Comment soigner l’acné rosacée / couperose à 50 ans ?

La rosacée est une affection de la peau qui touche un nombre significatif de personnes dans le monde. Comment se manifeste-t-elle ? Quelles sont ses causes et comment la traite-t-on ? Découvrons les réponses ensemble.

l'acné rosacée

La rosacée est une affection de la peau qui touche un nombre significatif de personnes dans le monde. Comment se manifeste-t-elle ? Quelles sont ses causes et comment la traite-t-on ? Découvrons les réponses ensemble.

Comment se manifeste l'acné rosacée ?

L’acné rosacée est une maladie chronique qui se caractérise par un rougissement de la peau du visage. En France, 4 millions de personnes seraient touchées par cette affection. Elle n’est pas à confondre avec l’acné juvénile qui touche majoritairement les adolescents.

Historiquement, la rosacée a connu plusieurs changements de noms. Autrefois appelée « goutte rose », elle fut nommée « couperose » dans les années 1800, puis « acné rosée » récemment. Le nom actuel de la maladie lui a été donné en raison de la couleur que prend le visage des personnes qui en sont atteintes. Il existe en réalité 4 différentes formes d’acnés rosacées :

  • La forme vasculaire,
  • La variété oculaire,
  • La forme papulo-pustuleuse,
  • La forme hypertrophique (c’est la forme la plus rare et la plus grave).
rosacée

Causes et facteurs favorisant la maladie

La rosacée n’a à ce jour aucune cause officiellement reconnue. Toutefois, les analyses effectuées sur différents patients ont permis aux chercheurs d’en arriver à plusieurs conclusions partielles en ce qui concerne la provenance de l’affection. Voici donc les facteurs qui sont potentiellement à l’origine de la rosacée :

  • Une anomalie des vaisseaux sanguins du visage,
  • Un dérèglement des mécanismes de défense de la peau,
  • Un parasite de la peau appelé « Demodex folliculorum » ainsi que de nombreuses autres bactéries.

L’affection n’est pas contagieuse, mais certains patients peuvent avoir une prédisposition génétique. Chez ces derniers, les facteurs qui augmentent les risques de survenue de la rosacée sont très nombreux : fluctuations hormonales, exposition prolongée au soleil, changements thermiques, stress, colère, exercice intense, grossesse, ménopause, tabac, etc. La prise de corticoïdes, la consommation régulière et abusive de boissons chaudes, d’épices ou d’alcool favorisent aussi l’apparition de la maladie chez les personnes qui y sont prédisposées.

Symptômes de la rosacée

La rosacée débute souvent par une tendance excessive du visage à rougir et des bouffées de chaleur, dites aussi « flush ». Cette rougeur s’observe souvent après les repas. La couperose ou dilatation des petits vaisseaux sanguins s’observe assez souvent sur le nez et les joues. Des boutons rouges de pus apparaissent aussi sur le nez, les joues, le front et le menton. Quand la maladie est à un stade avancé, le nez peut même enfler et est couvert de nodules. Les personnes atteintes de la rosacée ressentent aussi des picotements dans les yeux et sont parfois hypersensibles à la lumière.

Qui est concerné par l'acné rosacée ?

La rosacée touche en grande majorité les adultes qui ont 40 ans ou plus. Mais elle peut se déclarer chez certains patients dès l’âge de 25 ou 30 ans. C’est une affection fréquente chez les femmes, mais plus sévère chez les hommes. Généralement, on compte deux femmes atteintes de rosacée pour un homme concerné.

Les personnes qui ont la peau, les cheveux et les yeux clairs et ceux qui ont tendance à rougir facilement sont plus exposés à cette maladie. Les descendances irlandaises, écossaises ou scandinaves à teint pâle sont également des personnes plus sujettes à développer de l’acné rosacée. Enfin, la rosacée est parfois héréditaire selon certains spécialistes. Dans certains cas, avoir un parent proche qui a souffert de l’acné rosacée augmente en effet le risque d’être atteint par la maladie.

Comment faire pour éviter l'acné rosacée ?

Voici quelques conseils pratiques pour prévenir l’acné rosacée et l’empêcher de se manifester en cas de prédisposition :

  • mettre un écran solaire avant toute exposition au soleil,
  • éviter au maximum l’exposition au vent et aux changements thermiques radicaux,
  • éviter les longs bains chauds, les spas et les saunas,
  • limiter les exercices physiques trop intensifs pouvant provoquer la dilatation des vaisseaux sanguins,
  • privilégier les aliments peu épicés et les boissons à température raisonnable,
  • contrôler ses émotions pour éviter le stress,
  • utiliser des produits cosmétiques qui n’irritent pas la peau.

Comment traite-t-on l'acné rosacée ?

À ce jour, il est impossible de guérir définitivement de la rosacée. Cependant, différents traitements permettent de contrôler la maladie en fonction de son stade d’évolution. À un stade peu évolué de la maladie, le traitement inclut une antibiothérapie par voie orale et des crèmes à appliquer sur le visage. Des anti-inflammatoires sont aussi associés par les médecins. En plus du traitement médical, une bonne hygiène de vie est nécessaire (alimentation et activités sportives). Un traitement au laser peut s’ajouter aux médicaments et crèmes quand la maladie est à un stade avancé.

Que retenir ?

La rosacée est une affection chronique qui reste encore inconnue par beaucoup de personnes. Elle touche principalement les personnes de 50 ans et plus et peut être favorisée par une prédisposition génétique.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.