corps humain et des compléments alimentaires. Elle délivre des conseils pour apporter confort et bien-être au quotidien avec des solutions naturelles. Elle exerce dans la Drôme (26), près de Montélimar, consulte à distance (téléphone ou Skype) et anime le site sonaturopathe.com. En indiquant que vous venez de la part de 50 ans dans le vent, Sophie vous offre un bilan iridologique gratuit.

Visiter son site web

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *