L’épigénétique ou comment nos cellules utilisent nos gènes

On sait depuis longtemps que les gènes déterminent en grande partie ce que nous sommes et que certaines maladies sont génétiques. On sait aussi que des traits de caractère, des goûts, des comportements ont une origine au moins en partie génétique... Passionnant non ? Zoom sur l'épigénétique !

On sait depuis longtemps que les gènes déterminent en grande partie ce que nous sommes et que certaines maladies sont génétiques. On sait aussi que des traits de caractère, des goûts, des habilités gestuelles, des comportements plus ou moins violents ont une origine au moins en partie génétique.

Selon les périodes et les courants, on a pensé que l’être humain était profondément déterminé génétiquement, et donc que le libre-arbitre n’existait quasiment pas. À l’inverse, on a pu aussi considérer que rien ne nous déterminait, et que c’était notre environnement et notre manière d’être qui faisaient ce que nous sommes.

L’épigénétique réveille ce débat. Pourquoi ? Parce que c’est l’environnement qui influerait sur le fonctionnement de nos gènes. Or, les gènes se transmettent. Donc, certains des comportements acquis de nos parents pourraient-ils être transmis ? Des comportements comme le tabagisme ou des habitudes alimentaires, par exemple ?

L’épigénétique ?

Épigénétique, ce mot vous inspire-t-il ? « épi » signifie en grec ancien « au-dessus ». Littéralement, l’épigénétique est donc ce qui est au-dessus de la génétique.
C’est en 1942 qu’est né ce concept par un biologiste anglais, Conrad Hal Waddington.

Qu’est-ce précisément ?

Pour le savoir, il faut déjà comprendre la génétique. La génétique est l’étude des gènes. Les gènes sont des ensembles de molécules présents sur nos chromosomes, dans toutes les cellules de notre corps humain. On les retrouve dans la peau, le sang, le cerveau, les os, les muscles : partout ! Et ils sont nombreux : environ 25.000 chez l’être humain.
L’épi-génétique s’intéresse aux gènes et comment ils sont utilisés par la cellule.
Toutes nos cellules ont les mêmes gènes et pourtant, elles les utilisent toutes très différemment. Une cellule contenue dans le sang n’aura pas du tout la même fonction qu’un neurone, qui est une cellule du cerveau.

Qu’attendre de l’épigénétique ?

L’épigénétique est une discipline qui aide à mieux comprendre le fonctionnement de l’être humain. C’est une science qui évolue, en parallèle d’autres sciences, pour apporter de nouvelles connaissances toujours plus passionnantes.
Dans notre vie de tous les jours, les recherches en épigénétique aident à mieux comprendre de nombreuses maladies : cancer, maladies d’Alzheimer ou de Parkinson, diabète… Et aussi à développer des médicaments spécifiques qui ont un effet sur la façon dont agissent les gènes.

L’épigénétique a permis de réaliser que le stress durant la grossesse avait un effet sur la taille des nouveau-nés. Les nouveaux nés sont souvent de plus faible poids ou plus petits lorsque la maman a été exposée à un stress important.

Il existe de nombreux ouvrages grand public qui donnent beaucoup d’espoir à l’épigénétique, comme ceux de Joël de Rosnay. 

Vous souhaitez en savoir plus sur l’épigénétique ?

Nous vous proposons de télécharger notre dossier complet, rédigé par Sandrine, Kinésithérapeute. Sandrine a animé de nombreuses conférences sur l’épigénétique. C’est un sujet qui la passionne et nous la remercions pour son temps et sa gentillesse. Au passage, on reverra aussi nos notions de SVT… 

Quelques livres

Niveau grand public : Peut-on se libérer de ses gènes ? – Ariane Giacobino,

Niveau avancé, mais très rigoureux et complet, par la spécialiste du sujet qui a réalisé un cours au Collège de France sur l’épigénétique : Edith Heard – Epigénétique et mémoire cellulaire.

Source principale : Dossier de l’Inserm : Épigénétique, un génome, plein de possibilités.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.