3 jolis petits poèmes pour la fête des mères

La fête des mères, c'est le moment parfait pour lire et s'inspirer de petits poèmes. Un peu de poésie pour nos mamans, une jolie façon de lui dire combien elle compte pour nous. Découvrez ces 3 jolis petits poèmes pour la fête des mères, qui nous ont fait sourire.

petit poèmes fête des mères

3 jolis petits poèmes pour la fête des mères.

La fête des Mères, c’est l’occasion parfaite pour se replonger dans nos souvenirs et se rappeler tous les bons moments passés avec notre maman.

Un peu de poésie pour nos mamans, une jolie façon de lui dire combien elle compte pour nous.Découvrez ces 3 jolis petits poèmes pour la fête des mères, qui nous ont fait sourire.

Découvrez notre petite sélection de ces 3 jolis petits poèmes pour la fête des mères, qui nous ont fait sourire.

À Maman

Mon coeur me dit que c’est ta fête
Je crois toujours mon coeur quand il parle de toi
Maman, que faut-il donc que ce coeur te souhaite ?
Des trésors ? Des honneurs ? Des trônes ? Non, ma foi!
Mais un bonheur égal au mien quand je te vois.

Victor HugoPoème écrit le 27 septembre 1816

Te souviens-tu maman ?

Que dire d’une mère,Qui n’a pas été dit,Prières et mille vers,Encore on en écrit.Mais c’est pour toi, maman,Que ces mots, tendrement,Défilent sous mes yeux,Sans trêve, comme un jeu ;Et souviens toi, maman,Quand nous étions enfants,Tu peignais nos cheveux,Et essuyais nos yeux.Si peine et désarroiViennent frapper chez toi,Tu les laisses entrerSans jamais rechigner ;Et jamais ton visageNe m’a montré de larmesEt la vie qui défile,Laisse ton cœur sans ride ;Alors, dis-moi ma mère,Quel donc est ton secret,Rends-moi les idées claires…Es-tu donc une fée ?Cathy Barges, Recueil : Les poésies (2010.)

Tu m’as donné le jour


Tu m’as donné le jour,
Tu m’as offert la vie,
Et bercée par ton amour
Se sont enfuies
Mes peurs d’enfant,
Envolées mes tristesses,
Sur ton coeur de Maman
Débordant de tendresse !
Suspendue à ton sourire,
J’ai essayé de grandir
Tout doucement,
De retenir les ans,
Et le temps qui m’a poussée
Vers l’indépendance désirée,
N’a jamais brisé le lien
Qui lie mon coeur au tien !
Tu as protégé mon enfance,
Ensoleillé mon adolescence,
Tu illumines chaque jour mon existence !

Poème de Véronique Audelon
Petite-nana-Pouce-Thumbs-Up-Droite

Avis aux quinquas pétillantes, recevez les derniers articles et posts humoristiques
de 50 ans dans le vent par ici, c’est GRATUIT !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *