Les porte-bonheurs apportent la chance… On y croit ?

Placés au fond de sa poche, de son sac, dans sa maison, certains les serrent très fort avant un examen ou tout type d’épreuve de la vie... Ah les porte-bonheurs ! Une superstition douce qui fait souvent sourire, alors pourquoi ne pas y croire ?

Ils font parties des croyances universelles et diffèrent selon les cultures. Chacun de nous garde en lui « son petit truc » qui permet de se sentir plus sûr(e), d’avoir confiance en soi, d’attirer la chance, l’amour ou la fortune… Enfin, que des heureux présages et des supers pouvoirs ! Placés au fond de sa poche, de son sac, dans sa maison, certains les serrent très fort avant un examen ou tout type d’épreuve de la vie. Une superstition douce qui fait souvent sourire, et pourquoi ne pas y croire ?

Voici une liste d’objets et d’expressions les plus populaires.
Et vous, avez-vous un porte bonheur ?

Les objets porte-bonheurs

Le trèfle à quatre feuilles : tout le monde sait combien il est difficile d’en trouver, alors lorsque c’est le cas, c’est que la chance est là ! Faîtes le sécher et gardez le bien dans votre portefeuille.
La coccinelle ou « petite bête à bon dieu » : pour porter chance, elle doit se poser ou s’envoler de votre main.
L’araignée : même si cette rencontre en fait crier plusieurs, c’est un animal porte bonheur.
Le fer à cheval : au-dessus d’une porte ou sur un mur, il protège les habitants de la maison.
Le muguet de mai : offrir un brin de muguet, c’est un porte bonheur et en plus ça sent bon !
Le gui : on dit que les jeunes mariés doivent s’embrasser sous le gui pour être heureux toute leur vie. La tradition veut qu’on leur jette aussi du riz.
Le chiffre 13 est soit un porte bonheur, soit tout l’inverse. Chacun de nous a en règle générale un chiffre chance favori.
L’édelweiss : une fleur rare en montagne, qui détournerait des mauvais sorts. A vos crampons !
La main de Fatma : un symbole d’espoir et de protection.

Les gestes ou les situations

Marcher du pied gauche dans une crotte de chien : quand ça nous arrive, on n’a pourtant pas vraiment cette impression !
Voir une étoile filante : si vous avez la chance d’en apercevoir dans un ciel d’été, il faut tout de suite faire un vœu et surtout ne pas le révéler !
Jeter une pièce dans une fontaine. Rendez-vous à Rome, par exemple, dans la fontaine de Trévise. Fermez les yeux, pensez à votre vœu et jetez votre pièce par-dessus l’épaule.
Croiser les doigts (on croise les doigts pour que nos vœux se réalisent).
Toucher le pompon d’un marin, en plus c’est sympa !
Casser sans le faire exprès de la porcelaine blanche. Évitez celle de belle maman !
Voir un arc-en-ciel en entier, il parait d’ailleurs qu’il y aurait un chaudron rempli de pièces d’or au pied de l’arc en ciel. Encore faut-il le trouver !
Toucher du bois de senteur blanc. Et si on n’en a peut pas à portée de main, on touchera sa tête !

Et dans chaque pays, les croyances existent. Si vous les connaissez, vous pouvez nous en faire part.

Et quoiqu’il arrive,
on vous souhaite bonne chance !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *