Comment préserver la biodiversité dans son jardin ?

Le petit coin de verdure que nous avons chez nous peut devenir l'habitat de nombreuses espèces animales. Certaines sont des prédateurs naturels pour les nuisibles de jardin. Plutôt que d'utiliser des pièges ou des produits chimiques, il faut encourager la biodiversité et laisser la nature s'autoréguler. Comment attirer les bonnes espèces dans son jardin afin de préserver la biodiversité ?

comment preserver la biodiversité dans son jardin

Le petit coin de verdure que nous avons chez nous peut devenir l’habitat de nombreuses espèces animales. Certaines sont des prédateurs naturels pour les nuisibles de jardin. Plutôt que d’utiliser des pièges ou des produits chimiques, il faut encourager la biodiversité et laisser la nature s’autoréguler. Comment attirer les bonnes espèces afin de préserver la biodiversité dans son jardin ?

Encourager la biodiversité grâce à quelques installations

On facilite l’installation durable de certaines espèces en leur recréant un habitat dans notre jardin. Nous avons le choix entre le fabriquer nous-mêmes ou l’acheter tout prêt dans le commerce. Il en existe pour hérissons, pour écureuils ou pour oiseaux (nichoirs). On peut également prévoir des ruches pour loger les abeilles. L’hôtel à insectes est, quant à lui, conçu pour héberger des espèces auxiliaires, comme des chrysopes, des scarabées ou des coccinelles.

Il faut également penser à créer un point d’eau pour que les animaux puissent s’abreuver. L’idéal est de l’approvisionner avec de l’eau de pluie récupérée. Une coupelle suffira pour un petit jardin. Si on a plus d’espace, une petite mare permettra d’attirer les amphibiens. On peut utiliser une vieille cuvette ou une grande soucoupe pour pot de fleur non trouée. Il suffira de creuser un trou de même profondeur que le récipient, de préférence près des arbres ou de la végétation. Il sera ensuite question d’ajouter des plantes et des pierres sur son pourtour pour un aspect plus naturel.

Laisser les herbes pousser sur certaines parties facilitera l’installation de la biodiversité dans son jardin. Ils y trouveront des abris pour se reproduire et pour se cacher des prédateurs. Les plantes grimpantes offriront également des endroits de nidification pour certaines espèces d’oiseaux. Pour les enlever, il suffira d’attendre le début du printemps. Les différentes espèces pourront au moins s’y abriter pendant la période de froid.

Inviter la nature dans son jardin

Une fois les habitats installés pour aider la biodiversité, il faudra ensuite attirer les espèces dans notre jardin. Pour les abeilles, il faudra planter des fleurs mellifères pour qu’elles puissent produire du miel. Les papillons sont attirés par les fleurs riches en nectar : luzerne, passiflore, rose trémière ou valériane rouge. Il suffit d’installer une haie pour accueillir des insectes, des oiseaux et de petits mammifères. Comment faire pour que les hérissons s’installent chez nous ? Il faut s’assurer qu’ils puissent passer à travers notre clôture. Si elle est fermée, on crée de petites ouvertures au niveau du sol. Ces petits animaux aiment particulièrement les hautes herbes, les petites branches et les feuilles mortes.

Une autre manière d’attirer les animaux est de leur fournir une source d’alimentation ponctuelle. On insiste sur le côté ponctuel pour ne pas perturber leurs habitudes. Il faut qu’ils continuent à se nourrir des nuisibles du jardin. On laisse des graines pour les oiseaux (en hiver surtout) et des noix pour les écureuils, par exemple. Les réserves de nourriture doivent être placées en hauteur pour que les animaux soient à l’abri des prédateurs. Les arbustes à baies leur fourniront également de la nourriture ponctuellement : houx, aubépine ou encore arbousier.

Les gestes pour préserver la biodiversité

Il est important de privilégier les espèces végétales endémiques de la région dans laquelle nous nous trouvons, car la biodiversité locale y est habituée. Ces plantes et arbres sont plus adaptés pour leur survie. Pour un potager, il faudra effectuer des rotations de cultures. Cela évitera le développement de certaines pathologies et permettra au sol de se régénérer. La lumière artificielle désoriente et perturbe la biodiversité. Elle peut également affecter leur production d’hormones et leurs cycles reproductifs. Un éclairage à minuterie ou à détection de mouvement limitera la pollution lumineuse.

Le bruit les affecte également. Il faudra donc penser à planter des buissons, des arbres et des haies végétales. Ils permettront de créer une barrière contre le bruit. Par ailleurs, il s’agira d’éviter de faire tourner la tondeuse électrique robot la nuit, car le bruit affecte beaucoup les hérissons. Il est conseillé de garder au moins 20% de son jardin en friches pour favoriser la biodiversité. Pourquoi ne pas laisser ce petit bout de verdure se transformer en mini-prairie ? Par ailleurs, il faudra laisser les différentes plantes et fleurs endémiques pousser librement. Cela attirera un maximum d’espèces auxiliaires et favorisera l’autorégulation de votre espace vert.

Pour entretenir un jardin, il faut favoriser les solutions responsables. Les produits chimiques et phytosanitaires sont à bannir. Les substances et les solutions naturelles vont favoriser l’autorégulation de la biodiversité dans son jardin. On peut par exemple composter les déchets verts et ménagers pour les utiliser dans le potager. On peut également créer des pesticides maison, à base de bicarbonate de soude par exemple.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.