fbpx

Nous avons tous ressentis un jour ou l’autre une baisse d’énergie, un manque d’entrain momentané certainement à cause de la fatigue. Effectivement, tout nous pousse à toujours accélérer (la vie perso, le travail, les objectifs, le stress…).

Négligence, manque de considération pour soi, peur d’être étiqueté faible ou fainéant, nous ne savons guère nous arrêter et nous écouter. Pourtant un organisme fatigué envoie des signaux car il a besoin de repos vital. Avant qu’une fatigue passagère devienne chronique des solutions naturelles peuvent vous aider !

6 signes d’une fatigue qui s’installe…

  • Troubles alimentaires
    Perte ou excès d’appétit. Par exemple, vous avez tout le temps envie d’aliments sucrés car votre organisme en manque d’énergie réclame des sucres rapides.
  • Manque d’enthousiasme, « envie de rien »
    Vous éprouvez des difficultés à réaliser des tâches simples du quotidien, vous n’avez plus envie de sortir.
  • Troubles psychologiques
    Vous relisez par exemple 10 fois les mêmes choses avant d’entamer un projet, vous êtes moins productif et perdez la mémoire régulièrement. La baisse de concentration est un signe de fatigue.
  • Troubles du comportement, irritabilité
    Vos émotions vous envahissent, vous « craquez » et pleurez facilement. La fatigue joue sur l’instabilité de vos réactions.
  • Affaiblissement du système immunitaire
    Vous devenez plus sensible aux infections virales et bactériennes. Votre organisme fatigué n’est plus en mesure de se défendre face aux agressions extérieures.
  • Troubles de libido
    Votre désir se fait rare voire inexistant, vous n’avez plus d’énergie pour des moments à deux.

 Les origines de la fatigue

  • Surmenage intellectuel : stress, trop de choses à gérer, déconnexion mentale inexistante…
  • Épuisement physique : course effrénée, dette de sommeil, tensions accumulées… L’épuisement physique peut découler du surmenage intellectuel et inversement.
  • Pathologies annexes : troubles du sommeil, dysfonctionnement thyroïdien, maladie aigüe ou chronique, carences…

9 solutions simples ou naturelles 

Plus de 60 % des Français estiment avoir connu une période de fatigue au cours des 12 derniers mois. 1 Français sur 10 affirme même qu’il s’agissait d’un « état d’extrême fatigue » (1).  Alors avant que la fatigue ne vous rattrape, optez pour les bons réflexes !

1. Bien s’alimenter

Vos choix influent sur votre tonus. Une alimentation riche en végétaux vitaminés et en céréales complètes booste votre énergie. Evitez les excitants (café, boissons énergisantes) car ils fatiguent d’avantage votre organisme. 

Exemple de menu anti-fatigue sur une journée :

⇒ Au petit-déjeuner : un thé vert ou une infusion au choix, une tranche de pain complet avec de la purée de noisettes ou d’amandes (le petit + : ajoutez une touche de miel), un œuf, un fruit frais (orange, kiwi, banane…).

⇒ Au déjeuner : des protéines animales (viande, poisson) ou végétales (pois chiche, lentilles, haricots secs…), crudités/légumes de saison, compote ou fruit frais.

⇒ Collation (facultative) : quelques fruits oléagineux (noix, amandes, noisettes), fruit de saison, infusion detox.

⇒ Au dîner : légumes de saison, crudités, riz/quinoa ou équivalent, un morceau de fromage de chèvre ou brebis, compote ou fruit frais.

⇒ Avant de se coucher : une infusion relaxante (tilleul, camomille, verveine, mélisse…) et un peu de méditation.

2. Choisir des compléments reboostants

Du magnésium (sous forme de citrate de magnésium de préférence, pour une bonne assimilation et un effet alcalinisant) et un complexe de vitamines B, car ils assurent un bon équilibre nerveux.

Des plantes dites adaptogènes. Elles aident votre corps à faire face au stress : elles stimulent les surrénales (situées au-dessus des reins, c’est le lieu de la synthèse d’hormones comme le cortisol et l’adrénaline) ce qui redonne un regain d’énergie. Sous forme de cure ponctuelle de 15 jours (en complément alimentaire) :
– La rhodiola : lorsqu’il s’agit d’un surmenage nerveux.
– Le ginseng, le guarana ou l’éleuthérocoque : en cas de période de fatigue physique intense, pour retrouver de la vitalité immédiatement

De la gelée royale. Elle redonne du tonus et soutient le système immunitaire. Elle est utile en cas d’épuisement physique ou lors d’une convalescence.

3. Une prise de sang de contrôle prescrite par votre médecin

Certaines carences peuvent être à l’origine d’une fatigue : vérifiez votre taux sanguin en fer et en vitamine D. Si vous avez besoin d’une supplémentation en fer, associez-la à de la vitamine C pour une meilleure efficacité. Et pour améliorer votre taux de vitamine D, exposez-vous au soleil (avec modération) !

4. Préserver son équilibre hormonal

Grâce à l’acide linoléique présent naturellement dans les huiles de bourrache et d’onagre (sous formes de capsules).

5. Prendre du recul sur les situations

Mon travail me pèse-t-il ? Ne suis-je pas trop exigeante envers moi-même ? Quelles sont mes priorités ? Le p’tit plus : Se faire accompagner par un coach de vie.

6. Dormir suffisamment

De combien d’heures de sommeil ai-je besoin pour être en forme ? À quelle heure vais-je devoir me coucher pour atteindre ce quota ? Mon sommeil est-il récupérateur ?
Le p’tit plus : suivre ses objectifs avec une application ludique, ex : Goalmap.

7. Prendre du temps pour soi

Envie d’une déconnexion totale ? C’est le moment de tester la sophrologie, le yoga ou de se mettre au coloriage de jolis mandalas par exemple… L’essentiel étant de ne penser à rien d’autre qu’au moment présent ! Le p’tit plus : respirer profondément en se baladant en pleine nature, pour se ressourcer instantanément.

8. Bouger

Souvent, lorsque l’on manque d’énergie, on bouge moins par peur de se fatiguer d’avantage…Au contraire, l’activité physique permet de se redynamiser et de retrouver sa vitalité perdue. Commencez doucement puis augmentez l’intensité progressivement.

9. Ma solution express,
un auto-massage des cervicales

Le p’tit plus ? À la fin du massage, appliquer une poche réfrigérée, effet revitalisant garanti.

 

Les femmes plus fatiguées que les hommes

Pourquoi ? Tout d’abord parce qu’elles doivent assumer des multiples rôles : mère, épouse, salariée, les sollicitations sont nombreuses… Elles sont en permanence en train de gérer 1, 2, voire 3 tâches simultanément, ce qui leur demande une énergie considérable. Également en cause, les variations hormonales féminines (cycle menstruel, grossesse, ménopause…) qui augmentent leurs dépenses énergétiques.

(1) Étude Ipsos sur un échantillon représentatif de 1 002 personnes françaises âgées de 18 à 70 ans.

Photo avatar de Sophie Marchais

Sophie

Naturopathe et Dr en Pharmacie, Sophie consulte près de Montélimar, (Drôme 26).
Vous pouvez aussi lui poser des questions par téléphone et par mail.
>> Le site de Sophie

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

2 commentaire sur “Plus jamais fatigué(e), est-ce possible ?

  • Marie Jeanne KLEIN

    Bonjour,
    Merci pour cet article intéressant mais ce qui m’interpelle c’est pourquoi dans l’alimentation que vous proposez il n’y a absolument aucun produit laitier ? Il y a tellement d’articles controversés sur la question que çà m’intéresse de lire votre réponse. Merci beaucoup

    Répondre
    • Nathalie

      Réponse de Sophie
      Merci Marie-Jeanne pour votre question qui est effectivement d’actualité.

      Je recommande de prendre des produits laitiers au dîner, par exemple un morceau de fromage de chèvre ou de brebis.
      Il est vrai qu’il est conseillé de limiter sa consommation de produits laitiers pour plusieurs raisons :
      L’humain est le seul être vivant à consommer du lait à l’âge adulte, ce n’est pas un besoin indispensable (hors période de croissance). On peut puiser le calcium dans des sources végétales (amandes, légumes verts, etc). Cela contribue à une meilleure ossification.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *