Osons la masturbation féminine !

Largement connue et répandue pour les hommes, la pratique de la masturbation pour les femmes est loin d’être aussi démocratisée et acceptée. Pourtant, les bienfaits sont nombreux, que ce soit pour soi ou pour une sexualité de couple.

masturbation féminine

Largement connue et répandue pour les hommes, la pratique de la masturbation féminine est loin d’être aussi démocratisée et acceptée. Pourtant, les bienfaits sont nombreux, que ce soit pour soi ou pour une sexualité de couple.

Pourquoi ce tabou ?

Maîtriser sa sexualité est malheureusement une idée très empreinte de masculinité. Notre belle société patriarcale valide complètement le fait que l’homme ait une sexualité riche, épanouie et répondant à ses envies alors que la femme a longtemps été reléguée à la pratique de la sexualité pour le fameux devoir conjugal, notion bien éloignée de tout plaisir ou désir.

Pire encore, la représentation du clitoris dans les manuels scolaires n’existe que depuis peu, ce qui fait que des générations d’élèves, futures femmes sexuées, se retrouvent à ne pas savoir ce qu’elles ont entre les jambes et du coup souvent ne se pose même pas la question de voir de près, étant donné le peu d’intérêt que cela leur suscite.

Serait-ce vraiment par méconnaissance que le clitoris était absent des manuels scolaires ou par jalousie (puisque c’est le seul organe du règne animal uniquement dédié au plaisir…), la question restera toujours sans réponse. Chacun.e son idée sur la question.

À quoi ça ressemble, la masturbation féminine ?

Se masturber, ce n’est absolument pas uniquement mimer l’acte sexuel hétérosexuel basique, c’est-à-dire reproduire la pénétration. Se masturber, ça peut être des caresses externes sur le clitoris, sur les lèvres … avec ses doigts bien sûr, mais aussi pourquoi pas sous la douche avec le jet d’eau, avec un foulard qui effleure voire même avec un sex-toy qui vibre ou pas (petit rappel : certains sex-toys ne rentrent pas et ne font que stimuler le clitoris par exemple).

Encore une fois, la masturbation féminine n’est pas à calquer sur la masturbation masculine. À autre sexe, autres pratiques. Le sexe des femmes est suffisamment multiple pour s’apporter plusieurs sources de stimulation, ce serait dommage de réduire la jouissance que pourrait apporter la masturbation à uniquement une simulation de pénétration. Soyez créatives !

Mais pourquoi on se masturberait ?

Outre les bienfaits sur le sommeil et le moral, comme tout acte sexuel nous apportant du plaisir et de la jouissance me direz-vous, la masturbation permet de connaître encore mieux son corps, ses réactions et les caresses qu’il apprécie pour ainsi guider encore mieux son/sa partenaire. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on s’auto-guide, pas de maladresse, pas de jugement, pas d’incompréhension. Rien de tout ça, juste vous, à l’aise, détendue et vous occupant de vous et rien que de vous.

Et comme le souligne Odile FILLOD, blogueuse et chercheuse, « connaître le clitoris peut aider les femmes à se constituer comme sujets actifs de leur sexualité, plutôt que de se voir uniquement comme objet (et réceptacle) du désir masculin. » En fait, se masturber est une pratique à effets secondaires : ça nous gonfle d’endorphine, de bien-être, de détente, ça, on est bien conscientes.

Mais aussi on apprend à mieux se connaître, et du coup très bel effet secondaire : on travaille notre confiance en nous et notre lâcher-prise. Vous savez, celui qui nous empêche de nous libérer complètement, celui qui nous retient accrochée à notre charge mentale et aux différents diktats de la société. Ba oui, si on connaît plus que bien son sujet, on n’a aucun doute, aucun questionnement, aucune interrogation, aucune remise en question. On fonce et on est tellement belles comme ça.

Alors, peut-être plus jeune, on n’osait pas, ou alors on n’en ressentait pas le besoin, car notre sexualité était suffisamment riche et/ou nouvelle et du coup on était comblée, mais arrivé un certain âge, on n’a plus de comptes à rendre, plus de tabou vis-à-vis de ses parents, de son ou sa partenaire, moins de malaise vis-à-vis d’enfants en bas âge qui rôderait dans les parages…

Un passage obligé ?

Alors bien sûr, la masturbation n’est pas obligatoire, on compose sa sexualité évidemment comme on en a envie. Certaines vont adorer la pénétration, avoir beaucoup de plaisir avec ça et c’est super. D’autres vont de loin préférer d’autres stimulations, que leurs diverses expériences n’ont pas forcément mises en avant. L’important, c’est de s’autoriser à s’ouvrir à des pratiques qu’on n’osait pas pour diverses raisons, mais qui nous intéressait quand même. On peut aussi essayer et se rendre compte que ça ne nous apporte rien du tout. L’important, c’est de s’écouter, se respecter et surtout s’autoriser.

Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

One thought on “Osons la masturbation féminine !

  1. Bonjour à toutes,
    Excellent article qui devrait être sujet de composition en matière au lycée… peut-être même en fin de collège et bien entendu fourni par notre médecin généraliste sous ordonnance à mettre en action de toute urgence ! 😉😉
    Je m’y retrouve complètement, moi la catho repentie qui a été envoyé balladée, bien comme il faut, le jour où elle a vu couler du sang entre ses jambes…. c’est vous dire si l’enseignement sexuelle fut un »0″ pointé 😕😤 merci maman !

    Et comme vous l’indiquer, c’est, il y a seulement 4 ans, alors que ma vie changait, que je me suis découverte…que l’andorphine a fait de moi une femme bien moins tendues, mais tranquille, épanouie, demandeuse, envieuse….
    Mon plaisir est devenu un besoin quasi quotidien…avec ou sans partenaire et la découverte des jouets sexuels, trop tabous avant, font, aujourd’hui parti de ma vie sexuelle, telle qu’elle soit.😉
    Alors, oui, oui, oui à cette masturbation, à ces gestes manuels, avec ou sans toys, avec ou sans homme qui peu à peu vous laisserons des souvenirs… »wahou » et une pêche d’enfer ! 🌺🎶🙏✨😘
    Et si je peux me permettre, entre nous sans être déplacée j’espère, la découverte d’une femme avec une femme, vous donnera tellement plus de plaisir et vos découvertes seront toutes aussi exponentielles, sans oublier vos seins, ses seins en relation directe avec le clitoris…. mais cela m’est très personnel avec cette envie de vous le partager, petite inconnue que je suis !🤔😉
    Bon moment de découverte à toutes !
    Merci à 50 ans dans le vent🤭😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *