5 sites et outils pour vérifier les fausses informations

Les informations circulent à tout va sur Internet et d'autant plus sur les réseaux sociaux, au point qu'il est parfois difficile de démêler le vrai du faux. Découvrez quelques pistes et outils pour garder un œil critique et vérifier les informations. 

Photo d'une femme lisant des fausses information sur le web

Les informations circulent à tout va sur Internet et d’autant plus sur les réseaux sociaux, au point qu’il est parfois difficile de démêler le vrai du faux. Découvrez quelques pistes pour garder un regard objectif et vérifier les informations qui nous passent devant les yeux.  Alors, info ou intox ?

Différents types de fausses informations

Avant toute chose, il faut savoir qu’il existe plusieurs catégories de fausses informations (ou fake news). Si certaines relèvent simplement d’une erreur ou d’une mauvaise interprétation, d’autres peuvent être propagées afin de faire le buzz, de nuire ou de tromper volontairement le lecteur.

On retrouve par exemple beaucoup de rumeurs et de fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux s’apparentant à ce que l’on appelle les « théories du complot » ou « conspirationnisme ». Parmi les fake news les plus courantes, on relève également toutes les images ou photos propagées alors qu’elles sont retouchées par un logiciel, sorties de leur contexte ou tout simplement attribuées à des événements auxquels elles ne sont pas liées à la base.

Enfin, il existe des supports parodiques, tels que Le Gorafi en France. Il s’agit de sites publiant de faux articles mais qui ont visée humoristique et satirique. Le cas de ces sites parodiques devient  problématique à partir du moment où certaines personnes les prennent au sérieux et les relaient sans en comprendre le sens, entraînant ainsi une désinformation.

Nos conseils pour identifier une fausse information

Pour vérifier la véracité d’une information, voici quelques conseils et réflexes à adopter :

Première chose, gardez un oeil critique ! Partez du principe qu’une information trouvée sur les réseaux sociaux est d’abord plus fausse que vraie et qu’elle doit donc être vérifiée avant de la relayer.

⇒ Identifiez qui est l’auteur du message. Est-ce un journaliste ou un média ? Un expert, une célébrité ou un illustre inconnu ? Ces premières recherchent vous aideront déjà à vous faire un avis.

Identifiez la source première. Sur quelles sources se fonde le message ? Ne vous fiez pas à des sources floues et indirectes commençant par le fameux « Je connais quelqu’un qui connaît quelqu’un… » ou même à des sources commençant par « Quelqu’un qui travaille à tel endroit » qui semblent institutionnelles mais pourtant très vagues. Le fait de ne pas retrouver la source invite également évidemment à la méfiance. Enfin, gardez en tête qu’une source même crédible ne garantit à 100% que l’information est vraie.

Vérifiez la source ailleurs que sur Internet. Si vous en avez la possibilité, consultez un livre, une revue spécialisée ou un expert en la matière.

Pour vous aider dans vos recherches, des outils et sites permettent désormais de vérifier la véracité d’une information et de recenser les fakes news.

4 sites permettent de tester une information

Le Décodex est un outil du journal Le Monde qui aide à vérifier les informations qui circulent sur Internet et dénicher les rumeurs, exagérations ou déformations. Il suffit d’entrer l’adresse d’une page Web ou le nom d’un site pour savoir si la source de l’information est plutôt fiable ou non. La rubrique

Les Décodeurs du journal Le Monde, toujours, est consacrée à la vérification et à l’analyse des infos qui circulent sur le web et dans les médias de manière générale.

La rubrique Vrai ou Faux de France Info est une plateforme dans laquelle les informations sont passées au crible afin de valider ou non.

Le site hoaxbuster.com vérifie les informations, liste et vous explique si celles-ci sont des infos ou des infox. Il s’agit d’une plateforme collaborative avec pour mot d’ordre la lutte contre la désinformation.

On termine avec l’outil Tin Eye qui permet entre autres de s’assurer de la véracité d’une image sur le principe de recherche inversée. Il vous suffit de charger la photographie qui vous interroge et Tin Eye recherche la première provenance, la date de prise de la photographie ou encore les pages sur lesquelles elle a été publiée.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *