Pourquoi ai-je grossi pendant le confinement ?

Selon une étude, les Français ont pris en moyenne 2,5 kg pendant le confinement. En plus de la sédentarité, le facteur émotionnel joue un rôle important dans notre prise de poids. Corinne Geoffroy, sophrologue, nous explique pour quelles raisons on a pris quelques kilos pendant le confinement.

Selon une étude Ifop, les Français ont pris en moyenne 2,5 kg pendant le confinement.
En plus de la sédentarité, le facteur émotionnel joue un rôle important dans notre prise de poids. Corinne Geoffroy, sophrologue, nous explique pour quelles raisons on a pris quelques kilos pendant le confinement.

Pourquoi ?

On mange pour fuir les émotions négatives ou combler un vide : quand on s’ennuie, quand on est anxieux, quand on est triste… La nourriture nous permet de trouver du plaisir facilement pour éviter la frustration, l’inquiétude et la contrariété.

Par ailleurs, manger est intimement lié à la relation à l’autre : le 1er échange du bébé avec un être humain est un échange de nourriture avec sa mère.
Se nourrir a une dimension sociale et surtout affective. Nous donnons et recevons de l’amour.

La nourriture a une dimension émotionnelle non négligeable !

Alors que faire ?

⇒ Accueillir et identifier l’émotion
Prenez conscience de votre état intérieur. Ressentez ce qui se passe en vous : suis-je triste, inquiète, angoissée ? Ai-je peur de l’avenir, de la maladie, de l’insécurité financière ? Suis-je en colère, révoltée, indignée, etc. ?
Prenez le temps de mettre des mots sur vos maux… Écoutez-vous, votre corps vous parle.

Ne pas culpabiliser
Une fois que vous avez identifié votre état émotionnel, ne culpabilisez pas de votre pulsion vers la nourriture, bien au contraire ! Prenez la sucrerie ou le morceau de fromage en ayant conscience de son utilité c’est-à-dire de vous apporter du réconfort. Laissez agir toutes les hormones de plaisir que vous allez sécréter en mangeant cette nourriture.

Vous verrez qu’en ayant cet état d’esprit clair face à la fonction « réconfort » de la nourriture vous mangerez beaucoup moins.

Stimuler les hormones du plaisir
Sérotonine, endorphines, oxytocine et dopamine sont les hormones du bien-être , celles qui vous permettent « d’avoir la pêche » !
Pour stimuler ces hormones, faites du sport , pratiquez des exercices de sophrologie ou de méditation, trouvez des occasions pour rire (en famille, en visionnant des comédies…), faites des câlins à vos proches et… faites l’amour !

Prenez soin de vous !

Corinne Geoffroy

Corinne Geoffroy

Sophrologue certifiée, Corinne intervient dans la rubrique Bien-Être & Psychologie. Elle accompagne les personnes dans la gestion du stress, les problèmes de sommeil, la gestion des émotions ou encore la préparation mentale. Elle est également praticienne en neurosciences appliquées et Maître enseignante Reiki Usui.Corinne reçoit à son cabinet à Poissy (78). La 1ère séance à moitié prix si vous venez de la part de 50 ans dans le vent.

Visiter son site web

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *