Acné à 50 ans et plus, quelles solutions ?

Les années passent et souvent, les boutons, eux… restent ! Pire, autour des 50 ans, une nouvelle flambée peut voir le jour. Comment éviter ou masquer ces rougeurs et tâches disgracieuses ? À quoi sont-elles dues ? On fait le point sur l'acné.

Cela résonne encore en moi, « Ce n’est rien ma chérie, quand ta puberté sera terminée, tout rentrera dans l’ordre ». Mais tout de même, quelle gêne quand on est ado. Un énorme sentiment d’injustice et si en plus pour compléter la panoplie, le dentiste nous pose un appareil dentaire… pour séduire le beau gosse de la récré, il faudra attendre !

Les années passent et parfois, les boutons, eux… restent ! Grrrr, autour des 50 ans, une nouvelle flambée peut voir le jour.
Comment éviter ou masquer ces rougeurs et tâches disgracieuses ?
À quoi sont-elles dues ? Pourra-t-on enfin espérer un jour une peau nette à peu près sans impuretés ?

Deux principales formes d’acné après 50 ans

En fait, l’acné est très fréquente chez la femme passée l’adolescence. Entre 40 et 50 % des femmes en seraient atteintes ! L’évolution de l’acné chez une même personne peut même durer une vingtaine d’année.

On distingue donc deux formes d’acné :
Une forme dite continue, qui est de loin la plus fréquente. L’acné débute à la puberté et ne disparaît jamais vraiment pendant plusieurs décennies. Quelques moments de répit peuvent être vécus, mais globalement, les boutons sont présents  durant tout l’âge adulte.
Une forme d’apparition plus tardive, après 25 ans, parfois autour des 50 ans (on parle alors d’acné post-ménopause). Il concerne souvent des femmes qui ont échappé à l’acné adolescente. Hélas, les rougeurs les rattrapent.

Comment se manifeste l’acné vers 50 ans ?

Les boutons apparaissent un peu différemment que chez l’adolescente. Les zones concernées sont essentiellement celles du bas du visage, bien que tout le visage puisse y être sujet et cela peut gagner le cou et le dos. Chez la plupart des femmes qui ne sont pas encore ménopausées, la période pré-menstruelle favorise l’apparition des boutons. La cause est probablement d’origine génétique et hormonale. Et l’acné peut être parfois accompagné  d’une sécheresse cutanée.

Comment l’éviter ?

Les facteurs déclenchant de l’acné de l’adulte sont les mêmes que chez l’adolescente : stress, usage de cosmétiques, tabac, exposition au soleil, alimentation industrielle.

Pour la limiter, voici quelques conseils :

  • Nettoyer la peau sans frotter sur les zones concernées,
  • Utiliser des cosmétiques les plus naturels possibles ou « non comédogènes » et limiter leur quantité,
  • S’exposer de manière très progressive et protégée au soleil, particulièrement l’été,
  • Ne pas « titiller » la zone,
  • Éviter la cigarette,
  • Adopter un rythme de vie le plus cool possible, no stress (facile à écrire, certes !).

Comment la faire disparaître ?

Le terme disparaître n’est en fait pas exact. Il est malheureusement illusoire de penser trouver un remède pour faire disparaître définitivement et durablement toute trace d’acné.
Les traitements médicamenteux, par voie orale ou en lotion doivent être prescrits par un spécialiste. Il faut trouver le bon traitement qui limitera les effets secondaires altérant le confort et l’apparence de la peau (rougeur, sécheresse).

Les solutions naturelles : En tamponnant de l’huile essentielle de Tea-tree (arbre à thé), certains boutons pourraient disparaître (bien se renseigner sur les précautions d’usage liées aux huiles essentielles).

Les vitamines et minéraux : La supplémentation par des compléments alimentaires comprenant des vitamine A, B6, C, de zinc ou de la levure de bière peut être intéressante. Demandez conseil à votre praticien de santé.

Les conseils d’hygiène

  • Se laver les mains avant de toucher son visage.
  • Nettoyer son visage une fois par jour maximum avec un produit nettoyant, idéalement au pain dermatologique sans savon. Ensuite, on vaporise une eau thermale sur le visage, que l’on séchera en tapotant un carré lavable en bambou le soir avant de se coucher.
  • Retirer toute trace de sueur après une activité physique ou sportive.
  • Toujours rincer la peau après la pose du lait démaquillant.
  • Utiliser des produits de (dé)maquillage non comédogènes, sans huile ou qui n’obstruent pas les pores.
  • Et pour masquer les rougeurs ou les imperfections, vous pouvez utiliser un concentré « stop boutons » comme celui de Lierac par exemple.

Alors, peut-on espérer en être définitivement débarrassé un jour ? En règle générale, l’acné commence à s’estomper définitivement quelques années après la ménopause. Ouf !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *