Retrouvez-nous sur :
  • Rejoignez nous sur Facebook
  • Rejoignez nous sur Instagram
  • Rejoignez nous sur Pinterest
  • Rejoignez nous sur Twitter

On vous dit tout sur les huiles essentielles

Parce qu’elles possèdent l’avantage de traverser la barrière cutanée, les huiles essentielles sont aussi efficaces en usage externe qu’en usage interne. En massages, dans le bain, en inhalation... Elles peuvent soigner bon nombre de petits tracas ! On fait le point sur comment les choisir et bien les utiliser.

On vous dit tout sur les huiles essentielles - Photo de plusieurs flacons d'huiles essentielles et branche de romarin

Extrait du Hors-Série N°20 de Rebelle-Santé.

Bien choisir ses huiles essentielles

Parce qu’elles possèdent l’immense avantage de traverser la barrière cutanée, les huiles essentielles sont aussi efficaces en usage externe qu’en usage interne. En massages, dans le bain, en inhalation, elles peuvent soigner nombre de petits tracas. Ces extraits végétaux représentent « la forme atomique » de la plante, c’est dire si elles sont concentrées et puissantes. Il est donc primordial de les employer à bon escient et avec un minimum de précautions pour n’en tirer que les bienfaits (voir les précautions d’usage en fin d’article).

Les critères de qualité

Se soigner avec des huiles essentielles de façon efficace nécessite de disposer d’huiles essentielles de qualité. C’est la condition sine qua non pour en obtenir les effets escomptés. Les meilleures garanties que l’on puisse obtenir sont, d’une part, la certitude qu’il s’agit d’huiles essentielles pures et naturelles, d’autre part, qu’elles sont issues de plantes cultivées en agriculture biologique (avec l’apposition, en France, du label AB).

Des huiles pures et naturelles

Apprenez à bien lire les étiquettes. Les huiles essentielles que vous choisirez devront être authentiquement pures et naturelles, ni décolorées, ni peroxydées, ni déterpénées, ni rectifiées, ni concentrées ! Elles ne doivent pas non plus être coupées par quelque produit naturel ou chimique que ce soit et ne doivent contenir ni conservateur, ni colorant, ni aucun autre additif.

Sur l’emballage doivent figurer un certain nombre d’informations :

• La désignation botanique (nom latin) de la plante : genre, espèce, variété.
• Le pays de production exact : France, Madagascar, Australie…
• La partie de la plante utilisée pour extraire l’huile essentielle : fleurs, feuilles, zeste…
• Le procédé d’extraction : entraînement à la vapeur d’eau, expression à froid.
• Les principes actifs majeurs qui définissent l’identité biochimique de l’huile essentielle et son chémotype.

L’agriculture biologique

La garantie d’origine biologique atteste que les plantes ont été cultivées sans engrais chimiques ni pesticides de synthèse et que l’extraction de l’huile essentielle est effectuée sans détartrants ni solvants chimiques, simplement par distillation à la vapeur d’eau ou par expression à froid selon les plantes. Tout cela est indispensable pour dis-poser d’une huile essentielle de qualité.

On n’aurait pas idée d’employer des produits naturels traités avec des pesticides et autres engrais pour se soigner ! Veillez à ce que le logo AB soit apposé sur l’emballage de vos huiles essentielles.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles étant des concentrés surpuissants, il faut les employer avec prudence. Oui, elles peuvent venir à bout de bactéries des plus récalcitrantes, mais elles peuvent aussi, selon la plante dont elles sont issues, vous irriter la peau ou ne pas vous convenir. Alors, on ne le répètera jamais assez : PRUDENCE ! Lisez scrupuleusement les mises en garde.

Les huiles essentielles utilisées chez les femmes enceintes ou allaitantes, ou bien chez les enfants, doivent être dosées et recommandées avec la plus grande précision, d’où l’importance de se référer à un thérapeute spécialisé.

Attention aussi aux allergies : n’oubliez pas de tester les huiles essentielles (mélangées auparavant à une huile végétale) sur le pli du coude pour vérifier que votre peau les supporte. Pour chaque huile essentielle, suivez les recommandations particulières (en italique et en gras).

En massage, masque, cataplasme…

Les huiles essentielles étant très puissantes et pouvant irriter l’épiderme, on les utilise de préférence diluées dans une huile végétale. Il faut compter en moyenne 50 à 100 gouttes d’huile essentielle pour 100 ml d’huile végétale. Selon l’effet recherché, vous pouvez mélanger une ou plusieurs huiles essentielles à votre huile de massage.

Pour vos massages, vous pouvez les mélanger avec n’importe quelle huile végétale, mais si vous avez le choix, préférez une huile très riche en vitamines A, E et F, réputées pour rendre éclat, douceur, souplesse et fermeté à l’épiderme, par exemple l’huile de noyau d’abricot.
On peut aussi diluer les huiles essentielles :
• dans de l’alcool,
• dans un mélange huile végétale + alcool,
• ou dans de l’argile et de l’eau, du fromage blanc, du miel… Si vous les utilisez en masque ou en cataplasme.

En gargarismes et bains de bouche

Pour soigner les aphtes, la gingivite, l’halitose (mauvaise haleine) et les maux de bouche en général, certaines huiles essentielles aux propriétés très antiseptiques sont particulièrement efficaces.

Vous pouvez les diluer dans de l’alcool, puis délayer le mélange obtenu dans de l’eau, ou encore mélanger 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle dans une cuillerée de miel que vous ajoutez à un verre d’eau tiède.

En inhalation, humide ou sèche

Pour éviter les refroidissements et libérer les voies respiratoires, vous pouvez employer les huiles essentielles sous forme d’inhalation. Il suffit d’en ajouter quelques gouttes à un bol d’eau très chaude et de respirer les vapeurs qui s’en dégagent pendant quelques minutes (mais pas en pleine crise d’asthme).

Vous pouvez aussi pratiquer l’inhalation sèche en déposant quelques gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir propre à respirer profondément, ou sur votre oreiller…

En diffusion dans l’air ambiant

Les huiles essentielles sont de puissants désinfectants qui purifient l’air que nous respirons. Certaines d’entre elles ont un effet apaisant reconnu, d’autres un effet stimulant…
Il suffit d’en mettre quelques gouttes dans un diffuseur d’arômes pour respirer leurs bienfaits tout en
parfumant délicatement son intérieur. Faites cela deux à trois fois par jour pendant un quart d’heure.

Dans le bain

Aussi agréable qu’efficace, un bain aux huiles essentielles permet d’en recueillir tous les bienfaits. Sous l’effet de l’eau et de la chaleur, les pores de la peau se dilatent et les actifs pénètrent parfaitement. De plus, on respire avec bonheur les vapeurs qui se dégagent du bain.

On peut associer plusieurs huiles essentielles selon les effets recherchés, sachant qu’il faut compter en tout 10 à 20 gouttes par bain, diluées au préalable dans une base pour bain (hydrodispersante) ou, à défaut, dans un peu de lait en poudre car les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau. Ajoutez les huiles essentielles diluées une fois que le bain est coulé. Sans dispersion, elles restent en surface, sous forme de micro-gouttelettes. Non seulement elles risquent d’être moins efficaces, mais aussi de provoquer des irritations cutanées.

Pures

Certaines huiles essentielles (elles sont peu nombreuses) peuvent être utilisées pures sur la peau. Certaines, comme la lavande fine, ne présentent aucun risque, d’autres, comme la cannelle de Ceylan, doivent être appliquées avec précaution. Faites de toute façon toujours un test sur un bras pour vérifier que vous n’êtes pas allergique.

Par voie orale

Leur usage interne est le plus souvent prescrit par les médecins qui peuvent les doser précisément en fonction des besoins de chacun. Cependant, en respectant scrupuleusement les dosages indiqués, on peut employer les huiles essentielles par voie orale. Dans ce cas, ne dépassez jamais, selon les huiles essentielles, de 1 à 2 gouttes d’huile essentielle par cuillerée à café de miel, sur un sucre ou un comprimé neutre, à laisser fondre dans la bouche ou à diluer dans un demi-verre d’eau tiède ou une tisane, une à trois fois par jour.

Avant d’utiliser une huile essentielle, il est conseillé de toujours faire un test 48 heures avant sur un bras, dans le pli du coude, pour vérifier que vous n’êtes pas allergique. Ne pas dépasser non plus les doses indiquées et suivre le mode d’emploi conseillé. Faire preuve de grande prudence chez les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes. Ne prenez aucun risque et demandez conseil à votre médecin.

Extrait du Hors-Série N° 20 de Rebelle-Santé : Les huiles essentielles, les meilleurs remèdes naturels. Dans ce hors série, vous découvrirez 48 huiles essentielles les plus courantes, leurs indications et mode d’emploi.

Je veux découvrir Rebelle Santé ?

Rebelle-Santé est commercialisé en kiosque et sur abonnement :

  • 10 numéros + un hors série : 38,50 €
  • 50 € si on ajoute l’abonnement web donnant accès à toutes les archives et aux téléchargements en PDF.

www.rebelle-sante.com ou par téléphone : 01 64 01 37 08.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *