Pensées négatives : comment s’en libérer en 6 étapes et se sentir plus heureuse

Après la cinquantaine, on tire beaucoup de leçons des expériences de la vie et celles-ci peuvent nous aider à dépasser les pensées négatives pour enfin être heureuse. Comment faire disparaître les pensées négatives ? Je vous dévoile en 6 étapes simples la réponse à cette question pour profiter pleinement de la vie.

faire disparaître les pensées négatives

Les pensées négatives font partie de la vie. Impossible de les éviter. La seule solution est de les gérer de la bonne façon. C’est plus facile à dire qu’à faire ? Oui et non.

Après la cinquantaine, on tire beaucoup de leçons des expériences de la vie et celles-ci peuvent nous aider à dépasser les pensées négatives pour enfin être heureuse.

Comment faire disparaître les pensées négatives ? Je vous dévoile en 6 étapes simples la réponse à cette question pour profiter pleinement de la vie.

1. Connaître et accepter ses pensées négatives

La première étape pour sortir de l’engrenage des pensées négatives consiste à les connaître et à les accepter. Il est impossible de traiter un mal lorsqu’on ne le connaît pas. Nous devons commencer par identifier avec précision les pensées négatives. Il ne sert à rien de se mentir à soi-même, il faut au contraire faire preuve d’honnêteté.

Faire face à la réalité, voilà le plus grand défi à relever lorsqu’on souhaite faire disparaître ses pensées négatives. Une fois mises à nu, elles ont moins d’impact. Cependant, après cette étape, il ne sera aucunement question de les fuir, car elles ne feront que s’amplifier.

Première étape, on reconnaît que l’on est triste ou qu’on a des pensées sombres, on observe la situation sans forcément chercher automatiquement du secours.

2. Rompre avec la culpabilité pour être heureuse

Lorsqu’on est en pleine crise de négativité, la culpabilité rôde tout autour de nous. Elle vient remuer le couteau dans la plaie. La pensée venimeuse est là, on le sait et le vin est déjà tiré. Mais le monde ne s’arrête pas pour autant. Se culpabiliser, s’attribuer tous les torts possibles, se morfondre sur sa situation actuelle, c’est une perte de temps et d’énergie.

Pour combattre la culpabilité, il faut d’abord apprendre à se pardonner. Personne n’est parfait, nous commettons tous des erreurs et nous ne contrôlons pas tout ce qui nous arrive. Cela n’a rien de grave. Ensuite, sans oublier la cause de la culpabilité, il faut demander pardon aux personnes qu’on a pu offenser et les pardonner si notre mal-être vient d’elles. Cela permet de passer à autre chose tout en s’assurant de ne plus commettre la même erreur.

Il est inutile de s’autoflageller pour des événements qui ont déjà lieu dans le passé. Le passé est derrière. On passe aux choses plus importantes, on se concentre sur le moment présent (je reviendrai sur cet aspect). Rompre avec la culpabilité est une astuce très efficace qui permet de se libérer des idées négatives si l’on s’en donne les moyens.

3. Éviter les sources d'émotions négatives

Les déclencheurs de pensées négatives sont multiples et varient d’une personne à une autre. Il peut s’agir d’un travail, de certaines personnes ou encore de mauvaises habitudes. Quelle que soit leur nature, ce sont de véritables poisons. Il est donc vital de s’en défaire. Les réseaux sociaux sont l’une des sources d’émotions négatives que j’évoque souvent. C’est vrai que ce n’est pas trop mon « truc », les réseaux sociaux. Néanmoins, je sais que certains en font leur tasse de thé.

Du fait que les autres exposent une partie de leur vie, on se compare souvent à eux. On se dit qu’on n’a pas vécu autant de choses, qu’on n’a pas autant d’amis, etc. Le fait est qu’on finit toujours par trouver la vie des autres meilleure. Voici un exemple : vous voyez sur les réseaux sociaux un couple qui célèbre 60 ans de mariage alors que vous, vous êtes divorcée. C’est suffisant pour se replonger dans le passé, revivre des événements douloureux. Cependant, rappelons-nous que chacun expose sur les réseaux uniquement ce qu’il veut bien partager, ce qui lui fait plaisir ou le met en avant. Ce n’est pas forcément un reflet fidèle de la réalité.

Lorsqu’on se sent mal et assailli de pensées négatives, pour s’en libérer, il nous faut donc prendre du recul, ne pas cultiver les situations qui nous mettent mal à l’aise et savoir poser un cadre qui nous est agréable.

4. Être reconnaissante à tout moment

Comme je le disais dès le début, les pensées négatives ne s’éloignent jamais bien longtemps de nous. C’est dans notre nature, on a des hauts et des bas. Il faut donc trouver les bonnes raisons pour être heureuse à l’instant présent. Même pendant les périodes les plus difficiles de la vie, il y a toujours des choses pour lesquelles l’on est reconnaissante.

Soyez par exemple reconnaissantes d’être en vie. Réjouissez-vous d’avoir des enfants. Souriez à l’idée d’avoir des amis qui vous apprécient. Soyez heureuse du fait que vous mangez à votre faim. Lorsqu’on exprime de la gratitude pour tout ce que l’on a ou tout ce que l’on a pu accomplir dans le passé, le sourire apparaît naturellement. Il suffit de répéter cette opération au quotidien et les pensées négatives se dissipent bien plus vite qu’on ne le croie.

5. S'entourer de personnes heureuses et positives

La solitude ou la compagnie des personnes désespérées ne vous rendront pas service. Pour éviter que des pensées pénibles s’enracinent dans notre esprit, il faut opter pour la compagnie des personnes positives et heureuses. Fréquenter des personnes bien dans leur peau nous remonte le moral. Attention, ça ne signifie pas que nous soyons dans l’obligation d’éviter quelqu’un dès qu’il a un coup de blues. Simplement, il ne faut pas se limiter à ça et oser partager des moments d’amitié avec celles ou ceux qui sont heureux.

Nous ignorons souvent la vitesse à laquelle le négatif se transmet d’une personne à une autre. Un adage dit : « Un individu est la somme des 5 personnes qu’elle fréquente le plus ». Alors, il vaut mieux s’éloigner au maximum des personnes qui se plaignent de tout, qui trouvent le mal partout et en tout.

6. Faire de nouvelles activités pour faire disparaître les pensées négatives

La vie est pleine de choses exaltantes. Lançons-nous dans des activités qui nous passionnent ! Visitons des lieux qui nous fascinent ! Par exemple, sortir et se dépenser fait énormément de bien. Une petite balade avec ses proches peut faire l’affaire pour ne pas s’enfermer dans son mal-être. Changer d’atmosphère et participer à de nouvelles aventures aident à repousser les énergies négatives.

Il suffit de trouver le moyen de s’occuper. Rien ne vient à l’esprit ? Pourquoi ne pas faire un petit dessin ou n’importe quelle autre activité manuelle ? Ou regarder un film heureux ? Ou faire une balade en nature pour admirer le paysage ? Cela peut s’avérer très bénéfique pour faire disparaître complètement des pensées négatives. 


Voici 10 défis pour être de bonne humeur chaque jour.

En résumé, nous côtoyons les pensées positives et négatives au quotidien, c’est inévitable. Pour faire disparaître les pensées négatives, il convient de les accepter, puis d’accorder plus de place aux choses positives dans sa vie. C’est aussi simple que ça.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

One thought on “Pensées négatives : comment s’en libérer en 6 étapes et se sentir plus heureuse

  1. Tout est dit….dans cet article.
    Pour ma part, je l associe à la sophrologie et le résultat m a transformée en quelques mois.
    Oh oui, pensons à nous, notre corps, nos pensées positives et travaillons sur nos passages négatifs vers le Bonheur tellement mérité !
    Bon week-end !
    Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *