La mycose vaginale (à la ménopause) : mieux se renseigner pour mieux se protéger

La mycose vaginale est très fréquente chez de nombreuses femmes. Entre stress, toilettes intimes excessives, en passant par la ménopause, de nombreux facteurs favorisent le développement de cette infection. Toutefois, voyons ensemble des moyens simples et naturels pour la prévenir et la soigner.

mycose vaginale

Très fréquente chez de nombreuses femmes, la mycose vaginale est une infection causée par la multiplication de certains champignons de la flore intime.

Entre stress, toilettes intimes excessives, en passant par la ménopause, de nombreux facteurs favorisent le développement de cette infection. Toutefois, il existe plusieurs moyens pour lutter efficacement contre la mycose vaginale.

Ensemble, nous découvrirons la mycose vaginale à travers ses causes et ses symptômes. De plus, des moyens simples et naturels pour la prévenir et la soigner seront présentés.

La mycose vaginale : qu'est-ce que c'est ?

En créant une compétition avec les germes pathogènes, la flore vaginale nous protège contre différents types d’infections. Mais, cette flore généralement très stable peut subir un déséquilibre, notamment dans les cas de changements hormonaux comme la ménopause, ce qui augmente le risque d’apparition des vaginites. Cette mycose vaginale, appelée vaginite candidosique est causée dans la majorité des cas par la champignon Candida albicans.

Ce champion est généralement présent naturellement dans le vagin sans poser de problèmes, mais il se multiplie rapidement si les conditions de sa prolifération sont réunies. Les symptômes permettant de diagnostiquer facilement l’infection sont essentiellement les démangeaisons et un écoulement vaginal blanchâtre. Il faut savoir que la mycose vaginale peut être récidivante : en effet, elle peut apparaître au moins trois fois dans une année chez certaines femmes !

Les symptômes d'une mycose vaginale

mycose vaginale

Reconnaître les symptômes vous permettra de savoir si oui ou non il s’agit d’une mycose vaginale : le premier symptôme lié à cette infection est le prurit. Il s’agit d’une importante sensation de démangeaison au niveau des petites et grandes lèvres et de la vulve. De plus, cette démangeaison peut entraîner une apparition de rougeurs sur la vulve. Pas très glamour !

Un écoulement vaginal de couleur blanchâtre ayant un aspect laiteux avec des grumeaux peut également être observé. Toutefois, notons qu’aucune odeur nauséabonde n’accompagne ces écoulements, contrairement à un écoulement dû à une vaginose bactérienne. Vous pouvez vous retrouver avec de la difficulté à uriner et une douleur chronique pendant les rapports sexuels. Raison de plus pour prendre au sérieux au plus vite cette infection !

Qu'est-ce qui peut causer une mycose vaginale ?

En réalité, il ne s’agit que d’une seule cause : le déséquilibre du microbiote vaginal. Plusieurs facteurs peuvent conduire à ce déséquilibre et entraîner une mycose vaginale, comme les toilettes intimes abusives et l’utilisation de savons inadaptés lors de nos douches. Alors mesdames, n’abusez pas sur le nettoyage de vos parties intimes !

La période de la ménopause nous rends malheureusement plus vulnérables aux mycoses vaginales, de même que le port de vêtements synthétiques trop serrés, l’excès de sport causant des frictions des sous-vêtements, l’excès de chaleur et une activité sexuelle plus intense. Un bon prétexte pour retourner aux petites culottes en coton bio ! Prenez soin de vous mesdames, et votre corps vous remerciera.

D’autres causes, plus rares doivent être également être considérées, comme le diabète, un déficit immunitaire, la prise d’antibiotiques ou même encore le stress et la fatigue. Il est alors primordial de consulter pour s’assurer qu’il n’y a pas un problème sous-jacent.

Des astuces pour prévenir la mycose vaginale

Il existe une multitude de méthodes pour éviter une vaginite candidosique ou ses récidives. De ce fait, le meilleur moyen est d’adopter ces gestes :

Avoir une bonne hygiène intime

Les toilettes intimes abusives et les douches vaginales sont fortement déconseillées. Pour ce faire, deux toilettes intimes par jour avec de l’eau claire suffisent largement. Il faudra également supprimer l’utilisation de savons ou de tout autre produit pour vous laver l’entrejambe : optez pour des produits suffisamment doux, avec un pH alcalin afin de maintenir la flore vaginale.

Les sous-vêtements synthétiques et les protections intimes augmentent le risque d’apparition de la candidose. Et si à cause de la ménopause, vous souffrez de sécheresse vaginale, pensez à utiliser des lubrifiants pendant les rapports sexuels, ce sera bien plus agréable pour vous deux et vous préservera des infections !

Autres gestes à adopter

En dehors d’une bonne hygiène intime, il va falloir éviter les aliments trop sucrés, puisque les champignons en raffolent. Si vous pratiquez la natation par exemple, après une séance, il est important de se rincer immédiatement et d’enlever le maillot de bain humide.

Enfin, vous pouvez opter pour des probiotiques qui vous aideront à booster votre système immunitaire fatigué par le stress et à rééquilibrer la flore vaginale..

Comment soigner la mycose vaginale ?

Il existe des moyens simples pour la soigner, une crème antifongique ou des antibiotiques locaux peuvent être utilisés pour lutter contre l’infection. L’utilisation d’un ovule antifongique par exemple, qui une fois inséré dans le vagin, permettra d’agir de façon ciblée contre le champignon.

Si vous préférez des solutions naturelles, nous vous proposons les remèdes suivants :

  • le gel d’Aloe Vera et l’échinacée en application locale ;
  • l’extrait de pépins de pamplemousse sous forme de cure ;
  • l’ail en complément alimentaire ;
  • l’huile végétale de coco et l’huile d’origan en application locale.

Ces remèdes naturels sont très efficaces, toutefois, en cas de récidives ou si les symptômes persistent, il est fortement conseillé de demander l’avis de son gynécologue ou de son médecin traitant.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *