Comment identifier ses qualités

Nous n’aimons pas beaucoup nous regarder dans le miroir parce que nous ne voyons la plupart du temps que nos défauts. Pourtant, si nous changions de regard sur nous-même, nous pourrions trouver les trésors que nous recelons toutes en nous.

identifier ses qualités

Nous n’aimons pas beaucoup nous regarder dans le miroir parce que nous ne voyons la plupart du temps que nos défauts. Pourtant, si nous changions de regard sur nous-même, nous pourrions trouver les trésors que nous recelons toutes en nous. 

Identifier ses vraies qualités est un exercice difficile mais qui permet non seulement de remplir honnêtement son curriculum vitae, mais qui pourrait bien aussi nous permettre de reprendre confiance en nous, afin de relever de nouveaux défis.

La différence entre les qualités et les compétences

Afin de savoir de quoi on parle, il est important de bien différencier les qualités des compétences pour comprendre l’enjeu de les reconnaitre en soi.

Les compétences sont des items que l’on aura acquis par l’expérience, les formations, la culture, la pratique de certaines activités. Ce sont des savoir-faire. 

Les qualités sont les traits de notre personnalité. Elles sont préexistantes en nous au même titre que nos défauts. On peut en développer de nouvelles tout au long de la vie, qui deviendront alors des savoir-être. Elles nous rendent uniques.

Nos qualités et nos défauts exercent une influence très nette sur nos rapports sociaux. De plus, ils sont subjectifs parce qu’ils dépendent du jugement des autres. Alors qu’une qualité dans une sphère sera en fait un défaut dans une autre. 

Par exemple, un caractère maniaque sera une gêne pour les autres dans la vie privée, donc un défaut. Mais, à l’inverse, cela pourrait être vu comme du perfectionnisme dans le monde du travail, donc une qualité.

Pourquoi chercher à identifier ses qualités ?

D’abord, parce que bien se connaitre peut être source de satisfactions et même d’épanouissement personnel. Cela permet de tuer toutes les fausses croyances que l’on peut avoir sur soi et qui provoquent parfois le syndrome de l’imposteur. Cela permet aussi de combattre ses freins et ses peurs, et ainsi, d’aller de l’avant.

« Chasse le naturel, il revient au galop », disait Horace. En effet, chercher sans cesse à cacher ou corriger ses défauts est fatiguant et inutile. Nous avons toutes des points faibles et connaitre nos points forts permet de mieux les y opposer. 

Développer ses qualités c’est s’appuyer sur ses forces pour sortir du lot. Cela facilite aussi les relations avec les autres. Cela favorise l’estime de soi et la force morale, en relativisant ses imperfections.

Par extension, savoir reconnaitre ses prédispositions permet d’adapter sa vie et son comportement à ses aspirations et de s’affirmer. C’est souvent nécessaire lorsqu’on envisage de se lancer dans de nouveaux projets ou une reconversion

Les méthodes pour reconnaitre ses qualités 

definir ses qualités femme forte

Méthode n°1 : L’introspection

Avec un regard bienveillant sur soi-même, on peut se découvrir ou redécouvrir. Pour cela, il faut se centrer sur soi et penser à ce qu’on aime faire ou à des moments passés qui nous ont rendues heureuses. En se demandant ce qui dans ses moments heureux nous a motivées, on apprendra quelle prédisposition avait été mise en valeur.

Méthode n°2 : Se comparer aux autres 

Par exemple quand nous admirons une personne pour son altruisme, c’est probablement parce que ce type de valeurs nous habite déjà un peu. 

Admettons que cette même personne soit aussi très organisée. Cela ne nous aura pas vraiment interpellée, soit parce que nous le sommes déjà, soit parce que cette qualité ne nous intéresse pas.

Il s’agit donc de se comparer aux autres pour trouver en eux ce qu’on aimerait trouver en nous-même ou ce que l’on a déjà. Mais, le fait même de vouloir posséder une qualité nous en dit déjà long sur nous. 

Méthode n°3 : Identifier ses réussites 

Lister ses compétences pour savoir de quelles prédispositions elles découlent. Parce que ce que nous faisons facilement sous-entend que nous ayons les prérequis pour y arriver. Ou que nous avons dû faire preuve de persévérance (tiens, mais ne serait-ce pas une qualité, ça ?).

Il faut comprendre comment nous avons surmonté les épreuves et réussi dans nos diverses entreprises au cours de la vie. Ce sont certainement des qualités spécifiques qui nous l’ont permis, il ne reste plus qu’à les identifier.

Méthode n°4 : Demander à ses proches

Demander tout simplement à ses amis comment ils nous perçoivent peut s’avérer très instructif. Mais il suffit souvent d’observer comment ils nous regardent pour le comprendre. 

Même le regard des gens qui ne vous comprennent pas peut nous donner des indications sur l’impression qu’on laisse à ceux qui nous entourent.

Se demander dans quelles circonstances ils font appel à nous est un test à faire. Nous appellent-ils quand ils ont des problèmes parce que nous sommes en général promptes à les aider concrètement ? Nous demandent-ils d’organiser la fête parce qu’ils estiment que c’est dans nos cordes ? Cela signifierait que nous sommes une personne disponible et organisée, par exemple.

Méthode n°5 : Dresser une liste et faire des tests de personnalité

Etablir une liste de toutes les qualités existantes et cocher celles que l’on possède en étant le plus honnête possible envers soi-même. C’est tout simple et très efficace, parce que même si nous enjolivons parfois un peu les choses, nous savons au fond de nous ce que nous faisons. 

C’est une procédure qui permet aussi de nommer certaines prédispositions dont nous n’avons pas conscience de l’existence.

Les tests de personnalité ne nous disent pas toujours la vérité. Ils ne nous disent pas non plus ce que nous voulons entendre. Mais lire leurs conclusions qu’elles nous plaisent ou non, ouvre la voie à une prise de conscience. Et c’est précisément ce que nous essayons de faire.

Méthode n°6 : Le coaching personnel

Les intervenants en développement personnel ont à leur disposition toute une batterie de tests et d’exercices qui permettent de prendre conscience de ce qui fait de nous ce que nous sommes. Ils jouent un rôle de guide vers les déclics qui nous mènent à une meilleure connaissance de notre personnalité.

Faire appel à eux, c’est faire intervenir une personne neutre dans notre relation à nous-même. Cela nous empêche de nous mentir et nous force à aller au bout de la démarche de découverte de soi.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.