fbpx
Temps de lecture : 7 minutes

Auteur : Patricia Lemann-Marchi, Cosmétologue

Nous avons le plaisir d’accueillir Patricia, cosmétologue et formulatrice pour de grandes marques. Elle nous livre ses meilleurs conseils et ingrédients anti-âge. Patricia soutient une cosmétique sensorielle, écologique et responsable en veillant à la qualité et au sourcing des ingrédients ainsi qu’au respect de l’environnement, des valeurs que nous partageons.

Prendre soin de sa peau à 50 ans - Image d'une femme naturelle à la peau parfaite

Nous avons toutes le même désir : rester en bonne santé, belle et désirable toute notre vie, ou en version plus raisonnable, le plus longtemps possible. Et, même si le temps ne peut s’arrêter, la progression qu’il inscrit sur nos visages est plus ou moins rapide selon notre signature génétique, nos conditions de vie, notre alimentation…

Nous attendons tous la pilule ou l’élixir miracle qui va nous sauver de l’inéluctable. Bonne et mauvaise nouvelle : il n’existe pas, mais il y a des moyens variés de sauver sa peau en comprenant mieux ses besoins. Comment prendre soin de notre peau, ce précieux jardin qui représente une surface de 2m², et seulement 1mm d’épaisseur ?

Le petit mémo de Patricia

Les principaux signes de l’âge sont :

  • Peau amincie
  • Déshydratation, peau de plus en plus sèche. A noter que certaines peaux peuvent devenir plus grasses au moment de la ménopause.
  • La perte de texture et d’élasticité de la peau et ptose (chute des tissus), perte de l’ovale du visage
  • L’apparition des rides, pores dilatés
  • La diminution de l’éclat et de l’homogénéité du teint avec un grain de peau irrégulier
  • Apparition de tâches pigmentaires
  • Pâleur

Les mécanismes principaux étant :

  • Un ralentissement du renouvellement cellulaire de l’épiderme
  • Une baisse des enzymes impliquées dans la cohésion cellulaire
  • Le derme, support élastique et réserve d’eau, véritable tissu de soutien assuré par une charpente de fibres (collagènes, et élastine) s’affaiblit. Ses fibres se raréfient et se solidifient par glycation avec une baisse de la production des GAG (glycosaminoglycanes), molécules gonflées d’eau. La plus connue de ces molécules est l’acide hyaluronique qui a la capacité de retenir 1000 fois son poids en eau.
  • L’hypoderme, le matelas adipeux, cette masse graisseuse tend à diminuer avec l’âge, et creuse les traits. C’est pourquoi les personnes qui ont un peu d’embonpoint ont une peau plus rebondie et moins ridée (il fallait bien quelques avantages à l’embonpoint). C’est aussi un réservoir d’hormones et d’énergie.
  • Le nombre de capillaires sous épidermiques diminue, ce qui entraîne un ralentissement de la micro-circulation sanguine cutanée.
  • Moins de défenses contre le stress oxydant principalement induit par les UV, la cigarette, la pollution mais aussi les maladies, infections, inflammation internes.

Les solutions que j’ai sélectionnées pour vous

1. Hydrater

On hydrate, on hydrate, on hydrate. Pour les minimalistes, s’il n’y avait qu’un seul mot d’ordre à garder ce serait celui-ci. Si vous ne souhaitez acheter qu’un seul produit, misez sur une bonne crème de jour hydratante et appliquez-la aussi la nuit après un bon nettoyage.

Le plus connu des ingrédients hydratants est la glycérine à fort pourcentage, mais il y a aussi les sucres (dont les glycoaminoglycanes tel l’acide hyaluronique, le pro-xylane), les polyols (panthenol, sorbitol), les acides aminés et dérivés (ex : urée) et les methylamines tels que la bétaine.

On aide l’eau à se fixer dans la peau avec l’acide hyaluronique qui est aujourd’hui le chouchou des formulateurs. De petite taille moléculaire, il assure une meilleure imprégnation des couches supérieures de l’épiderme, tandis que celui de haut poids moléculaire reste à la surface et empêche la peau de se déshydrater.

Pour les peaux sèches, on privilégie les formules plus riches en huiles végétales contenant des acides gras essentiels comme l’huile de jojoba ou de rosier sauvage par exemple. On parle aussi beaucoup de l’huile de chanvre aujourd’hui qui apporte le ratio optimal oméga 3/6. Les beurres végétaux, comme le karité par exemple, sont aussi précieux.

Et abusez des eaux thermales. Elles sont intéressantes pour leur richesse en sels minéraux comme celles de Vichy (et sa gamme Noevadiol, spécialement adaptée aux bouleversements hormonaux de la ménopause), La Roche Posay, Avène, Uriage et Saint-Gervais Mont-Blanc.

2. Exfolier, oui mais en douceur

On aide la peau à desquamer pour encourager le renouvellement cellulaire. En effet avec l’âge, les cornéocytes se renouvellent plus lentement et s’amoncellent en petits paquets à la surface de la peau, ce qui crée un grain de peau irrégulier et donc un teint terne.

La solution c’est de booster l’exfoliation. On peut exfolier mécaniquement une fois/semaine avec un gommage approprié, ou utiliser un masque peeling doux contenant des acides de fruits. Les peaux grasses pourront utiliser l’acide salicylique, les peaux épaissies par le soleil passeront à un exfoliant plus efficace : l’acide glycolique, et pour les peaux fragiles : l’acide lactique.

Encore plus doux, faire des masques aux enzymes de fruits. Pas d’excès, sous risque de provoquer des inflammations et obtenir l’effet inverse. Trouvez les dosages (ils sont souvent indiqués par les marques) et le rythme qui vous convient le mieux. La Roche Posay et Avène maitrisent très bien ces actifs mais beaucoup d’autres marques en proposent.

3. Activer et dynamiser le renouvellement cellulaire

On protège l’activité de ses cellules souches, celles qui permettent le renouvellement cellulaire de la peau : avec la vitamine C, actif star de l’anti-âge. Cet actif a tout pour plaire et agit à plusieurs niveaux. C’est un puissant antioxydant, indispensable pour réparer les peaux souvent exposées aux rayons solaires, il favorise la synthèse du collagène. Il aide aussi à lutter contre les tâches pigmentaires.

La vitamine C est difficile à formuler car naturellement instable, mais les laboratoires sérieux savent aujourd’hui parfaitement maîtriser sa formulation et sa tolérance sur la peau en couplant différentes formes de vitamines C tels Sodium Ascorbyl Phosphate, Acide L-ascorbique, Ascorbyl silanol et Ascorbyl ester, ethyl ascorbique acid.
Les marques à tester : Khiels, Dermaceutic ou encore en version plus naturelle chez KAT BURKI.

La vitamine A ou rétinol (et ses dérivés retinyl palmitate et retinyl acetate), dont les concentrations sont limitées par la réglementation cosmétique, a un potentiel irritant élevé. Elle est donc déconseillée pour les peaux sensibles. C’est néanmoins sûrement la molécule la plus efficace du marché pour son efficacité anti-rides, par stimulation du renouvellement cellulaire et son effet kératolytique. Et comme la vitamine C, elle stimule la production des fibroblastes, d’acide hyaluronique, de collagène et d’élastine. Son efficacité serait même plus rapide que celle de la vitamine C. A tester sur votre peau, avec précaution et en veillant à ne pas cumuler l’usage de plusieurs produits en contenant (attention à l’effet dose) et ne pas insister en cas de réaction et réserver ce traitement pour la nuit.
Les Marques à tester :
Shiseido, Elizabeth Arden et Dermalogica.

On l’a compris, Vitamine A + Vitamine C serait le cocktail détonnant, à voir chez Filorga par exemple.

Évidemment beaucoup d’autres actifs sont efficaces et intéressants, je citerai notamment les peptides, sortes d’unités constituantes des protéines de la peau, le collagène et l’élastine. Les peptides sont des actifs aux propriétés multiples, ils peuvent agir à tous les niveaux du processus de régénération cutané et également dans les processus inflammatoires. Ils sont à privilégier dans les formules pour les contours des yeux, zone à ne pas négliger.

Petit rappel : cette zone est beaucoup plus fine que le reste du visage, avec une épaisseur de peau d’environ 0.05mm, c’est pourquoi c’est la première à se chiffonner. Citons par exemple le palmitoyl oligopeptide que l’on retrouve dans certains contours des yeux (zone à ne pas oublier) chez Onagrine et Cinq Mondes. Certains peptides peuvent aussi agir comme inhibiteur des neurotransmetteurs impliqués dans la contraction musculaire, des sortes de botox-like. Voir chez LIERAC dans sa gamme Diopti.

Encore un petit conseil : massez votre peau en douceur lorsque vous appliquez tous ces soins pour favoriser la pénétration, activer le flux capillaire et désengorger les tissus.

4. Protéger

Dans notre métier de cosmétologue, nous faisons la différence entre l’âge et l’apparence de l’âge. On estime même aujourd’hui que le vieillissement chronologique n’intervient qu’à hauteur de 25% de l’apparence générale d’un visage, les 75% restants étant dus au photo-vieillissement (qui induisent un stress oxydant) et à l’environnement au sens large.

Alors on serait presque tenté de ne jamais s’exposer non ? Bon, dans la vraie vie, on mise sur des SPF 50 ou écrans totaux sur le visage, sans oublier le cou et le décolleté. Et pour les produits de jour, hors période d’exposition volontaire au soleil, plutôt que d’avoir une protection solaire totale toute l’année, on privilégie les formules qui contiennent une filtration UVA (ce sont les plus pénétrants dans la peau) et/ou des antioxydants efficaces.

J’insiste sur l’importance des antioxydants, (outre la vitamine C) : tous les produits cosmétiques devraient en contenir. Ils sont d’origine naturelle comme la vitamine E (tocophérol et acétate de tocophérol), le Resveratrol (merci Caudalie) les polyphénols de thé vert, les extraits d’algues, vitamine B3 (niacinamide) et la Coenzyme Q10.

Les oligoéléments enfin, souvent ajoutés dans formules à faible pourcentage mais dont l’efficacité anti-âge est bien documentée, comme le Cu, le Sélénium et le Zinc…

5. Respecter

Vous êtes la personne la mieux placée pour savoir ce qui vous convient le mieux. Alors n’hésitez pas à tester différentes formules (profitez des doses d’essais !) et différentes marques et éliminez illico toutes les formules qui provoquent un inconfort quel qu’il soit. On agit mais en douceur.

Aujourd’hui, cette notion de respect de sa peau va plus loin, on parle de microbiote cutané. On ajoute aux formules des probiotiques (et aussi des prébiotiques et post-biotiques) pour assurer un bon équilibre à votre flore cutanée. Cette science n’est est qu’à ses débuts et semble très prometteuse. Certaines marques surfent déjà sur cette tendance. Le mieux c’est d’essayer, si vous le souhaitez, et de voir si cela vous convient en termes de confort et de résultat. Mais à mon avis, il faut encore attendre 1 ou 2 ans, le marché n’est pas encore mûr.

Le premier conseil c’est de ne pas agresser sa peau pendant la phase de nettoyage, pensez à vous rincer à l’eau (avec une eau thermale ou végétale c’est encore mieux), même après une eau micellaire.

6. Redonne de la couleur

Vous êtes sûrement experte pour trouver le bon geste make-up qui donnera la touche finale et l’éclat souhaité à votre peau ! Misez sur les sticks pimpants, en touche sur le visage et de la couleur sur les lèvres, un peu ou beaucoup selon les goûts.

La routine minimale de Patricia

  • Au lever, sur peau nettoyée et rincée avec une eau thermale ou végétale, appliquez une crème de jour hydratante et active (à vous de choisir maintenant). Massez doucement sur le visage, ne pas oublier le contour des yeux avec une formule dédiée à appliquer par tapotages.
  • Procédez au maquillage
  • Le soir, nettoyage / démaquillage avec rinçage à l’eau thermale ou végétale.
    Appliquez le contour des yeux et la crème traitante pour la nuit.
  • Une fois par semaine, effectuez un gommage ou un masque peeling doux.
  • Et pensez à effectuer un massage du visage plus approfondi dès que vous en avez envie (cf Youtube recèle de techniques faciles à suivre).

C’est parti ! Faites-vous confiance, testez, ressentez.
Et surtout, souriez c’est le meilleur anti-âge !

Photo de Patricia Lemann

Patricia LEMANN-MARCHI, Cosmétologue

Passionnée des cosmétiques depuis presque 30 ans, j’ai eu la chance et la joie de travailler pour de grandes maisons comme L’Oréal, Dior ou L’Occitane. Aujourd’hui consultante indépendante, j’accompagne mes clients pour la mise sur le marché de nouvelles marques ou de nouvelles matières premières. Je dispose même de mon petit laboratoire dans lequel j’ai concocté les produits pour le lancement de ma propre marque, il y a quelques années.

Je conçois ce métier de cosmétologue comme celui d’un scientifique exigeant, toujours en quête de nouvelles connaissances, mais aussi une sorte d’artiste explorateur dont les créations unissent des qualités parfois contradictoires. Offrir du bien-être, du plaisir et du rêve, mais aussi de l’efficacité, de la naturalité dans le respect de la biodiversité, de l’éthique, de la sécurité, et de la législation. Un chemin ardu mais passionnant !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

2 commentaire sur “Prendre soin de sa peau après 50 ans

  • Cecile

    Bonjour, je n’utilise plus de cosmétiques dit conventionnels , je fabrique moi même avec des bons ingrédients ou je me tourne vers la cosmétique bio, quelles sont les produits bio adaptés à nos peaux matures?

    Répondre
    • Nathalie

      Bonjour Cécile,
      Nous répondons un peu tardivement à votre demande, veuillez-nous excusez ! Voici les propositions de Patricia :

      Dans la catégorie petits à moyens budgets :
      FLEURANCE NATURE : jolie gamme avec de la gelée royale, beurre de karité et aloe vera, notamment avec la créme anti-rides régénérante.

      « Mes chouchous » :
      JONZAC Eau Thermale, eau isotonique (composition minérale proche de celle de la peau), voir la gamme Sublimactive et notamment le soin Léger anti-âge avec des actifs à base d’algues et de betterave. Dans la gamme Perfection : la Crème Lissante Peau Parfaite à la vitamine C naturelle et à l’acide hyaluronique .

      MONTBRUN Eau Thermale, voir l’émulsion anti-âge, à base de beurre de karité, huile de rosier muscat associée aux huiles d’Inca Inchi et d’avocat et des actifs bio.

      Plus chers mais à retenir aussi :
      PATYKA : Crème Remodelante Jeunesse avec 3 textures selon les goûts, à l’extrait de wakamé, acide hyaluronique et extrait de bourgeaon de hêtre. (Je regrette néanmoins la présence d’alcool dans la formule).
      ABSOLUTION : jolie marque pour se faire plaisir aussi :-). Avec beaucoup d’actifs de plantes, elle est composées d’huiles végétales aux propriétés intéressantes comme l’huile de jojoba et de bourrache et d’onagre, et des cires de mimosa, jojoba et tournesol. A noter la présence d’huiles essentielles en petites quantités.

      Cette liste n’est pas exhaustive évidemment… Je recommande aussi des marques plus connues comme Dr HAUSCHKA, WELEDA et LAVERA qui ont aussi de jolies gammes bio.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *